Environnement

Plus de 2500 sources d’eau à sec

27/03/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Plus de 2500 sources d’eau à sec
Plus de 2500 sources d’eau à sec
Arrachage de la jacinthe d’eau au bord du lac Tanganyika

Sur plus de 24.000 sources d’eau que compte le Burundi, plus de 2.500 sources ont tari et plus de 4.000 autres sont en cours de tarissement. Pour préserver les sources d’eau, le secrétaire permanent du ministère en charge de l’Environnement, indique que des mesures ont été prises.

« Selon une étude récente, le Burundi compte autour de plus de 24 mille source d’eaux », annonce Emmanuel Ndorimana, secrétaire permanent du ministère en charge de l’Environnement, ce jeudi 26 mars, lors de la célébration de la journée mondiale de l’eau, édition 2020.

Cependant, il confie que suite à la dégradation de l’environnement et aux changements climatiques, il y a des sources qui ont complétement tari et d’autres qui sont en cours de tarissement.

D’après ce secrétaire permanent, il y a une province où l’on a recensé 120 sources asséchées et une autre qui compte 180 sources complètement taries.

Pour cela, il informe qu’en vue de préserver les sources d’eau, le gouvernement a pris une mesure régissant l’abattement des arbres qui sont au bord des sources d’eau. Et d’annoncer que le gouvernement a instauré la journée de jeudi, comme une journée dédiée à l’environnement.

Dans son allocution, Jeremy Hopkins, représentant du bureau de l’Unicef au Burundi, indique que d’ici 2050, presque 4 milliards personnes au monde dont 1 milliard vivant dans les villes, n’auront plus accès à l’eau. Il propose comme solution, l’augmentation des investissements dans les bassins versant et l’amélioration de l’efficience dans l’utilisation de l’eau.

Signalons que cette Journée mondiale de l’eau est célébrée le 22 mars de chaque année, mais au Burundi, la journée a été reportée pour ce jeudi 26 mars. Les activités marquant cette journée ont débuté par l’arrachage de la jacinthe d’eau et le nettoyage du littoral du lac Tanganyika.

Les associations de pêcheurs, les associations des défenseurs de l’environnement, la marine burundaise, l’Unicef et le personnel du ministère de l’Environnement étaient présents pour cette activité.

eau

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 044 users online