Dimanche 03 mars 2024

Publireportages

Plan d’action conjoint MSPLS-OMS : La nécessité d’une intervention intégrante

23/01/2020 Commentaires fermés sur Plan d’action conjoint MSPLS-OMS : La nécessité d’une intervention intégrante
Plan d’action conjoint MSPLS-OMS : La nécessité d’une intervention intégrante
Dr Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’OMS au Burundi et Mme Joselyne Nsanzerugeze, assistance du ministre de la Santé

Le ministère de la Santé Publique et de Lutte contre le Sida a organisé, ce mercredi 22 janvier, un atelier portant sur la validation du plan d’action 2020. Une sorte de planification intégrante de toutes les parties prenantes œuvrant dans le domaine de la santé.

«L’objectif principal de cet atelier, c’est de ramener le gouvernement burundais et tous les intervenants dans le secteur de la santé à avoir les mêmes objectifs afin de pouvoir évaluer les résultats atteints », annonce Joselyne Nsanzerugeze, assistance du ministre de la Santé. C’était au cours d’un atelier de la validation du plan d’action conjoint du ministère de la Santé publique et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Signalons que ce plan d’action conjoint s’étendra jusqu’en 2023. D’après Mme Nsanzerugeze, dans l’exercice de cette année, ce plan visera la mise en œuvre des interventions et la prise en charge des maladies chroniques non transmissibles.

Lors des échanges, plusieurs inquiétudes ont été soulevées. Dr. Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’OMS au Burundi s’interroge sur la redevabilité mutuelle. « Allons-nous continuer à croire que c’est au ministère de la Santé de se charger de donner les soins ou c’est une affaire concernant tous les intervenants ? »

A ce souci, il propose une décentralisation des projets selon leurs différents axes dans les différents secteurs intervenants dans le domaine de la santé. Et de déplorer l’insuffisance des financements qui constitue un obstacle à la réalisation de ces objectifs. «Nous devons nous entendre sur la distribution des rôles et des responsabilités», confie-t-il.

L’amélioration de l’accès à des services de santé, la détection et la prise en charge rapide des situations d’urgences sanitaires, sont les grandes réalisations de la mise en œuvre du plan conjoint du MPSLS-OMS au cours de son exercice de l’an 2019.

L’atelier a vu la participation des différents cadres du ministère de la Santé publique, les représentants des différents ministères et les différentes organisations intervenant dans le domaine sanitaire comme l’OMS et la Banque mondiale. Et il va durer trois jours.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 362 users online