EN

Société

ONLCT : « L’esclavage moderne existe bel et bien au Burundi »

03/12/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur ONLCT : « L’esclavage moderne existe bel et bien au Burundi »
ONLCT : « L’esclavage moderne  existe bel et bien au Burundi »
Me Prime Mbarubukeye : « La direction de la promotion de l’emploi des migrants est d’une impérieuse nécessité. »

Dans sa déclaration à l’occasion de la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage célébrée le 2 décembre de chaque année, l’Observatoire nationale pour la Lutte contre la Criminalité transnationale, ONLCT-Où est ton frère ? , indique que l’esclavage au Burundi est une triste réalité.

Il se présente sous plusieurs formes notamment la traite des personnes. « Plus 497 victimes de la traite d’êtres humains ont été déportées vers les pays du Golfe à l’extérieur du Burundi », alerte Me Prime Mbarubukeye, son président et représentant légal.

L’ONLCT condamne avec toutes ses forces l’esclavage moderne actuel : la traite d’êtres humains, mariages forcés, recrutement forcé dans les conflits armés, exploitation sexuelle pour des fins lucratives, le travail des enfants…

Il demande au gouvernement du Burundi de proposer et négocier le suivi des accords bilatéraux entre le Burundi et les pays de destination des migrants burundais.

L’Observatoire national pour la Lutte contre la Criminalité Transnationale ONLCT plaide aussi pour la promotion de la connaissance générale sur ces pays de destination.

Me Prime Mbarubukeye se réjouit néanmoins de la mise en place par le gouvernement du Burundi de la direction de la promotion de l’emploi des migrants en septembre 2020. « Son avènement est d’une impérieuse nécessité, l’ONLCT l’avait souhaité depuis longtemp s».

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. L’heure est grave

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. L’heure est grave

« 41 nouveaux cas positifs ont été notifiés sur 1 242 tests réalisés, soit un taux de positivité de 3,3 %. Parmi ces cas, 35 sont de transmission locale, soit 85,37 % et 6 cas importés, soit 14,63 %. Ce (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 536 users online