Dimanche 03 mars 2024

Société

Nouveau look pour les taxis et les bus : certains conducteurs grognent

24/04/2023 Commentaires fermés sur Nouveau look pour les taxis et les bus : certains conducteurs grognent
Nouveau look pour les taxis et les bus : certains conducteurs grognent
Désormais les taxis doivent être peints en bleu blanc uniquement

De taxis et des bus relookés se font remarquer de plus en plus en mairie de Bujumbura. Selon les conducteurs, désormais tous les taxis et tous les bus doivent être peints en blanc et bleu. « C’est une charge de plus », lancent certains conducteurs, ils confient que les motifs de cette mesure n’ont pas encore été signifiés.

D’après les conducteurs des taxis et des bus rencontrés en mairie de Bujumbura, ces nouvelles peintures exigées coûtent entre 250 mille et 300 mille BIF pour une mauvaise qualité et 400 mille BIF, même plus pour une peinture de bonne qualité.

« Qui a pris la mesure et pourquoi ? Personne ne sait jusqu’à maintenant », indique Joseph, conducteur de taxi. Et pour avoir l’attestation de contrôle technique ou l’autorisation de stationnement, ajoute-il, tout véhicule doit avoir ces peintures. Des documents délivrés respectivement par l’Otraco (l’Office des transports du Burundi) et le ministère des Transports.

« Une dépense de trop », déplore Youssouf, un autre conducteur de taxi. Et de préciser que pour avoir tous les documents exigés, il faut au moins plus de 300 mille francs burundais.

« Des manques à gagner ne cessent d’être enregistrés à cause de ces pénuries répétitives de carburant, où pensent-ils que nous allons trouver l’argent pour peindre les véhicules », se lamente un autre taximan.

Doutant des raisons derrières cette mesure, les conducteurs demandent l’annulation de cette mesure. Ou bien, informer l’opinion publique sur le motif de cette mesure.

Iwacu a essayé de joindre le directeur général du Transport, en vain.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 142 users online