Jeudi 25 avril 2024

Société

Noël 2016 : Dans le porte-monnaie d’un fonctionnaire

23/12/2016 9

Thaddée et Denis, deux fonctionnaires, une même réalité. A moins de deux jours de la fête de Noël, ils ne se font pas d’illusions quant à la célébration. Témoignages.

Faute de moyens, l’engouement pour la fête de Noël laisse à désirer.
Faute de moyens, l’engouement pour la fête de Noël laisse à désirer.

«Fêteras-tu Noël ?» Dans un rire amer, frôlant une ironie noire, Thaddée confie : «C’est une question difficile que vous me posez-là. Je ne sais quoi vous répondre». Avec un salaire net de 190 mille Fbu (moins de 100$), loin de là pour Thaddée l’idée de fêter Noël.

Enseignant à l’un des établissements secondaires de la capitale, la priorité de Thaddée n’est pas la célébration de la naissance du Christ. Non pas par manque d’envie, mais à cause d’un faible revenu.

Père de deux enfants, Thaddée compte sur un découvert de la banque et beaucoup plus sur la bienveillance de ses amis pour fêter Noël.

Bien qu’il espère être payé avant ce jour, sa priorité est de s’acquitter d’abord d’un loyer de 150 mille Fbu.

«Comment voulez-vous que je fête avec 40 mille Fbu ?» Et d’ajouter qu’il doit nécessairement acheter ½ litre de lait par jour pour ses enfants. Un demi-litre coûtant 700Fbu, soit 21 mille Fbu par mois.

Gérer 19 mille Fbu le jour de Noël, un casse-tête. Thaddée compte mettre de côté 10 mille Fbu pour des besoins en boissons. Pour changer un peu de l’habituel ration du ndagala, Thaddée compte acheter 1/2kg de viande de 3.500Fbu pour sa famille. Pour un foyer de six personnes dont sa femme -chômeur-, son petit frère, la nounou et deux enfants, il espère qu’un kilo de riz fera l’affaire, soit 2 mille Fbu.

« Compter sur son salaire, une utopie ! »

À cela, Thaddée compte aussi débourser 2 mille Fbu pour deux kilos de pomme de terre et 4 500Fbu pour 1litre d’huile pour la friture. «Ça dépendra de l’argent ou d’emprunts que j’aurais eus, sinon le soir nous mangerons la pâte», tranche-t-il .

Pour faire plaisir à sa famille, Thaddée compte dépenser 22 mille Fbu, soit 3 mille Fbu de plus sur son salaire. Toutefois, il ne sait toujours pas où il trouvera cette somme. «Supposons que j’ai la somme nécessaire, comment allons –nous vivre les jours suivants ?»

Même son de cloche chez Denis, un policier. Tout comme Thaddée, il n’espère rien tirer de son salaire pour la fête de Noël. Pourtant, il a déjà touché la paye du mois de décembre, soit 200 mille Fbu. Louant une maison de 100 mille Fbu, il va jouer les génies pour gérer les 100 mille Fbu restants. Denis prévoit le jour de Noël offrir à son fils une sortie sur la plage : «Cela me coûtera 50 mille Fbu y compris les déplacements.»

Pour les trois autres membres de sa famille vivants sous son toit, Denis ne compte pas changer grand-chose au régime alimentaire. Toutefois, il prévoit de mettre de côté 10 mille Fbu pour les boissons. «Deux kilos de viande, un kilo de riz, deux kilos de pommes de terre suffiront.» Sur le marché, 2 kg de viande coûtent 14 mille Fbu, 1kg de riz 2 mille Fbu, 2kg de pommes de terre 2 mille Fbu. Pour changer un peu, Denis compte acheter un kilo de petit-pois, ce dernier variant entre 2 mille et 3 mille Fbu.

Au total il dépensera 95 mille Fbu. Avec les 5 mille restants, va-t-il fêter le nouvel an et satisfaire les besoins des jours suivants ? «Compter sur les salaires pour célébrer quoi que ce soit est une utopie », lâche-t-il d’un ton amer. Denis s’est toutefois donné une marge de manœuvre. Il joue de la tontine. Sans préciser l’argent qu’il en tire, il compte sur cet argent pour les besoins d’autres jours.

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Jean Bigirimana.

    A quoi bon epargner? Manger tout et chanter comme la cigale.
    190000 fr equivalent a $60

  2. Congo

    Entre temps les généraux de l armée et la police se goinfrent ,le gouvernement aussi. Et ils clament très haut :La paix ni umusesekara. Quelle paix pour celui qui ne peut même pas manger à Noël ? Avec une décroissance économique de -7% tout président devrait démissionner. Le Rwanda à côté est à une croissance de 8 %.

    • Stan Siyomana

      @dodo
      IL FAUT BIEN PRECISER QUEL GENRE D’URBANISATION
      1. AU BURUNDI
      Nous pouvons bien affirmer qu’IL N’Y A POINT DE VISION POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE ET INCLUSIF AU BURUNDI quand nous lisons le rapport de la Banque Mondiale de juin 214 (intitule « Premier rapport de suivi de la situation economique et financiere du Burundi. De l’aide au commerce: l’integration regionale comme moteur de croissance », www-wds.worldbank.org, a la page 3) que:
      LA CROISSANCE EN 2013 A ETE INEGALEMENT REPARTIE (ENTRE LE MILIEU RURAL ET LE MILIEU URBAIN).
      « L’expansion economique A ETE PLUS FAIBLE DANS LE SECTEUR AGRICOLE (0,8%), QUI EST ESSENTIELLEMENT RURAL, que dans le secteur non-agricole (6,3%) qui est essentiellement urbain. POURTANT, LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE RESTE TRES ELEVEE DANS LES ZONES RURALES (ENVIRON 3%), MALGRE LA RECENTE HAUSSE DE L’EXODE RURALE…
      LE MONDE RURAL A UN PLUS FAIBLE ACCES AUX SERVICES SOCIAUX DE BASE.
      Bien que l’acces a l’education et a la sante ait ete ameliore dans les zones rurales, L’ELECTRICITE Y EST PRESQUE INEXISTANTE. EN 2013, PRES DE 95% DE L’ELECTRICITE DISPONIBLE A ETE CONSOMME A BUJUMBURA ET A GITEGA, LAISSANT SEULEMENT 5% DISPONIBLES AU RESTE DU PAYS, Y COMPRIS TOUTES LES ZONES URBAINES COMME NGOZI ET KAYANZA… »
      Donc moi je crois que dans le contexte actuel du Burundi, l’urbanisation va etre causee par l’exode rural de tout ce monde qui deferle sur Bujumbura par exemple: des enfants qui fuient la famine dans leur famille et des orphelins qui vont grossir les rangs des enfants de la rue, des jeunes gens qui viennent a Bujumbura pour devenir des domestiques de maison ou pour pedaler des taxi-velos toute la journee, bref, POUR MENER UNE VIE DE MISERE EN VILLE.
      2. Par contre L’URBANISATION SERAIT UN PAS VERS LE DEVELOPPEMENT si l’on suivait The « Lewis Model » or the Dual sector model of development qui preconize l’INDUSTRIALISATION MASSIVE.
      (Voir W. Arthur Lewis: Economic development with unlimited supplies of labor. The Manchester School, May 1954, pp. 401-449).
      3. Par exemple en Afrique du Sud, Centre for Development and Enterprise-CDE a ecrit un rapport de 26 pages (intitule « The growth agenda: Priorities for mass employment and inclusion. Cities » http://www.cde.org et qui peut se resumer ainsi:
      The central thrust is that SA (=South Africa) « NEEDS GROWTH THAT IS URBAN-LED, PRIVATE SECTOR-DRIVEN, ENABLED BY A SMART STATE THAT UNDERSTANDS MARKETS, AND TARGETED AT MASS EMPLOYMENT ».
      CDE rightly argues that « SA’S FUTURE IS URBAN ».
      (Voir Anthony Butler: SA needs growth that is « urban-led », http://www.bdlive.co.za, 15 April, 2016).

  3. jean

    Bien que ces salaires soient maigres, il y aussi cas de mauvaise gestion. Pourqoui vouloir tout consommer en une seule journée? Rappelez-vous que le prochain salaire ne viendra qu’à la fin de Janvier 2017!

  4. Jerome Nivyabandi

    Eh oui c’est cela la vie au Burundi. Jacques Bigirimana, qui se moque non sans vergogne des ceux qui habitent l’Europe devrait en dire quelque chose. Je souffre pour mes compatriotes burundais , terrasés par une arithmétique aussi difficile que cela, pour additionner et soustraire dans l impossible.
    Jacques, mon fresre, au secours….

  5. Hugor

    Nous devons impérativement changer notre façon de penser, quelle est la logique dans le fait de louer une maison pour 150.000Fbu en n’ayant que 190.000Fbu/mois?? Ou de payer 1/2 pour 700Fbu de lait chaque jour?? Arrêtons de vivre au-dessus de nos moyens, les 21K/mois pourquoi ne pas plutôt les investir dans un petit commerce vu que la femme est chômeur? Un policier avec un salaire 200K loue une maison de 100K, un enseignant avec 190K/mois loue une maison pour 150K??? Notons que le policier a lui aussi un fils et des personnes à charge. Et depenser 95K en une journée avec un salaire de 200K n’est pas non plus la meilleure des idées. Je ne juge personne mais à vivre au-dessus de nos moyens on finis endetté. Le peu d’argent qu’on peut économiser, si bien utilisé, pourrais demain nous offrir bien plus que ce qu’on a qu’une fois par an

  6. Bundes

    Haha murahanzwe Barundi bene wacu !! Enda basi heba izo fêtes! !canke teka imitwe uko mwahora ni danger !

  7. Bararuhiga

    Quelqu’un qui gagne 200000francs Bu et compte réserver un quart de cette somme (50000 francs Bu) pour une sortie à la plage avec son fils? Hmmmmm!

    • Niyomugisha

      Mais … oui mon cher (si pas ma chère !) Bararuhiga. C’est possible dans notre Burundiii…!! Vous auriez bien compris qu’il s’agit, ici, d’un policier et non d’un Enseignant … ! Regardez bien mon doigt !! Bonne période des fêtes.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 676 users online