Mardi 27 septembre 2022

Environnement

Mugoboka : A quand la stabilisation des berges de Ntahangwa

15/07/2022 Commentaires fermés sur Mugoboka : A quand la stabilisation des berges de Ntahangwa
Mugoboka : A quand la stabilisation des berges de Ntahangwa
L’un des ravins qui menacent le quartier Mugoboka

Des ravins menaçant le quartier Mugoboka causent d’énormes dégâts. Les habitants attendent le démarrage des activités de stabilisation des berges de Ntahangwa.

Mardi 12 juillet, il est 10 heures à Mugoboka. Des jeunes gens font le transfert d’argent mobile sur leurs appareils, des femmes vendent des avocats, des aides-maçons, tous sont occupés par leur travail. Derrière eux, on remarque un ravin qui se creuse petit à petit et qui menace le quartier Mugoboka de la zone Rohero commune Mukaza. Des déchets ménagers gisent au fond du ravin. Des fissures sont visibles au sol.

La rue allant à Mugoboka II a été barrée ; un panneau indique aux automobilistes que la voie est impraticable.
Les habitants disent qu’ils attendent impatiemment le démarrage des activités de stabilisation des berges de Ntahangwa.
« Les autorités avaient promis de commencer à stabiliser le ravin dès le début de ce mois de juillet. Mais le mois arrive presque au milieu, aucun travail n’a été entrepris » explique un habitant.

Les berges du ravin se trouvent à quelques de l’Eglise de la paix de Jésus Christ dans le monde. Pour un agent de lumicash, des projets de développement dont le centre de santé, un poteau électrique, une rue et une église seront bientôt engloutis par le ravin si rien ne se fait.

A 50 mètres du premier, un autre ravin d’à peu près 15 mètres de profondeur attire l’attention de tout passant. Des meuniers vivent la peur au ventre. Une partie de leur maison abritant le moulin et le dépôt de manioc s’est déjà écroulée. « Nous nous ne sommes pas tranquilles, nous ne voyons pas à quel saint se vouer ».
Ils indiquent aussi que les clients ne viennent pas comme avant. Ce ravin a coupé la communication entre Mugoboka I et Mugoboka II, les clients viennent au compte-goutte ».

Pour la population, les ravins de Mugoboka ont déjà causé d’énormes dégâts : « destruction des maisons d’habitation, des boutiques, des rues, installations de distribution d’eau et d’électricité de la Regideso, la destruction d’un pont qui reliait Mutanga nord au secteur de Mugoboka » indique un habitant de Mugoboka.

La population exhorte le gouvernement à stabiliser des berges de la rivière Ntahangwa pour protéger ce quartier.
Rappelons que la stabilisation des bergers de Ntahangwa côté Mutanga-sud a été réalisée en 2020 sous le patronage du PNUD via le ministère de l’Environnement, Agriculture et Elevage.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 394 users online