Dimanche 25 février 2024

Archives

«Mon fourgon n’est pas muni de détecteurs d’armes»

05/11/2015 Commentaires fermés sur «Mon fourgon n’est pas muni de détecteurs d’armes»
Pacy Ntawuyamara : «Ce véhicule n’est pas fait pour détecter les armes»
Pacy Ntawuyamara : «Ce véhicule n’est pas fait pour détecter les armes»

Tel est le cri lancé par Pacy Ntawuyamara, un mécanicien propriétaire d’un fourgon surmonté d’équipements bizarres. La photo de ce véhicule achetée aux enchères au BNUB, est présentée sur les réseaux sociaux comme ’’l’engin détecteur d’armes’’ annoncé par les plus hautes autorités burundaises.

Les images de ce 4×4 de marque Ford initialement bardé de technologies, utilisé par le BNUB pour les télécommunications par satellite, défrayent la chronique et alimentent des peurs et des polémiques de tout genre. C’est au moment où le gouvernement burundais menace ’’d’utiliser, sous peu, tous les moyens y compris des engins détecteurs pour désarmer les civils dans certains quartiers de la capitale, Bujumbura’’.

«Les polémiques ont commencé quand j’ai garé mon véhicule à la PAFE, et là les gens ont probablement pris des photos qu’ils ont partagé via WhatsApp. Ils ont fait croire qu’il s’agit de l’engin détecteur d’armes que la police compte utiliser dans ses opérations de fouille perquisition», se défend ce mécanicien. Il compte transformer ce véhicule en atelier mobile.

«Comme il est équipé d’un groupe électrogène, je pourrai l’utiliser pour des dépannages un peu partout», se justifie-t-il. Quand j’ai dépensé toutes mes économies pour acheter ce fourgon, raconte-t-il, les ingénieurs du BNUB avaient pris les soins de retirer tous les équipements embarqués d’informatique, d’électronique et de télécommunication, tout a été débranché, il n’y a que des câbles. «Même l’antenne parabolique pour la réception et les retransmissions a été démontée, il n’e reste que ses supports montés sur le toit du véhicule et c’est ce qui fait peut-être peur aux gens», conclut Pacy Ntawuyamara.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 238 users online