Samedi 16 octobre 2021

Politique

Manifestations pour saluer le retrait du Burundi de l’agenda du Conseil de sécurité des Nations unies

12/12/2020 Commentaires fermés sur Manifestations pour saluer le retrait du Burundi de l’agenda du Conseil de sécurité des Nations unies
Manifestations pour saluer le  retrait du Burundi de l’agenda du Conseil de sécurité des Nations unies
Des manifestants rassemblés à la Place de l’Indépendance.

Des associations et des partis politiques ont sillonné dans l’allégresse les rues de Bujumbura.

Ils sont venus de tous les coins de la ville et des localités voisines. Le grand rassemblement était devant l’université du Burundi sur le boulevard de l’Uprona, ce samedi 12 décembre.

Des milliers de manifestants à pieds, des cyclistes, des motards et des conducteurs de tricycles brandissaient des drapeaux des partis politiques,  des associations ainsi que des drapeaux du Burundi.

Des chants à la gloire au président de la République, Evariste Ndayishimiye, ont été entonnés. “Si vite tu nous offres de telles merveilles, longue vie au général Ndayishimiye”, chantaient quelques manifestants sur leur chemin vers la Place de l’Indépendance au Centre-ville.

Vers 11h30, la Place de l’Indépendance, la dernière destination noire de monde. Après une prière, un discours a été prononcé par Hamza Venant Burikukiye, président de Capes+, une association de la société civile.

“Les Burundais s’étaient insurgés contre la décision de mettre notre pays sur l’agenda du Conseil de paix et de sécurité des Nations unies depuis 2016. Et voilà nos prières viennent d’être exaucées”, a lancé M. Hamza.

D’après lui, cela a fait perdre du temps aux autorités burundaises qui passaient plus de temps à justifier le pays dans différents cadres internationaux, au lieu d’exécuter des projets de développement communautaire. “Nous nous sommes réunis dans notre “diversité” pour célébrer la victoire du Burundi. Les Burundais étaient traumatisés par différents rapports de la commission d’enquête sur le Burundi”, a- encore indiqué M. Hamza.

Les manifestations se sont terminées par l’hymne national, Burundi Bwacu.

 

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 1 040 users online