Samedi 03 décembre 2022

Société

Malheurs à ceux qui augmentent les prix pendant ces fêtes de fin d’année !

24/12/2020 Commentaires fermés sur Malheurs à ceux qui augmentent les prix pendant ces fêtes de fin d’année !
Malheurs à ceux qui augmentent les prix pendant ces fêtes de fin d’année !
Jérémie Banigwaninzigo (au milieu) :«Les prix normaux doivent être respectés pendant ces fêtes de fin d’année »

L’avertissement de prendre des mesure contre les spéculateurs pendant les fêtes de Noël et du nouvel an a été fait ce mercredi 23 décembre par le secrétaire permanent au ministère chargé du transport. Un numéro vert à appeler en cas de transgression de ces lois ainsi que les punitions y relatives sont préconisées.

D’après Jérémie Banigwaninzigo, secrétaire permanent au ministère du Commerce, du Transport, de l′Industrie et du Tourisme, les prix normaux dans le domaine du transport doivent être respectés, ainsi que le fait de ne pas dépasser le nombre des passagers connu pour chaque bus.

Il avertit aussi les chauffeurs qui s’adonnent à l’excès de vitesse pour avoir plus de clients ou de tours à effectuer. Le numéro vert 413 de la police a été donné, pour que des voyageurs ayant remarqués quelque chose d’anormal puissent l’annoncer à la police, tout en indiquant la plaque du véhicule concerné.

La mesure fait grincer les dents au parking dit «Cotebu » où les passagers allant vers le centre et le Nord du pays embarquent. La situation est inquiétante, les bus se font rares. « Nous nous rendons à Ngozi, et nous venons de passer plus de trois heures ici. Aucun bus. Le seul qui est apparu a embarqué nos amis à 15 mille francs, alors que normalement le prix du ticket est 8 mille francs au plus », se lamente un jeune homme rencontré sur place, épuisé et mécontent.

Selon Éric Nahimana, un chauffeur rencontré dans ce parking, il n’y a pas de bus parce que les clients en en provenance de l’intérieur du pays viennent au compte-goutte. « Les chauffeurs attendent longtemps avant de trouver des voyageurs qui descendent à Bujumbura ».

Signalons que le fait de ne pas hausser les prix concerne aussi les commerçants des denrées alimentaires, comme l′a souligné le secrétaire permanent au ministère de Commerce, du Transport, de l′Industrie et du Tourisme.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Vaciller mais avancer

Pour un journaliste, savoir que son travail est accessible à ses auditeurs, ses lecteurs ou téléspectateurs est très important. Pendant plus de cinq ans, on nous lisait comme par effraction. Pour rappel, depuis le 10 octobre 2017, les lecteurs d’Iwacu (…)

Online Users

Total 2 061 users online