Vendredi 23 février 2024

Société

Mairie de Bujumbura : les citadins sont remontés contre le disfonctionnement des feux tricolores

18/10/2019 Commentaires fermés sur Mairie de Bujumbura : les citadins sont remontés contre le disfonctionnement des feux tricolores
Mairie de Bujumbura : les citadins sont remontés contre le disfonctionnement des feux tricolores
Les feux tricolores qui ne sont plus fonctionnels à la jonction de l’avenue de l’Université et la Chaussée du Peuple Murundi

Les feux tricolores sur certains axes ne fonctionnent plus. Les citadins craignent la recrudescence des accidents routiers et demandent à l’autorité de réhabiliter ces feux pour réguler la circulation.

Mercredi 16 octobre. 12h20. A la jonction de la Chaussée du Peuple Murundi et le Boulevard de l’Uprona. Des embouteillages : seuls les automobilistes malins à la conduite agressive passent les premiers laissant les autres se contenter de leurs klaxons. Et pour cause. Les feux tricolores ne fonctionnent plus pour réguler la circulation. Un est par terre. Il a été cogné par un véhicule. Les piétons peinent à se frayer un passage dans ce capharnaüm mécanique. Ils se faufilent attentivement entre les véhicules.

Même situation à la jonction de l’avenue de l’Université et la Chaussée du Peuple Murundi, tout près de la mairie de Bujumbura. Les feux tricolores sont éteints. Même scène sur le Boulevard de l’Uprona. Sur le tronçon situé entre l’’hôtel Water Front et l’avenue de République Démocratique du Congo, les feux tricolores ne régulent plus la circulation.

Un petit crochet sur le boulevard du 1 novembre. Les feux de signalisation sont éteints. Un léger mieux sur la Chaussée du prince Louis Rwagasore. Les feux tricolores régulent la circulation.

Les citadins s’inquiètent

Les citadins rencontrés dans ces différents endroits craignent la multiplication des accidents routiers. Ils font savoir que des accidents seront nombreux si ces feux tricolores ne sont pas réparés.

Pour Richard Ndayegamiye, un piéton rencontré sur la Chaussée du Peuple Murundi, les feux de signalisation facilitent le déplacement des marcheurs. Et de regretter leur disfonctionnement: « Nous avions applaudi des deux mains la venue de ces feux tricolores mais voilà ils ne fonctionnent plus».

Un autre piéton rencontré sur le boulevard de l’Uprona abonde dans le même sens. « Il était plus aisé de traverser tranquillement au feu rouge le boulevard de l’Uprona sans craindre d’être cogné par un chauffeur de bus Coaster ou Hiace»

Juma Hussein, un taximan ayant son parking dans ce secteur, estime que ces feux tricolores sont aussi censés contribuer à réduire le nombre d’accidents dans différents carrefours de Bujumbura.
Interrogé à ce propos, Vincent Nibayubahe, directeur général de l’office burundais des routes, évoque un problème lié à la coupure intempestive du courant électrique.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 723 users online