Société

Lt. Col. Edouard Nzambimana, un modèle pour cette génération

16/09/2015 Nadege Irakoze 6
Des gerbes de fleurs sur la tombe du Lt. Col. Edouard Nzambimana
Des gerbes de fleurs sur la tombe du Lt. Col. Edouard Nzambimana

Accompagné par un beau monde avec de grands honneurs, les obsèques du défunt, le Lt. Col. Edouard Nzambimana, ont eu lieu ce mardi 15 septembre à Matana, dans sa commune natale. C’était après une messe en sa mémoire à la cathédrale Régina Mundi.

Né le 20 décembre 1945, le Lt. Col. Nzambimana a occupé plusieurs fonctions dans les différentes institutions du pays. L’ancien président, le Col. Jean-Baptiste Bagaza, sous le régime duquel le Lt. Col. Nzambimana fut premier ministre, témoigne de son dévouement :«Pendant son passage au gouvernement, il n’a jamais, en ma connaissance, trahi les devoirs de sa charge.» Et d’ajouter que le Lt. Col. Edouard Nzambimana est un exemple pour cette génération vu qu’il a contribué au développement du pays.

Tristes de son départ mais fiers de lui, sa famille de 6 enfants et 15 petits enfants ont témoigné de son grand cœur par des poèmes profonds avant de mettre des gerbes de fleurs sur la tombe. Ils lui ont donné un surnom de ‘Champion’ comme s’est marqué sur la croix de sa tombe.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. ntazizana

    Muntu ntazi, urabaza igihugu intambwe cateye ico gihe batwara, uce iraba n’ubu, uce udusigurira neza ico wita kunigwa.

  2. kindros

    President RUTOVU, premier ministre MATANA, ect, etc ,,,, hahaha! Mwari mwaratunize benewacu!

  3. Rugamba

    Umugabo w’ijunja. Yakoreye igihugu yitanga.

  4. leGe'nie Noir

    C’est dommage voir qu’au Burundi meurent encor jeunes. Peu d’intellectuels dépassent 70ans de vie. …Son âme repose en paix!

  5. burundu

    niyigire amahoro,arindire urubanza rwisunba vyose,kuko yoyo ica izigororoka.

  6. BUSORONGO

    Mwotubwira gouvernement yiwe abari bayigize nico barusha abandi batayigiyemo?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

« Doom and gloom ». Cette expression anglaise désigne un sentiment de trouble, de  peur-panique. Après la proclamation des résultats provisoires par la  Ceni, le 25 mai, et leur contestation par le principal parti de l’opposition, le CNL, une psychose  a (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 450 users online