Lundi 15 juillet 2024

Économie

L’insuffisance énergétique, un défi pour la production locale

12/06/2024 Commentaires fermés sur L’insuffisance énergétique, un défi pour la production locale
L’insuffisance énergétique, un défi pour la production locale
Exposition Made in Burundi, du 9 au 16 juin 2024

L’ouverture de la foire Made in Burundi, édition 2024, a eu lieu sur le boulevard de l’Indépendance à Bujumbura. Selon la ministre Marie Chantal Nijimbere, la faible capacité énergétique est l’un des défis majeurs auxquels les industries locales sont confrontées. En présence de diverses personnalités gouvernementales, dont le vice-président et la ministre du Commerce, l’événement a permis de mettre en lumière les enjeux et les opportunités pour les entreprises burundaises.

Sous le thème « Œuvrons pour des produits de bonne qualité, diversifiés et compétitifs, contribuant à la réalisation de la vision Burundi pays émergent en 2040 et pays développé en 2060 », plusieurs entreprises locales ont eu l’occasion de présenter leurs services et leurs produits.

Marie Chantal Nijimbere, ministre du Commerce, du Transport, de l’Industrie et du Tourisme, a souligné les défis, notamment ceux liés aux faibles capacités énergétiques et au manque d’infrastructures de soutien à la production. « Nous devrons travailler d’arrache-pied pour diversifier et accroître la production nationale, afin de réduire notre dépendance aux importations et d’équilibrer notre balance commerciale », a-t-elle déclaré.

Etienne Masumbuko, directeur administratif et financier de la société Lifeway Company, confirme aussi le problème lié au manque d’électricité auquel son entreprise est confrontée. « Nous sommes très souvent confrontés à des coupures électriques, ce qui nous oblige à recourir au mazout. Cela représente une perte énorme, car en seulement 8 heures, nous utilisons 500 litres. Le déplacement est également un souci pour nous à cause du manque de carburant, sans oublier les devises », a-t-il expliqué.
Olivier Suguru, président de la Chambre fédérale du Commerce et de l’Industrie du Burundi, a également insisté sur la nécessité de renforcer et d’équiper le Bureau Burundais de Normalisation (BBN) pour assurer une certification adéquate, permettant ainsi aux produits locaux d’accéder aux marchés régional, africain et international. « Nos entreprises doivent sortir de l’ornière et s’appuyer sur les marchés local, régional et international. Elles doivent proposer de nouveaux produits, adopter de nouvelles pratiques et innover », a-t-il affirmé.

La foire Made in Burundi a débuté le dimanche 9 juin et se clôturera le dimanche 16 juin 2024.

 

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Dépités par nos députés

En décembre dernier, une députée a revendiqué, lors d’une séance de questions au ministre de l’Énergie, une station-service réservée uniquement aux élus, se plaignant d’être méprisée lorsqu’elle devait faire la queue. Ces propos ont profondément choqué l’opinion publique et ont (…)

Online Users

Total 2 165 users online