Vendredi 23 février 2024

Politique

Les religieux invités à soutenir la Commission du dialogue inter burundais

30/09/2015 16
Mgr Ngoyagoye : «Pour notre participation à cette commission, nous allons en parler avec les collègues.» ©Iwacu
Mgr Ngoyagoye : «Pour notre participation à cette commission, nous allons en parler avec les collègues.» ©Iwacu

Le gouvernement burundais a sollicité ce mardi 29 septembre l’Eglise catholique et la Communauté islamique du Burundi pour faire partie de la CNDI (Commission nationale du dialogue inter-burundais). Le lancement de ses travaux est annoncé pour bientôt.

A l’issue de son entretien avec le premier-vice président de la République Mgr Evariste Ngoyagoye, vice-président de la Conférence des évêques catholiques du Burundi, fait savoir que les évêques prendront position après s’être concertés. «Il a souhaité qu’un membre de l’Eglise catholique fasse partie de cette commission, la réponse est que nous allons en parler avec les collègues.»

Après cet évêque, Gaston Sindimwo a reçu le représentant légal de la Comibu, El Hadj Saïd Kajandi pour la même question du dialogue inter burundais. Ce dernier s’est dit prêt à soutenir ce processus. «Si ce dialogue respecte la loi, nous le soutiendrons même si nous sommes sollicités la nuit. Si c’est pour la paix, la Communauté islamique du Burundi répondra à l’invitation. Nous sommes prêts à apporter notre contribution à ce dialogue.»

Selon Saïd Kajandi, la communauté islamique a été pendant longtemps exclu. «C’est une bonne initiative de nous associer.»

Forum des lecteurs d'Iwacu

16 réactions
  1. Ntahitangiye

    Monsieur Kabwa vous dites : « Donnons nos opinions personnelles par rapport à cet article mais sachons aussi que les évêques de l’église catholique ne sont pas corruptibles et ne peuvent pas jouer la comédie »
    Vous dites une chose et son contraire: » opinions personnelles » et « opinions des évêques qui ne peuvent pas jouer la comédie ».
    Les Evêques n’ignorent pas ce qui se passe dans le monde:
    « L’entrée de la Russie, l’une des superpuissances dans le conflit syrien est diversement appréciée. Quatre années de guerre, plus de 250.000 morts. Et le conflit se poursuit avec des alliés de taille pour Bachar al Assad: l’Iran, le Hezbollah Libanais, la Chine, la Russie, contre l’avis et la volonté des Occidentaux »
    source de l’info: http://www.bbc.com/afrique/monde/2015/10/151001_russie_frappes_division.

    Question : ce conflit est-il entre les syriens pour des raisons de démocratie , de constitution, des Accords, des mandats présidentiels etc. à l’intérieur de la Syrie?
    Le monde est devenu comme un village où tout le monde se bat contre tout le monde avec toutes sortes de fausses raisons.

  2. Tubayabande

    Nous avons lu sur le web que Mgr Ngoyagoye a falli se faire assassiner à deux reprises par le SNR.
    S’il accepte de participer ã la comédie organisée par les DD, il sera amnistié et à travers lui toute l’ église catholique qui est contre le 3ème mandat.
    Ils auront, comme leur homme Rwasa, soutenu le génocide politico-ethnique en cours au Burundi.

  3. roza kamikazi

    ariko uravye iyo foto ya monseigneur na gaston ubona bariko bayaga koko nkabumvikana ugurura ayo maso yanyu murabe kaminuza niyo yariko arakira ambassadeur de la France au burundi yemwe numwana atabona arabona ko atagikenda igihugu cacu cuburundi carariwe

  4. hat

    Qui sont les faux opposants créés par le parti présidentiel ? Qui sont les vrais opposants ? Comme ça on saura si Nkurunziza campe sur sa position d elu de Dieu ou su il oeuvre pour le retour au respect de la constitution Burundaise.

  5. kabwa

    Donnons nos opinions personnelles par rapport à cet article mais sachons aussi que les évêques de l’église catholique ne sont pas corruptibles et ne peuvent pas jouer la comédie
    ils ne participeront pas au monologue organisé par Peter qui ne contribuera ne fut-ce que dans une moindre mesure à calmer la situation mais qui, par contre, aboutir au contraire des résultats escomptés
    En cas de conflit, si tu veux la paix , tu ne mène pas le dialogue avec tes amis mais plutôt tes ennemis
    Vous pouvez vous permettre de jouer cette fiction avant que le véritable dialogue ne démarre
    Souvenez-vous des qualificatifs des dd par BUYOYA avant que les négociations qui ont abouti à l’accord d’Arusha ne commence : ibinywamaraso, etc
    Est-ce que ce jugement a empêché de mener des négociations avec eux sans qu’ils aient conquis ne fût -ce qu’une seule colline du pays ?
    il appartient à l’opposition de montrer sa capacité de nuisance à Peter pour que lui et ses alliés acceptent les négociations
    Seul le rapport de force fera basculer les choses dans un sens ou dans un autre
    Même la fameuse communauté internationale qui devrait privilégier la paix agit en fonction de cette donne

  6. Ntahitangiye

    Ewe sha Kibwa, ntuvuge uhumirije , niwugurure amaso.
    Canke naho uzobwira abantu benshi ko bateye isoni si Mgr Ngoyagoye gusa:

    Raba :
    « Le Premier Vice Président de la République reçoit l’Ambassadeur de France

    Bujumbura, le 29 septembre 2015. Le Premier Vice-Président de la République, S.E. Gaston sindimwo a reçu en audience l’ambassadeur de France au Burundi, Gerrit Van Rossum.

    C’était leur première rencontre depuis que le Premier Vice-Président de la République a pris ses fonctions le 20 août 2015.
    Dans leur entretien, le premier Vice-Président de la République a informé son interlocuteur sur les priorités du gouvernement en cette période post électorale. C’est notamment la sécurité, les droits de l’homme, le dialogue inclusif.

    L’Ambassadeur Van Rossum a indiqué que son pays soutient les valeurs de paix, de stabilité et de démocratie et il a encouragé le gouvernement sur la voie de dialogue qu’il veut initier pour résoudre les problèmes inter burundais.

    Son pays, a-t-il dit, est disposé à l’accompagner.
    Il a réfuté les allégations des rumeurs qui font croire que son pays soutiendrait ceux qui veulent attaquer le Burundi. »

    Source: http://presidence.gov.bi/spip.php?article5683

  7. kibwa

    C’est aussi une honte de voir Mgr Ngoyagoye face à face avec Sindimwo. Monseigneur l’église catholique entière vous tient à l’oeil: ne rentrez jamais dans cette comédie. Le monologue va avoir lieu entre Sindimwo-Rwasa-Concilie-Mutabazi-Bigirmana jacques-Le clan nyamutwe, point trait.
    Le vrai dialogue c’est pour plus tard
    kibwa

    • gaheto

      wewe wiyita KIBWA ushobora kuba urumwansi wamahoro,urageze naho wifatira mugahanga abakozi b,IMANA?nbega
      wibazako YESU yaje kubwabagororotsi?ndagusabiye kuri KRISTO YESU aguhe umutima wubumwe kuri bose,iyo mpwemu
      yubwansi ikuvumwe.

      • Pensador

        Gaheto,

        Une free opinion vous dit rien, c’est la dictature chez vous trait! Ubumwe kuri bose nti buri mu mitwe y’abo ushigikira. Parce que tu sembles evoquer YESU, comment soutenir un dialogue qui exclut toute l’opposition alors que elle a beaucoup a dire sur 3 em mandat??? Mon humble avis, s’il faut un dialogue sincere, participe, si il s’agit d’un dialogue entre les memes membres du club, vous y aller pour faire quoi?

        • gaheto

          uvuze ngo Je dit rien ?uratangaje none wibazako ubumwe na mandat bingana? uribazako Peter azogenda 5 ans yiwe idaheze?
          niba wibaza ko ibiganiro bizoba aruko Peter agiye nkuko iyo opposition uvuga ibishaka,uko nukurota kumutaga.Jewe navuze
          Yesu kuko ariwe nemera kuruta bose.

  8. Jereve

    La position de l’Eglise catholique sur qui doit dialoguer avec qui a été rendue officielle lors de son récent message aux fidèles. Va-t-elle se dédire et cautionner des pseudos-dialogues ?

  9. Burundais

    Que ces hommes de Dieu veuillent a ce qu’ils dialoguent avec les vrais opposants et pas les amis et les faux opposants que le CNDD a choisis pour se facliter la tache. Sinon ils auraient contribue a la discrimination des vrais protagonistes , ce qui va perenniser les
    l’enfer que vit le Burundi.

    • MARIA NTAKIRUTIMANA

      Il y a des opposants, il y en a et il y en aura. C’est la démocratie. Chacun a droit de réclamer ce qu’il veut et il peut aussi changer de camp s’il veut. Mais, jamais l’opposition ne sera pas en position d’autorité officielle, aussi longtemps qu’ il porte cette etiquette d’ « opposition ». Dans la démocratie, qu’on le veuille ou non, c’est le peuple qui a le dernier mot, et cette fois-ci, il y a l’autorité choisie par le peuple burundais. Je sais que Son Excellence Moseigneur E. Ngoyagoye est un homme expérimenté et prudent, il ne peut pas attendre a négocier avec l’opposition ou attendre le jour ou Dieu choisira l’opposition pour diriger ce pays. Il est écrit: Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu (Romains 13: 1). Je sais que l’opposition peut digerer mal une décision de ce genre, mais les deux pieds ne peuvent jamais avancer en même temps, mais chacun à son tour. Sans oublier qu’il y a dans les cieux un Dieu , … le Dieu suprême domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît(Daniel 2: 28, 5: 21). Le jour où il plaîra à Dieu que l’opposition peut régner sur le Burundi, alors, on négociera avec elle.

      • Baobab

        @MARIA NTAKIRUTIMANA
        « Le jour où il plaîra à Dieu que l’opposition peut régner sur le Burundi, alors, on négociera avec elle. »
        Sha jewe ivyo bintu vy’ubutegetsi n’aho ndabirabira kure, umenga wewe uriko uradivaga (kuvuga ayamuhe)!
        Il semble que vous êtes dans les secrets de Dieu!!!

        • Verite Guess

          @ Baoba,
          Non Maria Ntakarutimana est loin d’être dans le secret de Dieu, mais elle est bel et bien dans le clan de Nkurunziza.
          Je ne crois pas a un Dieu qui donnerait le pouvoir aux sanguinaires comme ceux qui nous gouvernent aujourd’hui . Ce Dieu n’existe que dans la tete de Marie et ses semblables. Le Dieu auquel je crois est un Dieu qui n’a rien a voir avec celui auquel Nkurunziza, Denise, Marie……. Croient. Ils ne t’attarderont pas a ce rendre compte de leur erreur. Et cela je le dis au nom JESUS.

      • l'histoire est en marche

        Vous n’avez pas vraiment le choix ou plutôt votre champion n’en a plus. Les négociations qu’on lui propose sont pour lui celles de la dernière chance. Abamukunda, nka wewe, nibamubwire qu’il saisisse l’opportunité kuko bientôt il sera trop tard.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 635 users online