Jeudi 01 décembre 2022

Editorial

Les enseignants appelés à se transformer

07/10/2022 1
Les enseignants appelés à se transformer

Ce 5 octobre, le monde entier a célébré la Journée mondiale des enseignants. Le Burundi n’est pas resté indifférent pour reconnaître, louer et honorer les efforts de ces femmes et ces hommes qui se battent au quotidien pour offrir un avenir meilleur aux élèves.

Des conférences, des séminaires ont été organisés en vue de mettre en lumière les défis qu’ils rencontrent et d’élaborer des réponses. Dans une conférence-débat, les enseignants catholiques des universités de Bujumbura ont pris le taureau par les cornes en attaquant, sans faux-fuyant, les difficultés en face. Entre autres défis : effectifs pléthoriques des étudiants, problèmes logistiques, faible niveau des étudiants, faiblesse du niveau technologique et de la recherche scientifique. Des pistes de solutions ont été proposées.

Le thème de la Journée passionne : « La transformation de l’éducation commence avec les enseignants. » Oui, les enseignants jouent le rôle de modèles, de mentors, de conseillers. Ils peuvent avoir un impact profond sur la vie de leurs étudiants. Qui n’a pas gravé en lettres d’or un comportement, une attitude ou un conseil d’un de ses enseignants dans sa vie d’étudiant ? Nos enseignants nous ont façonnés, inspirés, encouragés, motivés. Chapeau à eux.

Hélas, il y a d’autres enseignants qui, au lieu de « façonner les chances des jeunes dans la vie en leur transmettant des connaissances, en donnant vie au programme », brisent plutôt leur vie. Le correspondant du journal Iwacu au sud du pays parle d’un enseignant arrêté, deux qui sont en fuite et trois autres enseignants qui font aujourd’hui objet d’enquête à Rumonge. Ils sont présumés auteurs de grossesses non désirées dans les écoles. Les parents demandent leur révocation. C’est déplorable.

Le thème de cette Journée mondiale des enseignants devrait interpeller. De la transmission des connaissances à la protection du bien-être des enfants, en passant par l’inspiration de la pensée critique et des valeurs morales, les enseignants doivent comprendre qu’ils ont une position centrale au sein de la société. Ils doivent alors, comme le veut le thème de cette année, mieux se transformer pour transformer le système éducatif. Ces enseignants égarés- ils sont peu nombreux- doivent être dénoncés et traduits en justice pour ne pas entacher ce noble métier.

« Un mauvais enseignant porte en lui sa punition, le mépris quelquefois ou le ridicule », dixit Jean Pierre Guiotat.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Manisha

    ariko ariko umurya mbwa aba umwe agatukisha umuryango !

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Online Users

Total 1 974 users online