Politique

«Les causes profondes de la crise n’ont pas été résolues»

09/08/2017 Egide Nikiza 26

Katja Lasseur, envoyée spéciale du royaume des Pays-Bas dans la région des Grands Lacs, soutient que la situation sécuritaire actuelle connaît des progrès : «J’ai constaté une nette amélioration par rapport à celle de 2015».

Katja Lasseur, envoyée spéciale des Pays-Bas dans la région des Grands Lacs

Cependant, elle indique que le contexte reste préoccupant. Elle souligne que le calme qui prévaut au Burundi n’implique pas la fin de la crise de 2015. «Cela ne veut pas dire que ses causes profondes ont été résolues».

L’ambassadrice Lasseur conseille la classe politique burundaise de privilégier la voie pacifique. Seul le dialogue sous l’égide de l’ancien président tanzanien, Benjamin Mkapa, peut sortir le Burundi de la crise.

Avant de dire qu’elle est confiante quant à l’avenir : « J’ai espoir que ce processus va s’accélérer. Je pense que les acteurs politiques sont prêts à se parler, à aborder des questions préalables à la tenue des élections de 2020».

Forum des lecteurs d'Iwacu

26 réactions
  1. Gacece

    J’y reviens! Je n’avais pas eu assez de temps pour y répondre. Pour moi, le débat n’est ni dans la maîtrise de la Langue de Molière, ni dans la pesée des pensées. Si vous n’aviez pas compris ce que je voulais dire, je vais faire beaucoup, beaucoup plus simple.

    – Si je te demande un conseil, que tu me le donnes, et que je l’accepte, c’est correct.

    – Si je te demande un conseil, que tu me le donnes, que je ne l’accepte pas et que tu ne m’en veux pas, c’est correct aussi.

    – Si tu me donnes un conseil, sans que je te l’ai demandé, et que je l’accepte, c’aussi correct.

    – Si tu me donnes un conseil, sans que je te l’ai demandé, que je le rejette et qu’il n’y ai aucune conséquence, c’est toujours correct!

    – Si tu me donnes plusieurs choix, que tu me laisses appliquer ceux que je trouve acceptables et rejeter ceux que je juge inacceptables sans qu’il y ait de conséquences négatives entre nous, ce sont des « suggestions » et c’est correct aussi!

    – Si tu m’imposes des conseils, que je te les ai demandés ou pas, et me dire de ne même pas envisager de les refuser sous peine de sanctions et/ou de déterioration de notre relation, ce sont des conseils/injonctions!. C’est inacceptable.

    – Enfin, si tu me donnes des conseils sans que je te les ai demandé et que tu insistes pour me les imposer, c’est « Mêle-toi de ce qui te regarde! ».

    C’est assez clair là?

  2. Gacece

    Oui, celle-là je vous l’accorde! Mais cela ne fait pas de ses propos moins officiels!

  3. Gacece

    Toujours!

  4. Gacece

    Vous devez sûrement être un gourou et vous essayez de me recruter pour que je me joigne à vous dans votre secte d’opposition non-alimentaire. Non! Je ne suis pas intéressé.

    Parce que voyez-vous, mon opinion même si vous voulez me l’enlever, est que votre secte n’a aucune chance de rejoindre le Programme Alimentaire Mondial (PAM). Ils n’aiment rien de ce qui n’est pas alimentaire!

    Les gourous n’aiment pas que les autres, surtout les membres de leur secte, aient ou entendent une opinion, autre que la leur. Mais je vais quand même vous la donner. Et je vous donne quand même le choix de ne pas la savoir. Si vous ne voulez pas la connaître, vous devriez arrêter ici.

    Urukundo « Rurihose ». Urwanko « Rurihose ». Personnellement, j’essaie de mettre en pratique la première option. Alors, je vous invite à vous joindre à ma religion « Chacun son opinion! »

    Je veux tout de suite vous rassurer : tout le monde est accepté, même les gourous! Sans aucune condition. Même si vous avez l’intention d’y recruter des adeptes, vous êtes le bienvenu! Nous partageons tout, même des miettes (d’opinion seulement!).

    Vous venez?

  5. Yves

    @Gacece (3) : tiens, je me demandais… me prenez-vous toujours pour Roger Crettol ? ^^

  6. Yves

    @Gacece (2) : non, cette dame n’est pas “l’Envoyée spéciale (officielle!) de l’UE” mais des Pays-Bas. Ah, cette vilaine habitude de vouloir persister dans vos erreurs même lorsqu’on vous met le doigt dessus…

  7. Yves

    @Harerimana : cette personne faisait il y a encore peu de temps sur ce site l’apologie du génocide rwandais et des “bons travailleurs” (entendez génocidaires). Un multi-récidiviste dont je m’étonne qu’Iwacu ne l’ait toujours pas définitivement banni…

  8. Yves

    @Gacece : que nenni, j’adore les gros caractères, surtout quand ils sont utilisés par un esprit faible pour tenter de donner, en vain, du poids à sa pensée ^_^ Pour le surplus, ma foi, quel long et fastidieux développement théorique pour simplement en arriver à cette conclusion erronée : “Les conseils, ce sont des choix qu’on vous impose”. Faux, bien entendu, car un choix imposé, c’est en réalité une INJONCTION / un ORDRE, et pas un conseil (qui ne sous-entend aucune obligation). Moi qui croyais que vous maitrisiez la langue de Molière, vous me voyez très déçu…

  9. Ramazani

    @dodo
    Je pense que Tu fais le dodo depuis le siècle dernier. Autant de te taire fonc

  10. Fofo

    @dodo,
    Il ne faut pas mélanger les choses et surtout pas exporter le produit “hutu-tutsi” manufacturé de la Belgique vers tous les pays de la région comme l’a fait Kagame 1998 au Zaïre! Il est vrai que les kikuyu sont bantu mais bcp d’autres ethnies bantu du Kenya sont contre eux. Par ailleurs, je ne vois aucune relation entre l’ethnie et la politique kenyanne. Les Kikuyu veulent rester au pouvoir, le Fils de l’ancien allié de Kenyatta (Odinga), devenu plus tard son ennemi, veut conquérir le pouvoir. N’oubliez pas les rivalités qui ont existé entre les vieux Kenyatta et Ondiga! C’est une lutte de pouvoir et non une lutte ethnique. Faut pas intoxiquer les gens!

  11. Rurihose

    Les gens comme Gacece, Gashatsi,Bigirimana
    Mutabazi ou Sindimwo, même l’Ombusdam sont des caisses de résonnance pour avoir quelque miettes.
    Aucun n’a un avis personnel.
    On augmente de 300% le prix du Kwh et ils attendront la position officielle du CNDD qu’ils relayeront.
    C est ce qu’on appele opposition alimentaire.

  12. Gacece

    @tous et @Yves
    J’ai écrit pour provoquer des réactions et apparemment ça a fait mouche. Mais… je n’ai pas écrit juste pour écrire, il y a une intention (et une opinion) dans mes choix de mot.

    – Un conseil, il passe mieux quand il est demandé, et non proposé : c’est quand on ne vous donne que le choix d’accepter! Personne ne devrait donner des conseils si on ne le lui a pas demandé. Les conseils, ce sont des choix qu’on vous impose ;

    – Une suggestion, c’est simplement une ou plusieurs options de solution à un problème perçu ou réel, sans aucune contrainte : Les suggestions, ce sont des options qu’on vous propose, sans crainte de conséquences ;

    Les suggestions et les conseils sollicités, c’est normalement ce que vous proposerait un ami, un confident. Les conseils non sollicités, c’est ce que fait quelqu’un qui vous considère inférieur à lui ou qui se pense plus qualifié que vous.

    Bref, il y a une très grande différence entre le respect et la condescendance. Si vous voulez un exemple d’illustation, prenons un homme africain, respecté, populaire. Disons Mandela, Paix à son âme!

    Essayez de vous imaginer ce qu’auraient publié les médias européens si ce dernier avait osé dire que l’Allemagne (simple exemple) devrait avoir une limitation de mandats.

    D’égal à égal, d’ami à ami, de partenaire à partenaire, de confrère à confrère, chacun de son côté devrait être capable de tenir le même langage. C’est au choix de mots qu’on reconnaît :

    – Le respect mutuel (sans hypocrisie),

    – Le respect mutuel (avec hypocrisie),

    – Le manque de respect (mutuel ou non mutuel, avec ou sans hypocrisie), d’un côté comme de l’autre.

    Alors… @tous (sauf @Yves qui n’aime pas le gras), retournez lire l’article ci-dessus, et essayez de déterminer quel type de respect mutuel se cache dans le langage de Madame l’Envoyée spéciale (officielle!) de l’UE dans la région des Grands-Lacs africains.

    Hypocrisie quand tu nous prends!
    C’est le temps d’arrêter encore!… parce qu’@Yves n’aime pas les gras/gros caractères! Ils lui font de l’ombre!

  13. Harerimana

    Cette personne qui parle de nilotiques du Kenya dans le contexte burundais est a la solde du Gouvernement burundais. Le CNDD-FDD veut regionaliser le cas burundais. Il n’ya pas de Hutu Tutsi authorities Kenya.

  14. DUCK

    D’accord avec toi. Democratiquement, la constitution du Burundi donne les provisions electorales. Ce n’est pas le contraire. Il ne faut pas reviser la constitution pour finallement commencer le processus electoral, comme ailleurs dans d’autres dictatures.

  15. DUCK

    Elle a ete tres honette et diplomate. She is very competent, visionary and humanitarian. She knows exactly what she is talking about. She is not wasting her time. Il est tres important de voir la cohesion de ses declarations et celles de la communaute internationale. Elle renforce la determination de Mkapa et de UN et de EAC Presidents et de USA et de EU. Elle a fait un tres bon travail.

  16. wakera

    Ces déclarations des diplomates occidentales devaient nous préoccuper peux. Ils n’ont aucun intérêt à ce que l’Africain se développe. Ils nous traitent de sauvage et vous savez combien ils aiment la savane.

  17. dodo

    Comme au Kenya actuellement, les nilotiques refusent la défaite et croient fermement que la violence est un moyen d’expression.

  18. Fofo

    @Ramazani?
    Tant que ces « causes profondes » ne sont pas connues, il ne faut pas dire ce que Mme Lasseur n’a pas dit.

  19. Fofo

    @Ramazani?
    Tant que ces “causes profondes”, il ne faut pas dire ce que Mme Lasseur n’a pas dit.

  20. Fofo

    [ «J’ai constaté une nette amélioration par rapport à celle de 2015»; «Cela ne veut pas dire que ses causes profondes ont été résolues»], une intervention purement diplomatique. J’aurais aimé qu’elle précise ces [causes profondes]??? Quelles sont ces causes??? Je suis sûre qu’elle est allée au-delà de ce fameux “3ème mandat”!

  21. SENYAMWIZA Jean Claude

    @Gacece

    Le pays s’enfonce de plus en plus dans un trou mais le CNDD-FDD continue toujours de creuser… ! Il ne faut pas être un grand politicien pour comprendre que la crise continue et de plus belle: la milice Imbonerakure continue de terroriser, raquetter, brutaliser des gens pour des raisons multiples et variées alors qu’elle n’a aucun droit de le faire. Les tueries continuent à compte-goutte bien sûr (Ifu y’imijira) comme l’avait dit la personne qui est à la base de ce qui nous arrive aujourd’hui i.e. la descente aux enfers de toute une nation comme prix à payer pour que les intérêts d’un petit groupe soient préservés. . Alors dites-moi, où voyez-vous la paix ? Comment peut-on aller aux élections dans de telles conditions ? Et les Accords d’Arusha, qu’en faisons-nous ? Personne n’est naïf, GACECE. Vos propos sont partisans et manquent complètement de substances pour nous convaincre.

  22. Ramazani

    @ Gacece
    Le jour ou votre vie sera en danger- je ne vous le souhaite pas- vous comprendrez pourquoi ” les profondes causes” du malaise burundais ne sont pas encore résolues. Et la politique est à niveau imprévisible.

  23. Yves

    @Gacece : vous auriez dû vous arrêter plus tôt car on ne comprend goutte à vos propos confus… entre l’existence soudaine d’une “démocratie burundaise” (où ça ?), un interventionnisme fantasmé (depuis quand l’opinion d’une ressortissante hollandaise engage-t-elle l’entièreté de l’UE ?), des propos contradictoires (exiger des suggestions… mais refuser en même temps des conseils) et un dernier paragraphe totalement abscon… peut-être devriez-vous prendre un peu de repos ? Et vous avez oublié vos sempiternelles phrases surlignée en gras en plus !

  24. karanga lilia

    @Rurihose
    En un peu de mots vous avez souligné tout le mal burundais. Confier le pays à des incapables , c’est cela le problème . Il y a enormément des gens intelligents dans ce pays capables de gérer le pays mais ils n’ont pas voix au chapitre. Ceux qui défendent le régime que pour des raisons idéologiques ou ethniques se rendront à l’évidence trop tard , qu’ils auraient du défendre la vérité et l’intérêt de tous , eux y compris

  25. Rurihose

    Le Burundi est moribond.
    Gangréné par la corruption.
    Le système qui a fait du Burundi le pays le plus corrompu et le olus pauvrw au monde peut s’éterniser en organisant des élections à l’africaine.
    C’est la tragédie du Burundi en particulier et de l’Afrique en général.
    Une des manifestation du désastre au Burundi. Des gens comme :Bigirimana, Sindimwo ou Mutabazi occupent des postes privilégiés .
    Je ne vous en tiendrai pas rigueur si vous refusez de publuer ma profonde désillusion

  26. Gacece

    Quels sont ces « questions préalables » à la tenue des élections de 2020? C’est drole, j’ai l’impression que l’UE commence à poser des jalons précurseurs d’une autre tentative d’un interventionisme dans la gestion de la démocratie burundaise.

    Nous voulons des suggestions, pas des directives ou des conseils. Nous souhaitons un partenariat et non de la condescendance.

    Et qui décide qu’une cause non encore résolue est plus importante ou plus profonde que celles déjà résolues, dont justement le refus de laisser les autres se mêler de ce qui ne les regarde pas… même s’ils ont décidé que ça les regarde?

    J’arrête!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 142 users online