Samedi 22 juin 2024

Société

Le triplement en classe est interdit

30/09/2020 Commentaires fermés sur Le triplement en classe est interdit
Le triplement en classe est interdit
Des élèves à l’école.

Le ministère de l’Education nationale et de la Recherche scientifique vient d’interdire le triplement en classe. La coalition Bafashebige plaide pour une amélioration des conditions d’apprentissage et une éducation de qualité.

« Le ministère de l’Education nationale et de la Recherche scientifique porte à la connaissance du public en général, des responsables scolaires, des élèves et des parents d’élèves en particulier, que la fréquentation d’une classe plus de deux fois est interdite dans le système éducatif Burundi », peut-on lire dans un communiqué sorti ce 28 septembre.

Les responsables scolaires peuvent accorder, à titre dérogatoire, des places de triplement aux élèves concernés. « En cas de force majeure dûment constatée par le jury de délibération en sa séance de fin d’année à travers un procès-verbal classé dans le dossier individuel de l’apprenant et dont la décision est portée sur son bulletin avec la mention ‘’Admis au triplement’’ ».

Le ministère de l’Education rappelle que la décision de triplement n’est pas l’affaire du seul directeur de l’école, mais du jury de délibération de fin d’année. Les élèves ayant des bulletins avec la mention ‘’Admis au triplement’’ peuvent se présenter directement au niveau des établissements scolaires pour demander des places.

En cas d’échec scolaire sans possibilité de redoublement, poursuit le communiqué, les mécanismes de réinsertion socio-économique à travers les centres professionnels ou les centres d’enseignement des métiers restent d’application.

Cassien Gashirahamwe, vice-président de la coalition Bafashebige qui milite pour l’éducation inclusive, ne trouve rien à redire sur cette mesure. Il demande une amélioration des conditions d’apprentissage pour une éducation de qualité. « Il faut des enseignants qualifiés, du matériel didactique suffisant et la multiplication des salles pour désengorger les salles ». Et de conclure : Voilà ce qui permettra de résoudre définitivement la question du triplement.»

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 2 405 users online