Mardi 13 avril 2021

Société

Le substitut du procureur de Bubanza condamné à 5 ans pour trafic d’influence

17/08/2020 Commentaires fermés sur Le substitut du procureur de Bubanza condamné à 5 ans pour trafic d’influence
Le substitut du procureur de Bubanza condamné à 5 ans pour trafic d’influence
Janvier Girukwishaka lors de sa comparution de mercredi 5 août 2020.

La Cour anti-corruption a condamné Janvier Girukwishaka «à une peine de servitude pénale principale de 5 ans et d’une amende de 50.000  Francs burundais payable dans 8 jours ou à défaut, subir une servitude pénale subsidiaire de 6 mois», tel est le jugement rendu ce 17 août en absence du condamné et de ses avocats.

Pour rappel, dans une  audience publique de flagrance du 5 août, Janvier Girukwishaka, substitut du procureur de Bubanza a plaidé coupable pour tentative de trafic d’influence et a demandé pardon devant le juge de la Cour anti-corruption. Mais le ministère public le chargeait de trafic d’influence.

«Ce n’est pas ce que nous espérions car nous avions  fourni des éléments qui peuvent concourir à revoir à la baisse la sanction proposée par le ministère public. La Cour en a jugé autrement, nous avons pris acte»,  a réagi l’avocat de Janvier Girukwishaka.

Me Emmanuel Burakuvye se dit insatisfait par le verdict. Dès lors, il fait savoir que son client va interjeter appel et ce, endéans 48 heures.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 994 users online