Mardi 18 juin 2024

Politique

Le rapporteur spécial sur le Burundi sévèrement critiqué

27/09/2023 1
Le rapporteur spécial sur le Burundi sévèrement critiqué
L’ambassadeur Élisa Nkerabirori présentant ses lettres de créances

Lors de son intervention ce mardi 26 septembre à Genève, la Représentante permanente de la République du Burundi auprès de l’Office des Nations Unies, s’en est prise au rapporteur spécial sur le Burundi.

L’ambassadeur Élisa Nkerabirori est surtout remontée contre les conclusions ou ’’la qualification du Rapporteur spécial sur le Burundi, dont la légitimité est contestée, concernant la CNIDH, la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme que cet organe, – pourtant jouissant du Statut A -, est moins crédible que celle de 2012’’.

Elle n’a pas hésité de parler de « propos saugrenus avec des affirmations douteuses et extravagantes » qualifiant le Rapporteur spécial sur le Burundi, « d’émissaire d’un seul parti politique de l’opposition, s’ingérant dans les affaires découlant du fonctionnement interne de ces organes alors que le Burundi en compte une bonne quarantaine ».

Selon Mme Élisa Nkerabirori, « les rapports soumis devraient être rigoureux, fondés sur des faits attestés et non sur les ouï-dire, des documents de presse tendancieux, voire calomnieux, non documentés qui ne sont pas à la hauteur des exigences du prescrit que ce noble conseil exige ».

Dans une interview accordée au Journal Iwacu, le rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme au Burundi, le burkinabé Fortuné Gaëtan Zongo, a fait savoir que le gouvernement maintient des relations tendues avec les mécanismes internationaux des droits de l’Homme.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Hihi

    Comment peut on à ce point essayer de manipuler cette assemblée et oser parler de la société civile qui la suivrait
    Aussi parler d opposition….. celle-ci n existe elle est achetée par le Pouvoir
    J ‘attends donc des sanctions dures contre ce régime qui non seulement martyrise sa population en tuant, enlevant, enfermant et assassinant les opposants, mais maintenant en laissant les plus déshérités dans la famine et cela sans aucune humanité.
    Non seulement vous êtes le pays le plus pauvre au monde mais aussi celui qui brille par sa corruption, tricherie. Qui trompe la communauté internationale en essayant de trafiquer
    la pauvre réalité sur le terrain

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 4 907 users online