Vendredi 12 avril 2024

Politique

Le parquet général de la République confirme la détention d’Alain Guillaume Bunyoni

23/04/2023 1
Le parquet général de la République confirme la détention d’Alain Guillaume Bunyoni
Sylvestre Nyandwi : « Le Parquet Général de la République porte à la connaissance de l'opinion nationale et internationale que le Général de Police Alain Guillaume Bunyoni est pour le moment entre les mains de la police. »

« (…) suite à des informations qu’il détenait sur des infractions qui auraient été commises, a lancé en date du 17 avril 2023, un mandat de perquisition contre le Général de Police Alain Guillaume Bunyoni », indique, dans un communiqué de presse, le procureur général de la République, Sylvestre Nyandwi.

Selon lui, au moment de la perquisition effectuée en date du 17 avril 2023, la police à qui la mission avait été confiée a constaté que Alain Guillaume Bunyoni avait pris le large. « C’est ainsi qu’un mandat d’amener a alors été lancé pour qu’il soit recherché. »

D’après le communiqué, l’ancien Premier ministre a été appréhendé, le 21 avril 2023, à Nyamuzi, zone Mubone de la commune Kabezi dans la Province de Bujumbura où il se cachait. « Le Parquet Général de la République porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le Général de Police Alain Guillaume Bunyoni est pour le moment entre les mains de la police. » Et d’ajouter : « Les résultats de la fouille perquisition ainsi que d’autres indices seront incessamment analysés pour une suite appropriée conformément au code de procédure pénale. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Anonyme

    Ngo iyigize gute… nta yitayigera amajanja ! Et on ajoute: Uwuhagarikiwe n’ingwe aravoma.

    Il y a eu le Burundi où « Le pouvoir se trouve au bout du canon »; Ou alors, il y a le Burundi où « Le pouvoir se trouve au bout du canon et de la signature et cette dernière étant seulement le décret. Peut-être qu’il y aura aussi le Burundi où le pouvoir sera au bout de la signature cette dernière étant la Loi, juste et équitable pour tous.

    Normalement, ça devrait ainsi, le procureur Général devrait être indépendant et capable de poursuivre n’importe qui, quelle que soit sa position, s’il/si elle suspect(e) d’une infraction à la loi. Mais là c’est sûr, l’injonction vient d’en haut, pas de lui.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Déceptions

Par Léandre Sikuyavuga Menaces, calculs ou pur suivisme ? L’Assemblée nationale vient d’adopter presque à l’unanimité le projet du Code électoral. Seuls deux députés ont émis leurs objections. Ce Code qui va régir les prochaines élections avait pourtant suscité moult réactions (…)

Online Users

Total 2 127 users online