Vendredi 23 février 2024

Politique

Le nouveau Code électoral adopté à l’unanimité par les députés

Le projet de loi sur le code électoral qui sera appliqué lors des élections de 2015 a été adopté à l’unanimité, ce vendredi 25 avril, à 22h 25, par tous les 87 députés présents à l’hémicycle et 14 autres qui ont voté par procuration.

Les députés à  l’Assemblée nationale, lors du vote du nouveau Code électoral ©Iwacu
Les députés à l’Assemblée nationale, lors du vote du nouveau Code électoral ©Iwacu

Parmi les grandes innovations, on notera l’adoption de l’usage du bulletin de vote unique, la combinaison des scrutins (communales et législatives), le renforcement des pouvoirs de la Commission Electorale Nationale Indépendante et les amendes « exorbitantes » qui seront infligées à ceux qui tenteront de perturber les élections.
Le projet de loi contient aussi des dispositions qui gèrent la problématique de la candidature unique aux élections présidentielles, le remplacement des députés en cas d’épuisement de la liste nominative. Il prévoit aussi la possibilité de cooptation au sein du conseil communal pour corriger les déséquilibres ethniques et de genre.

Pour se conformer à la Constitution, les députés ont retiré toutes les propositions du gouvernement qui exigeaient la présentation de diplômes ou certificats à toute candidature électorale.

En somme, le projet de loi adopté à l’unanimité par tous les groupes parlementaires tient compte des recommandations issues de l’atelier de Kayanza de mai 2013 entre les acteurs politiques, la société civile et les confessions religieuses.
La commission saisie du fond du texte était présidée par les députés Aimé Nkurunziza (Cndd-Fdd), son président, et Charles Nditije (Uprona), vice-président.

Forum des lecteurs d'Iwacu

26 réactions
  1. alice

    Nibaze ko n’imigambwe bagiye kuyireka ikitunganya uko bikwiye ikurikije amategeko. Ariko ni babandanya bayitorera abategetsi , n’ayo matora ntazogenda neza. Nibareke aba fnl bitorere indongozi bashaka, bareke kubagerekako Jacques. Ni bareke UPRONA na UPD zitunganye hama tuje mu matora ata ndyane mu migambwe iriho kandi itewe n’ubutegetsi bwa CNDD-FDD.

  2. Barundi mweee, amahoro? ibi mwandika muvuga ngo amashure siyo atwara vyerekana ko mudatahura nka neza aho isi igeze, nta terambere rishoboka ridaciye mw’ishure yemwe! uwodutwara rero yoba yarize bikwiye mugabo akaba yaragize ico yerekana mu gukunda abarundi n’Uburundi. Mu gifaransa bavuga bati AVOIR UNE FORMATION HUMAINE ET SCIENTIFIQUE ,ahandi ho nta mpumyi yoyobora izindi mpumyi. Mugerageze kubona kure.

  3. Ntihebuza Gilbert

    A l’ecole on acquiert des connaissances et non de l’intelligence car cette derniere vient de Dieu,c’est pourquoi faut pas tjrs dire celui n’est pas licencie ou celui ci n’est pas docteur ou autre;ico dukeneye ni umutima w’ukwubaka igihugu navyo ntivyirwa mw’ishure ni ingabirano iva Ku Mana.

  4. François-Xavier Ndaruzaniye

    Nous Nous réjouissons de ce concensus et c’est une lueur de la réussite des élections de 2015. Qu’un Burundi Ait la sérénité, cela avantage tout le monde et tout burundais devait contribuer au maintien des acquis démocratiques. faut développer l’esprit patriotique positif et ne pas exclusivement exhiber dans nos dires et faits que le Burundi brûle.Bravo Aux élus du peuple.

  5. Jac Sentore

    Et il faudrait saluer cette bonne nouvelle!

  6. CND

    Quand la plus haute institution du Burundi sera dirigée par un non Licencié, il le faudra de même à l’assemblée Nationale, à la BRB, au Sénat, la SOCUMO, …. bref dans tous les domaines socio-économiques de la vie du pays. Puisque la lumière émane du générateur.

    • rose hakizimana

      amashure nka ma doctorat ,licence ni vyo birakenewe mugabo ntawoja ngaho ngo avuge ko arivyo bituma igihugu gitwagwa neza, jewe nibaza ko ivyo bikenewe mu bibanza technique ,nayo ku mupresident tukeneye cane cane intungane ,umuntu w ubuntu atakoze amaraso akunda igihugu atiba , bimaze kugenda gurtyo ,aca arondera izoncabwengezikaja murivyo bibanza technique twavuze baravye ivyo yize ,bibaye ukwo ntakibuza ko igihugu giterimbere

      • DR

        @CND, pour ne pas dire cndd fdd, kuva ryari mushira imbere amashure ni incabwenge?? ubu kubera mugomba ko rwasa atitoza muciye muba abakunda amashure gose? Kurya rosa hakizimana yabivuze, amashure arakenewe muga mugutora uwudutwara, ubutungane ni bwo dushira imbere. Ntare rushatsi, ntare rugamba canke mwezi gisabo bari bafise angahe? Tugarutse muri bibo bihe, Gabriel Rufyiri afise angahe? Incabwenge zoba zimurusha gukorera igihugu ni izih?

    • Jac Sentore

      Jewe sinzi ico Abarundi mwariye muma licenses!
      Il faudra faire la difference entre l’éxperience et un papier, entre un poste politique et un poste technique, etc…
      Tenir compte surtout d’ « UBUNTU » de quelqu’une/quelqu’un.

      Iyaba ivyo bipapuro bifise ico bimaze politiquement « Uburundi » na Afrika ntibiba biri aho biri!

      N.B.: Kwiga sibibi! Nimwige mugire ubumenyi! Mais don’t forget « l’Ecole de la Vie » niho muzigira « UBUNTU ».

  7. Liberté

    Est-ce que quelqu’un (e) peut m’expliquer pourquoi les députés votent toujours à main levée?
    Est-ce que leur votre est libre et secret?
    Pourquoi ils ne votent pas par écrit? Je suppose qu’ils savent lire et écrire!

    • rose hakizimana

      ni gurtyo amategeko abivuga mu kutora itegeko bashira urutoke hejuru, babanje kuharura aba shingamateka bahari, 2/ iyo bariko batora abatwara ama commission ,canke bariko batora abagize burreaux y inama nshingamateka niho batora ku dupapuro bagashira mu gasandugu

  8. Jean-Pierre

    C’est une excellente nouvelle. Pour une fois, la majorité parlementaire a compris que l’arrogance du nombre est porteuse de tous les dangers. Si les élections se passent sans anicroche en 2015, les Burundais peuvent espérer un développement rapide pour qu’enfin on ne soit plus rangé parmi les plus pauvres des pauvres. La diaspora Burundaise aujurd’hui mobilisée autour des questions uniquement politiques pourra enfin participer au développement du pays qui les a vu naître. Nous esperons que si tout va bien le gouvernement d’après les élections s’attelera d’abord à combattre la corruption sans quoi le développement est quasi impossible, ce à quoi le CNDD-FDD a complètement échoué. Prions Dieu que ce premier pas soit un nouveau départ pour enraciner la démocratie. Nous sommes capables!!!

  9. Vuvuzela

    Kuri iyo foto womengo nos honorables bariko baritwengera. Ubwo barafata au serieux les sujets leur presentes pour debat et vote?

    Barabona ko bibaraba nabo nyene? Birantangaza.

  10. Nzakaha Zacharie

    Le texte consensuel sur la loi électorale est maintenant acquit. C’est autour des organes chargés de la mise en exécution de cette loi de l’appliquer correctement. C’est aussi aux divers partis politiques d’être vigilants et exiger leurs participations effectives à diverses étapes de la mise en oeuvre de la loi électorale. Si non ceux qui sont rompus aux fraudes ne manqueront pas une faille à exploiter.

  11. King James

    Emwe ba DD murazi ubwenge, mubonyeko irya condition ya Licence yokuyemwo Bunyoni muca murayiheba.

  12. Uwarugwanye

    Où est passé mon commentaire sur ce vote? J’ai besoin des explications sages avant de le jeter dans la poubelle. Par respect du medium.

  13. Uwarugwanye

    Ah oui, la feuille de route de Kayanza n’était pas un simple chiffon de papier. Mieux vaut donc tard que jamais. Les députés du Cndd-Fdd ont compris cette fois que le jusqu’au boutisme risque de les mener dans l’abîme. Ils ont certainement entendu les cris d’alarme qui leur annonçait la ligne rouge à ne pas franchir. Mes félicitations particulières au Prof. Nditije et au Dr Minani Jean. Ils doivent s’être battus comme des fauves pour ramener Aimé Nkurunziza à la raison, car ce dernier est aussi zélé et têtu comme Edouard Nduwimana. Bien évidemment, restons sur nos gardes. Le tristement célèbre labo de Nyamitwe-nyabusorongo continue de tourner. De nouveaux montages peuvent à tout moment nous surprendre, à lire ce que gratte les rédacteurs de ce médium caché dans les bureaux de Nkurunziza. Attendons comment les imbonerakure de Nduwimana Edouard et surtout les miliciens-policiers de Gabriel NIZIGAMA (Tibia) vont se comporter lors de la réunion du Comité central de l’UPRONA. C’est un nouveau test du réalisme politique pour Pierre Nkurunziza.

  14. Jean Paul

    Too good to be true! Amategeko ararengwako kandi yari meza. Justice idakora neza, les grands textes sont reduits aux petites lettres.

    Mais quand meme, bravo aux deputes qui ont mis de cote les recentes « distractions » pour etudier et voter ensemble ce texte.

    Sa mise en application reste un pari pour tout le monde

    J Paul

  15. ndahanura

    Enfin ça faisait longtemps qu’on n’entendait pas ce genre des choses à nos élus, alors moi je n’appartient à aucun parti politique mais je suis hanté par une idée qu’on peut toujours construire un Burundi prospère et paisible, un Burundi sans corruption où chaque citoyen vaque à ces activités paisiblement et où tous les enfants du pays sont égaux en droits et en devoirs et où chacun tire des dividendes proportionnelles à ses efforts. maintenant plus que jamais l’heure a sonnée pour qu’on change les choses, ici je parle à nos politiciens de choisir un candidat qu’il faut maintenant pour le Burundi, un candidat qui nous poussera vers la porte du développement. Chers politiciens formés un front par des coalitions afin de désigner quelqu’un qui soit à mesure de tirer le Burundi du fossé où il est maintenant, dépasser toutes les clivages ethniques, régionales, partisanes et converger vers cet homme que nous attendons depuis longtemps, le messie pour le Burundi. Que les « imbwa, ababeshi n’abambuzi « comme le disait le prince soit bannit et à jamais. Le Burundi n’est pas destiné à rester un îlot des voleurs, des tueurs, de manipulateurs…. , tous ces groupes doivent être mis à genoux et laisser le peule burundais avancé vers son objectif.

    • uwubizi

      @Ndahanura
      Imana ikwumve maze ihezagire ivyo uvuze.

  16. Gisanukuri

    L’exigence d’un diplôme de licence pour les candidats à la présidentielle a ainsi été mise de côté. Une disposition qui éliminait automatiquement Agathon Rwasa, le leader des ex-rebelles hutus des FNL, pressenti comme le rival le plus dangereux pour le pouvoir de Pierre Nkurunziza.(Source Rfi)

  17. gisanukuri

    L’exigence d’un diplôme de licence pour les candidats à la présidentielle a ainsi été mise de côté. Une disposition qui éliminait automatiquement Agathon Rwasa, le leader des ex-rebelles hutus des FNL, pressenti comme le rival le plus dangereux pour le pouvoir de Pierre Nkurunziza(SOURCE RFI)

  18. Miracle

    Turahiriwe ngira ingwara y’aba députés yo kwama basohoka hageze vote igiye gukira. Ni rya mbere bagira ico bahuriyeko. Igitangaro ca pasika.
    Abo ata kindi kibagenza atari ugutoba co nyene: ba ba parona, n’abafrodebu igihugu batobanga none hageze ko haba ordre baca basohoka, ni ukubihoza, igihugu kigatera kija imbere.
    Mukomere

    • uwubizi

      @Miracle
      None ga Miracle, abaporona n´abafrodebu bari gusohoka gute kandi ivyo bari basavye ari vyo vyagiye muri iryo tegeko. Ahubwo n´aba DD tubashimire ko bagondojwe bagashira aho intahe ishize. Dushimire kandi n´abari bagize irya commission yo kuritegura na cane cane Aimé Nkurunziza na Charles Nditije kuko bakoze nk´abashingantahe bemeza ivyavuye mu mwumvikano babizana muri Assemblée uko nyene.
      Iyi nibaza ko ari imwe mu nkuru za politique y´uburundi ibaye nziza muri uno mwaka.

    • KAZIRI

      Allelua !!! Ils y sont arrivés tout seul ! Qu’est ce qui les a motivés ? Non je blague, bashatse barazi iciza n-ikibi !!!

      • Dama

        Oui mais quand va-t-on revoir cette histoire de liste bloquée pour que la population choisisse la personne qui lui convienne comme représentant et non du vulgus partisan ?
        Aho niho tuzoba tutiko turogorora ni twitorera abantu atavo bagitizwa

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 682 users online