Mercredi 24 juillet 2024

Politique

Le jugement du militaire accusé d’assassinat et coups et blessures à une semaine

Désiré Ndikumagenge devant le tribunal militaire ©Iwacu
Désiré Ndikumagenge devant le tribunal militaire ©Iwacu

Le caporal Chef Ndikumagenge Désiré, militaire du 441ème bataillon d’infanterie a comparu ce mercredi 10 septembre à l’auditorat militaire de Kinindo.
Beaucoup de militaires, un blessé et les familles des victimes étaient sur place pour suivre le procès de celui qui est accusé de l’assassinat de Djuma Ndikuriyo et de coups et blessures trois autres personnes blessées (Vénantie Nzeyimana actuellement hospitalisée, Ndayisaba Elvis blessé au cou et au ventre, ainsi qu’Aicha, la prostituée ciblée).

Le tribunal militaire a accusé Désiré d’assassinat et de coups et blessures. Toutefois, le même tribunal a reconnu les droits et les prérogatives que détient l’accusé et lui a demandé s’il a besoin d’un avocat. L’accusé a supplié le tribunal de lui accorder une durée de la recherche d’un avocat qui pourrait le soutenir, ce qui fut facilement accepté.
Le tribunal lui a accordé sept jours à compter dès lors pour recomparaitre le 17 septembre prochain. Rappelons que le crime s’est passé le 5 septembre en commune Buyenzi à la 25ème avenue no.1 lorsque l’accusé voulait récupérer l’argent qui, d’après ces explications. aurait été volé par Aicha, avec laquelle il avait passé la nuit ensemble.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. kajekurya

    Aaaah , danger !!!!!! Attention aux prostituées chers militaires. Vous risquez gros!!!!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 361 users online