Société

Le châtiment des élèves qui ont lacéré leurs uniformes, après l’examen d’Etat

14/12/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Le châtiment des élèves qui ont lacéré leurs uniformes, après l’examen d’Etat
Le châtiment des élèves qui ont lacéré leurs uniformes, après l’examen d’Etat
Les 96 élèves devront passer dans un centre de rééducation avant l’obtention de leurs certificats

96 élèves ont lacéré leurs uniformes pour exprimer « leur joie », après l’examen d’Etat édition 2019, d’après une enquête menée par le ministère de l’Education. Ces élèves devront passer dans un centre de rééducation avant l’obtention de leurs certificats.

«Après une enquête menée par le ministère de l’Education, 96 lycéens dont 93 en mairie de Bujumbura et 3 de la province Bubanza, ont lacérés leurs uniformes», peut-on lire dans un communiqué publié cation par Janvière Ndirahisha, ministre de l’Education, ce mercredi 11 décembre.

Dans ce communiqué, la ministre rassure que ces élèves vont avoir leurs certificats. Mais ils devront d’abord passer dans un centre de rééducation où une formation patriotique leur sera dispensée.

Isidore Nteturuye, coordinateur national de la Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi salue cette décision.

Cependant, il indique que ces élèves ne sont pas les seuls à blâmer. Leur comportement a montré l’échec des parents et des instituteurs dans l’encadrement des enfants. «Il faut que les parents et les éducateurs inculquent aux enfants la manière de se comporter dans n’importe quelle situation. Et surtout à la fin des examens».

Pour le coordinateur national du Fenadeb, le fait de placer ces élèves dans un centre de rééducation, ne veut pas dire l’emprisonnement. Peut-être que ce serait une façon de les suivre de près.

Isidore Nteturuye rappelle que les jubilations à la fin des examens ne cesseront jamais. Les comportements changent avec les générations. Il appelle tous les parents et éducateurs à inculquer à leurs enfants « la manière de fêter la fin des examens. »

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 286 users online