Dimanche 03 mars 2024

Économie

La lutte contre les téléphones pirates s’organise

04/10/2019 Commentaires fermés sur La lutte contre les téléphones pirates s’organise
La lutte contre les téléphones pirates s’organise
Des opérateurs des télécommunications, agents de sécurité et des douanes participants à l’atelier

Lors d’un atelier de sensibilisation des importateurs, utilisateurs, service de douanes et de sécurité sur les méfaits des terminaux contrefaits, l’agence de Régulation et contrôle des télécommunications, (ARCT) a annoncé quelques mesures.

« Mettre un bureau permanent sur les postes frontières, renforcer la collaboration avec la police, l’Office burundais des recettes et dresser la liste de tout matériel de communication interdit au Burundi», quelques mesures annoncées l’ARCT pour lutter contre les terminaux contrefaits.

« Lors d’une descente effectuée dans certaines provinces, nous avons constaté qu’une part importante de ces téléphones contrefaits est constituée par des terminaux pirates de marques Techno et ITEL », a indiqué Florentin Girukwishaka dans son étude « sur l’utilisation et l’usage des terminaux radioélectriques au Burundi ».

M Girukwishaka explique que ces équipements radioélectriques sont introduits sans certificat d’homologation délivré par l’ARCT, entité habilitée à vérifier les spécifications techniques des terminaux.

Pour sa part, Donatien Manirampa, directeur général de l’ARCT déplore que le nombre de téléphones portables illégaux soient vendus sur le marché malgré les efforts fournis pour les interdire. Il fait savoir que les conséquences de la contrefaçon sont énormes. « Le phénomène de la contrefaçon des téléphones mobiles a de nombreuses conséquences négatives pour l’industrie, la société, les consommateurs et les gouvernements, notamment la baisse de la qualité des services de télécommunications mobiles, qui influe à son tour sur l’expérience de l’entreprise»

Signalons que plus de 250 millions des téléphones contrefaits circulent dans le monde. Au Burundi les chiffres ne sont pas encore disponibles.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 380 users online