Vendredi 23 février 2024

Économie

La communauté musulmane, une clientèle mise à l’honneur

27/03/2023 3
La communauté musulmane, une clientèle mise à l’honneur
Quelques participants à la 2e rencontre à Zion Beach

La CRDB Bank Burundi a organisé, jeudi 23 mars 2022, à Zion Beach à Bujumbura, la 2e rencontre avec ses clients musulmans. Une rencontre qui coïncide avec le début du mois du Ramadhan. Les musulmans sont invités à témoigner de l’amour entre eux mais aussi envers les non musulmans.

Au premier jour du jeûne du Ramadhan, la CRDB Bank Burundi a invité ses clients musulmans pour un partage du diner de l’Iftar. Un partage qui s’est déroulé dans une convivialité totale.

La Banque a tenu a rappelé que l’Iftar se partage en famille et que par conséquent ses clients constituent la famille de la CRDB.

Prenant la parole, le Directeur Général Adjoint de la CRDB Bank a souhaité à la communauté musulmane un bon début du jeûne, tout en précisant que c’est une occasion de faire preuve de charité. Et de souligner : « La charité doit s’étendre à tout le monde »

De son côté, Fredrick SIWALE, Administrateur Directeur Général de la CRDB Bank Burundi, a d’abord souhaité à tous les musulmans de passer un mois de bonheur et de bonne santé.

Selon lui, le mois du Ramadhan est une occasion de montrer l’amour envers son prochain. Et de les interpeller à témoigner de l’amour entre eux mais aussi envers les non musulmans.

Il a promis de continuer à soutenir les clients dans l’optique du développement de la banque. Et de marteler : « Nous sommes prêts à soutenir nos clients et à les prodiguer des conseils. Nous en profitons pour remercier tous ceux qui ont répondu présents ».

Beaucoup de produits innovants

Fredrick SIWALE a fait savoir que la CRDB Banque Burundi offre plusieurs services sur internet. Il a évoqué notamment le SimBanking. Un service qui permet aux clients d’effectuer des opérations bancaires à l’aide d’un téléphone portable, où qu’ils soient et à tout moment.

Ce service, a-t-il souligné, présente un avantage pour le commerce transfrontalier. Et de préciser que les clients ne seront plus obligés de se promener avec l’argent mais utiliseront une carte.

Il a en outre précisé que les commerçants pourront utiliser la carte visa pour effectuer des transactions n’importe où sur leurs comptes en dollars. Une facilité et protection pour les commerçants qui travaille avec la CRDB Bank Burundi.

Par ailleurs, a informé l’Administrateur Directeur Général, le service « Turihose » est en train d’être vulgarisé. Plus de 1000 agents de ce service sont disséminés sur le territoire burundais. Ce service, a-t-il fait savoir, aide les clients à retirer ou déposer de l’argent sur leurs comptes. Il permet aussi d’ouvrir des comptes via ce service.

En outre, Fredrick SIWALE a indiqué que la CRDB Bank facilite des transferts internationaux d’une façon très rapide en comparaison avec d’autres banques opérant au Burundi.

Bientôt du nouveau-né au Burundi

Le Directeur Général Adjoint a informé que la CRDB envisage ouvrir, dans un proche avenir, une banque islamique au Burundi. Une banque, a-t-il fait savoir, qui accordera des crédits aux musulmans avec un taux d’intérêt très attrayant.

De sa part Fredrick SIWALE a indiqué que les catégories spécifiques, comme les femmes et les jeunes, ne sont pas oubliées. Un compte dénommé « Malkia » est un autre service offert aux femmes. « Il y a deux semaines que nous avons organisé un forum de sensibilisation à l’endroit des femmes pour les inviter à ouvrir ce compte ». Un compte, a-t-il informé, qui permettra aux femmes de s’épanouir en contractant des dettes.

La CRDB Bank invite les jeunes à venir ouvrir des comptes pour leur développement. L’ADG a aussi fait savoir que les crédits sont accordés à différentes catégories de clients tout en précisant que les services de la CRDB Bank sont offerts 24h/24h.

De son côté, Hosea Kashimba, Président du Conseil d’Administration de la CRDB Bank Burundi, n’a pas caché sa satisfaction. Il a invité les employés à sauvegarder les acquis de la banque. « Nous ne ménagerons aucun effort pour vous soutenir afin que vous travailliez à la satisfaction de nos clients », a-t-il promis.

Il s’est réjoui des projets de la banque car cette dernière continue à fournir des services de qualité.
Satisfecit aussi du côté des clients. Roshanali, qui a représenté les clients au cours de cette rencontre, n’a pas tari d’éloges quant aux services offerts par la banque.

« Je suis né à Rumonge. Maintenant, j’exerce mes affaires à Bujumbura. La CRDB Bank m’a bien accueilli » Et de saluer le développement de la CRDB Bank tout en promettant un soutien indéfectible à la banque.

Signalons que la rencontre a été marquée par la présence de plusieurs hôtes de marque dont Dr Maleko, Ambassadrice de la République Unie de Tanzanie au Burundi.

La rencontre a été aussi une occasion pour les musulmans de partager l’iftar et la prière.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. arsène

    Que ne verra-t-on pas? Une banque utilise le jeûne pour faire de la publicité gratuite. Décidément!

    • Alhadj Hassan Hicuburundi

      Arsene? toi aussi avec tes reactions chaque fois negatives. Mais ou est ton probleme?
      Tu vas ouvrir ta banque et faire une publicite autre que celle d’eux.

      • arsène

        @Alhadj Hassan Hicuburundi

        Sincèrement désolé si mon commentaire vous a offensé.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Démocratiser le débat sur le marché public

Brouille entre le gouvernement du Burundi et la société Sogea Satom autour des travaux de réhabilitation de la route nationale 3, tronçon Rumonge-Gitaza. Le ministre en charge des infrastructures a pris la décision de suspendre le paiement des frais additionnels (…)

Online Users

Total 1 249 users online