Lundi 17 juin 2024

Publireportages

Kinésithérapie et réadaptation : Un kinésithérapeute burundais proclamé Docteur à UCLouvain

31/01/2023 10
Kinésithérapie et réadaptation : Un kinésithérapeute burundais proclamé Docteur à UCLouvain
Ildéphonse Nduwimana proclamé Docteur en Kinésithérapie et Réadaptation, ce 24 janvier, à l'Université catholique de Louvain

Ildephonse Nduwimana a été proclamé docteur en Sciences de la motricité à l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) , ce 24 janvier 2023.

Il est le second docteur burundais en kinésithérapie et réadaptation dans l’histoire et fait partie du noyau de 12 jeunes burundais sélectionnés depuis 2008 et financés par Wallonie-Bruxelles International, Enabel, l’UCLouvain, le COPED et l’APEFE pour être formés d’abord à l’Ecole supérieure de Kinésithérapie de Cotonou au Bénin et ensuite à l’Université catholique de Louvain. Ce 10 février 2023, Félix Nindorera défendra à son tour sa thèse de doctorat à l’UCLouvain en Belgique, dans le même cadre.

Ildephonse Nduwimana est le second docteur burundais en kinésithérapie et réadaptation (sciences de la motricité) de l’histoire du Burundi. Il a soutenu sa thèse ce mardi 24 janvier à la Faculté des Sciences de la Motricité (FSM) à l’UCLouvain, en Belgique. Il fait partie d’une équipe de 12 jeunes burundais sélectionnés depuis 2008 sur concours pour faire un baccalauréat à l’Ecole Supérieure de Kinésithérapie (ESK) de la Faculté des Sciences de la Santé (FSS) de Cotonou, au Bénin. La formation de ce noyau a débuté en 2008 dans le cadre du Programme « Appui au développement de la Médecine Physique et Réadaptation au Burundi » (PAD-MPR) mis en œuvre dans un partenariat unissant l’APEFE, le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida (MSPLS), et l’ONG burundaise « Conseil Pour l’Education et le Développement » (COPED). Ce programme financé par le gouvernement belge a obtenu d’excellents résultats pour le développement des soins de réadaptation dans le système de santé du Burundi.
 
Après son baccalauréat obtenu en 2014, Ildephonse Nduwimana a travaillé quelques années comme chef de l’équipe des kinésithérapeutes du « Centre national de référence en Kinésithérapie et Réadaptation médicale » (CNRKR) créé à Bujumbura dans le cadre du PAD-MPR. Il a ensuite décroché sur concours une bourse APEFE pour réaliser un Master 120 en sciences de la motricité, à finalité approfondie à l’UCLouvain. Il a obtenu son diplôme en 2018 avec mention « Grande distinction », ce qui lui a permis ensuite d’accéder à une troisième bourse de Wallonie Bruxelles International (WBI) et de l’UCLouvain, pour réaliser un doctorat avec comme promoteur le Pr J.L. Thonnard, co-promoteur le Pr Y. Bleyenheuft, sous la présidence du Pr B. Schepens.

Ildephonse Nduwimana vient d’être engagé par l’Institut national de santé publique (INSP) de Bujumbura en tant qu’enseignant-chercheur permanent pour la Filière de formation en Kinésithérapie et Réadaptation (FFKR), créée en 2019 au sein de l’INSP, dans le cadre du PAD-MPR. Ses travaux de recherche actuels concernent le développement de techniques de soins pour le mal de dos, en travaillant en groupe, à travers la marche rapide et le Yoga. Il a ainsi montré dans sa thèse que ces techniques d’activité physique de groupe sont très efficaces pour soigner les douleurs du dos et la dépression qui y est souvent associée. L’autre avantage de ces techniques de soins est qu’elles sont très économiquement accessibles et simples à mettre en œuvre. Elles sont d’autres parts culturellement bien adaptées au contexte du Burundi où l’activité physique de groupe est très souvent pratiquée.

Selon le Dr Olivier Jadin, kinésithérapeute et représentant de l’APEFE au Burundi, “la formation des kinésithérapeutes et des médecins spécialistes en réadaptation du Burundi est une des priorités du PAD-MPR. Ce développement des ressources humaines de la réadaptation est un des piliers de la construction des soins réadaptatifs dans le système de santé”.

L’APEFE, avec ses partenaires de longue date que sont la coopération Belge, WBI et l’UCLouvain, a ainsi contribué à la création de trois écoles de kinésithérapie au Bénin (2001), au Burundi (2019) et au Burkina Faso (2021).

Aujourd’hui, le Burundi compte environ 100 kinésithérapeutes et une vingtaine de nouveaux sont diplômés chaque année avec l’appui du PAD-MPR.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Claver NDAYIKENGURUKIYE

    Félicitations Dr Ildephonse.Mais je suis étonné d’entendre qu’il 100 kinésithérapeutes alors que la plus part des hôpitaux de districts perdent toujours des points lors de l’évaluation qualité par manque d’au moins une personne de cette qualification.

  2. William

    Cher collègue Idelphonse, je suis fier de toi. Félicitations pour ta brillante ascension dans la Kinésithérapie.

  3. Héritier kahindo minani

    mes sincères félicitations cher Dr
    bon service de la nation

    • Hi

      oui
      Vous avez raison
      Lui, il revient au pays
      iIs ne sont pas nombreux à faire cette démarche
      Chapeau docteur…..

  4. Bundes

    Nous voulons voir les prestations, la contribution au pays ! C’est grades académiques de Belgiques nous en avons assez!!

    • NIVI

      Est-ce qu’ils ne travaillent pas pour défendre leurs grades??

    • Buyenzi

      Honte a toi Budes. il fallait d’abord feliciter le jeune docteur Ildephonse et encourager le Burundi qui l’a envoye au lieu de critiquer.

  5. Gito

    Que vient faire nos grades académiqes dans la pauvreté du Burundi.
    Même les grades académiques, le Burundi n’en a pas beaucoup. Seulement 2 Dr King, à jour😇😇😇

  6. Doctor John Mugisha

    Notre pays reste pauvre malgré nos différentes grades académiques I don’t understand!!

    • Mme Astérie

      Félicitations et Bonne continuation à ce Jeune Docteur.
      Car Dieu seul sait les innombrables obstacles auxquels IL a dû faire face.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 1 958 users online