Culture

Gitega : livres et cahiers pour écoliers défavorisés

Plus de 3440 cahiers et des milliers de livres d’occasion ont été offerts aux écoliers Batwa de Nyabututsi et à des jeunes malentendants de Mushasha.

Antoine Kaburahe avec Bernard Lesay dans la cour du couvent avec les livres et cahiers ©Iwacu
Antoine Kaburahe avec Bernard Lesay dans la cour du couvent avec les livres et cahiers ©Iwacu

Devant les piles de livres et cahiers déchargés dans la cour du couvent des Pères Blancs, le Père Bernard Lesay, qui encadre des jeunes écoliers Batwa, n’arrêtait pas de s’exclamer : « C’est formidable, quels beaux cadeaux !»
Ces livres et cahiers offerts par le coordinateur du Centre Culturel de Gitega, le journaliste Antoine Kaburahe, ont été collectés en Belgique par deux associations, Bertrix Initiatives et le Centre d’Echanges Belgo Burundais.

Ce don profitera à 120 jeunes écoliers du Centre Mgr Michael Aidan Courtney de Nyabututsi. D’après le Père Lesay, ce centre avait besoin de livres et de cahiers. « Ces écoliers sont pauvres, ils n’ont pas de livres, et  une personne qui ne lit pas est une personne sous informée», a encore plaidé le missionnaire. Il indique qu’il dépense chaque année plus de 5 millions de Fbu, juste pour l’achat du matériel scolaire. « Ce cadeau vient alléger notre fardeau », reconnaît le Père Lesay.

M. Kaburahe s’est rendu ensuite au CESDA (Centre d’éducation spécialisée pour les déficients auditifs) de Mushasha pour offrir 2.000 cahiers collectés également en Belgique.
Emue, Spés Bandora, la directrice du CESDA a indiqué que la plupart des élèves du centre viennent des familles défavorisées. « Ils arrivent sans cahiers ni stylos, parfois des élèves utilisent un cahier pour deux cours», a témoigné Mme Bandora.

« Un livre est fait pour être lu !»

Pour Antoine Kaburahe, ce geste aussi modeste soit-il va améliorer la vie des écoliers. La lecture permettra à ces jeunes de s’informer et de s’ouvrir sur le monde. Il a conseillé aux bénéficiaires d’en faire un bon usage. « Il faut qu’ils les exploitent. Un livre est fait pour être lu. Faire parvenir des livres aux plus défavorisés est ma petite contribution au développement. »
Antoine Kaburahe a profité de l’occasion pour remercier tous ceux qui s’impliquent pour la réussite de cette initiative. « Je pense à Manu Wauthier de Bertrix Initiatives, à Claude Bazompora et Joseph Ntamahungiro en Belgique.»

Interrogé sur le choix des bénéficiaires, le journaliste a indiqué qu’il ne s’agit pas de donner pour donner mais d’identifier « des structures et écoles  sérieuses où les livres seront bien gérés et mis à la disposition de tous ». D’autres cahiers et des livres sont encore disponibles et dans les semaines à venir des écoles déjà identifiées recevront des dons.

Antoine Kaburahe a reconnu qu’il avait été ému par les paroles du Père Lesay quand il lui a dit qu’il fait « honneur à son père, Damien Kaburahe, rédacteur en chef du journal Ndongozi qu’il a connu en 1963 ». A ce moment, Antoine n’était pas encore né.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Juste

    Cher Jean Noel et Antoine,

    Merci pour l’acte en faveur des moins nantis (ils sont tres nombreux!).
    Mais, sur la photo decrivez Kaburahe et Bernard avec des cahiers et livres! Le messieur a cote, est-il confondus aux livres et cahiers? Kabaciyemwo, kosora merci. Vive la lecture.

  2. James Mahoro

    Cher Antoine,
    Cela prouve a raison comme quoi les personnes motiver dans le development du pays sont deja en route …pour aider les autres, il en font encore plus de gens aussi courageux comme vous Monsieur Antoine pour realiser des projects avec un seul objectif de satisfaire le besoin intellectuel pour toute une nouvelle generation des le bas age afin que cela deviennet une realite ou norme et un droit de chacun de se cultiver intellectuellement des le bas ages.

    Je te salue encore mon frère Antoine et que Dieu te donne le courage et que tu recoives une bonne dose de moyens financier pour realiser d;autres projects et pour que ta ville de Gitega devienne la ville Culturelle du Burundi… Afrique …

    Godbless

  3. QUERIES

    Waouuuuh, je suis emu…

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 270 users online