Mardi 27 juillet 2021

Politique

Elections 2020 : Seule la candidature de l’ancien chef d’Etat Domitien Ndayizeye validée

20/03/2020 Commentaires fermés sur Elections 2020 : Seule la candidature de l’ancien chef d’Etat Domitien Ndayizeye validée
Elections 2020 : Seule la candidature de l’ancien chef d’Etat Domitien Ndayizeye validée
Les deux candidats à la présidentielle déboutés

La Cour nouvelle constitutionnelle s’est prononcée ce jeudi 19 mars 2020. La candidature de l’ancien président Domitien Ndayizeye à la présidentielle du 20 mai 2020 a été acceptée. C’est pour le compte de la Coalition Kira-Burundi.

Mais cette juridiction n’a pas validée la candidature du président du parti CDP, Anicet Niyonkuru. Siégeant en matière électorale, la Cour constitutionnelle ne lui a pas donné le feu vert pour briguer le fauteuil présidentiel. Et c’est pareil pour Valentin Kavakure, candidat du parti FPN-Imboneza, son dossier de candidature à la présidentielle a été rejeté.

Parmi les reproches de la Cour constitutionnelle faites aux candidats déboutés, il y a la différence entre le nombre de parrains figurant sur la liste nominative et le nombre de dossiers physiques, existence de doublons sur la liste nominative des parrains, des dossiers incomplets, d’autres ne mentionnant pas la composante ethnique et du genre.

Ce n’est pas tout comme griefs, la Cour constitutionnelle parle également de déclaration non conforme de nationalité, d’absence du caractère national du groupe de parrains présentés dont la plupart sont localisés dans certaines régions. Il y a aussi sur certains dossiers des signatures identiques pour des personnes différentes.

«Je respecte le verdict, la légalité mais c’est injuste. La Ceni nous a annoncé ses décisions de rejet de nos candidatures avec un retard et là la Cour n’a pas tenu compte de cela », s’est contenté de dire Anicet Niyonkuru, président du CDP.

Selon Aloys Baricako, président de la Coalition Kira-Burundi qui a mis en avant l’ancien chef d’Etat, Domitien Ndayizeye pour briguer le fauteuil présidentiel, la Cour constitutionnelle a dit le droit. « La Ceni n’avait pas à rejeter le dossier de notre candidat, affirmant qu’il est incomplet ».

D’après lui, avec décision de la Cour constitutionnelle, il y a espoir d’avoir des élections bien organisées. « Si la Ceni se retrouve en dehors de ce qui est prescrit, il y a la Cour constitutionnelle qui pourra corriger les erreurs commises par la Ceni», a noté le président de la Coalition Kira-Burundi.

Mardi 10 mars, le couperet tombe : la Ceni vient d’annoncer qu’elle rejette quatre dossiers de candidature à la présidentielle : celui de l’ancien président Domitien Ndayizeye, celui d’Anicet Niyonkuru, président du CDP, celui de Jacques Bigirimana, président du FNL et celui de Laurent Kavakure présenté par le FPN-Imboneza.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« Nyakamwe » n’est pas seul

Cinq ans après la disparition du journaliste Jean Bigirimana d’Iwacu, sa famille porte toujours le deuil avec douleur. On sent chez elle une sorte de résignation stoïque suite à la perte de son cher fils, qui était aussi un pilier (…)

Online Users

Total 1 588 users online