Samedi 22 juin 2024

Environnement

DOSABV : un nouveau document sur l’orientation de l’aménagement des bassins versants

29/09/2023 Commentaires fermés sur DOSABV : un nouveau document sur l’orientation de l’aménagement des bassins versants
DOSABV : un nouveau document sur l’orientation de l’aménagement des bassins versants
Cartographie des intervenants du DOSAVB

Dans le but d’améliorer la production agricole par la protection du sol et les bassins versants, le ministère de l’Environnement, Agriculture et l’Élevage (Minieagrie) avec le Centre International pour la fertilité des sols et le développement agricole IFDC en sigle (IFDC), ont élaboré un Document d’orientation Stratégique d’Aménagement des Bassins Versants (DOSAVB). L’objectif global de ce document c’est de donner une ligne directive sur comment aménager les bassins versants dans tout le pays avec une approche participative et inclusive. Un document qui vient à point nommé ont témoigné le ministère de l’Agriculture ainsi que les intervenants en matière d’aménagement des bassins versants.

La vulgarisation et la sensibilisation sur le DOSABV ont débuté dans la province de Bujumbura, l’une des provinces ayant beaucoup de bassins versants et aussi une des zones d’intervention de l’IFDC (le Centre International pour la fertilité des sols et le développement agricole). Dans un atelier de deux jours, le gouverneur de cette province, les autorités administratives de toutes les communes de ladite province, les cadres du bureau provincial, communal de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage avaient pris part dans cet atelier qui a duré deux jours. Notons aussi la présence des responsables forestiers et les forces de l’ordre.

Le ministère ayant l’agriculture dans ses attributions salue la contribution de l’IFDC dans l’élaboration de ce document. « Le but de cet atelier est d’expliquer d’abord aux autorités administratives et aux intervenants dans la protection des bassins versants afin d’avoir une même compréhension sur les objectifs clés du document », a fait savoir Dismas Minani, directeur chargé de la vulgarisation et de la sensibilisation sur les pratiques agricoles au ministère chargé de l’Agriculture. Et d’ajouter qu’après, ces intervenants sont attendus à mener à leur tour des campagnes de sensibilisation et de vulgarisation au niveau de leurs circonscriptions.

Le directeur de la vulgarisation des pratiques agricoles au ministère de l’Agriculture a précisé que les objectifs spécifiques du DOSABV sont de donner une même vision sur les pratiques d’aménagement des bassins versants. Des pratiques qui seront appliquées dans tout le pays, a-t-il insisté.

Un document élaboré après avoir remarqué des manquements au niveau sur les pratiques du ministère et sur ceux des partenaires de développement intervenant dans la protection du sol et des bassins versants, a continué M. Minani. « On a remarqué sur les terrains différentes pratiques d’aménager les bassins versants, et cela ne faisait que dégrader de plus le sol », a-t-il laissé entendre. Et de révéler que certains n’en faisaient que juste pour avoir des primes à la fin.

Pour Dismas Minani, ledit document aidera d’abord la population à s’approprier de ces pratiques d’aménager leurs sols et de faire une approche participative et inclusive dans ses pratiques. Et de souligner que tous les intervenants en matière des pratiques agricoles devront se baser sur le document. « On a commencé par faire des vulgarisations dans les provinces d’intervention de l’IFDC. Nous comptons aussi mener des campagnes de vulgarisation du DOSAVB dans les autres provinces », a confié le directeur de la Vulgarisation des pratiques agricoles au ministère de l’Agriculture.

Il a saisi l’occasion d’interpeler les autorités administratives à la base jusqu’au sommet de participer dans ces campagnes de vulgarisation pour que le contenu du DOSABV soit plus connu au niveau des communautés.

Un document venu à point nommé

Les autorités administratives de la province Bujumbura confient que le document est venu à point nommé

Les participants dans cet atelier de vulgarisation sur les contenus du Document d’orientation Stratégique de l’Aménagement des Bassins Versants (DOSAVB) ont fortement apprécié les contenus dudit document. Et de souligner que la province de Bujumbura est l’une des provinces les plus menacées par les érosions et les glissements de terrain.

« Ce document est venu à point nommé, les orientations données sont claires et très importantes », a fait ressortir Dismas Harimenshi, administrateur de la commune Mubimbi. Pour lui, le DOSABV est d’une grande importance pour la population de sa circonscription et contribuera dans la lutte contre l’érosion et les glissements de terrain. « Si les gens arrivent à comprendre ces pratiques et de les mettre en application, les régions riveraines de Mubimbi ne seront plus menacées par les érosions qui provenaient de nos montagnes ».

L’administration de la commune Mutimbuzi a également fait appel à la relance du projet de reboisement des collines et les bassins versants et de fournir aux populations le matériel nécessaire pour faire le traçage des courbes de niveau tel que les pioches et autres ;

Le Bureau provincial de l’Environnement, de l’agriculture et de l’Élevage (BPEAE) espère une amélioration de la production agricole une fois que le document serait compris et mis en application.

« La récolte n’est pas très satisfaisante dans notre province et cela est dû principalement aux érosions qui emportent souvent les plantations des populations », a regretté Daniel Mazarahisha, BPEAE de la province de Bujumbura. Toutefois, il laisse entendre son optimisme une fois que le document entrerait en vigueur. « Le premier capital des Burundais c’est le sol. Si on le protège, la production agricole augmentera et les prix au marché pourront diminuer », a insisté M Mazarahisha.

L’agronome communale de Mutimbuzi s’est engagée à mener plus de sensibilisation pour que les pratiques annoncées dans le DOSABV soient vulgarisées et respectées dans toutes les collines de leur commune. Clémentine Ndihokubwayo, agronome de la commune a fait appel à l’intervention de toutes les parties prenantes y compris même les forces de l’ordre à faire siennes cette initiative.

« On doit faire comprendre à la population l’intérêt de protéger leurs sols car il y en a certains qui ignorent toujours l’importance de le faire jusqu’à ne pas même participer lors des travaux d’aménagement de leurs champs », a-t-elle déploré.

Les points stratégiques du DOSABV

Le directeur de la Vulgarisation des bonnes pratiques au Minieagrie a souligné que tous les intervenants en matière d’aménagement des bassins tant nationaux qu’internationaux devront tous se baser sur le contenu du DOSAVB

En plus de l’aménagement et la gestion des bassins versants, le document sur l’orientation stratégique de l’aménagement de ces derniers vise aussi le renforcement de la qualité de la terre, l’amélioration de la gestion forestière et foncière, le collecte des eaux de pluie ainsi que l’augmentation de stocks en eaux souterraines.

Dans ce document, le ministère chargé de l’agriculture et IFDC reconnaissent que la qualité du sol se dégrade incessamment. Et parmi les causes de cette dégradation, ils en ont cité les mauvaises pratiques agricoles, la déforestation, le surpâturage et les autres facteurs liés à la satisfaction des besoins de l’être humain. Et d’ajouter sur cette liste, les effets de changements climatiques comme les inondations et les glissements et autres qui ne laissent de compte le sol burundais.

Le DOSABV précise que l’aménagement et la gestion des bassins versants sont l’une des méthodes stratégiques à utiliser pour non seulement protéger la qualité du sol mais aussi pour booster la production agricole. Et souligner que les bonnes pratiques à utiliser sont entre autres la lutte contre l’érosion hydrique et celle des berges ainsi que la réhabilitation des ravins. Il faudra noter que le DOSAVB s’intéresse aussi dans la lutte contre l’érosion éolienne dans la restauration des zones minières.

Les conditions de mise en œuvre du DOSABV

Pour arriver à son objectif global et les résultats attendus, l’opérationnalisation du DOSAVB nécessite les besoins des partenaires techniques et financiers. Dans les recommandations émises, le gouvernement burundais, bénéficiaire direct de ses résultats est appelé à s’approprier de ce document pour mobiliser les financements et de faciliter aussi l’acquisition des équipements et autres outils pouvant contribuer à la réussite du DOSABV. Il a été également recommandé de renforcer les structures de mise en oeuvre pour assurer une planification efficace et le suivi régulier et la coordination des intervenants.

Quant aux partenaires techniques et financiers, il leur a été demandé d’apporter des appuis nécessaires dans les interventions. « L’administration locale et les communautés surtout les agriculteurs devront aussi s’approprier le DOSABV par une vulgarisation et une sensibilisation effective du DOSABV et sa mise en œuvre effective », peut-on lire dans les recommandations sur la 66è page.

Notons que d’autres ateliers de vulgarisation du DOSABV ont été organisés dans les provinces de Cibitoke, Bubanza, Makamba, Muyinga, Rumonge et Gitega.

Pour plus de détails sur le Document d’Orientation Stratégique d’Aménagement des Bassins Versants, veuillez consulter le lien ci-après : https://ifdc.org/wp-content/uploads/2023/09/Dorientation-strategique-damenagement-des-bassins-versants-et-de-lutte-antierosive.pdf

 

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 549 users online