EN

Société

DJ Fanny : du micro-trottoir au studio

07/04/2020 Clarisse Shaka Commentaires fermés sur DJ Fanny : du micro-trottoir au studio
DJ Fanny : du micro-trottoir au studio
Le nouveau studio que DJ Fanny (au milieu) vient d’ouvrir.

Fanny Nyamurangwa, connue sous « DJ Fanny », vient de s’offrir un studio pour sa chaîne tv en ligne. A la rencontre de cette jeune journaliste culturelle qui se démarque par sa créativité.

A 28 ans, Fanny Nyamurangwa vient d’ouvrir son propre studio moderne qu’elle a appelé DFTV (DJ Fanny télévision), installée à côté de son domicile, dans la zone Gasenyi.

Cette Youtubeuse  et journaliste à la RTNB que l’on avait l’habitude de voir dans la rue avec son micro sur les réseaux sociaux, donnant des interviews aux différents talents, peut désormais accueillir ses invités dans un beau studio, spacieux.

Quatre micros branchés sur la table, des chaises tournantes, des murs insonorisés peints en blanc-rouge… Un studio qui a déjà créé trois emplois et une dizaine de stages en moins de deux semaines.

Lancée le 23 mars, cette télévision en ligne priorise la promotion des artistes burundais. Mais DJ Fanny a jugé bon d’ouvrir son studio avec une émission de santé, invitant un médecin pour répondre aux questions sur la maladie du Coronavirus qui déstabilise le monde.

Ce studio est le fruit d’un projet qu’elle avait à l’esprit depuis près de 4 ans. Son déclic pour se lancer ? Un chanteur tanzanien venu animer un concert au Burundi. Il publie sa photo sur Instagram, installé dans un studio d’une radio burundaise que Fanny se garde de préciser. Les commentaires insultants de la photo étaient loin de faire honneur à notre pays, déplore cette journaliste. Ses compatriotes se moquaient de ce studio jusqu’à ce que le concerné enlève la photo. « Cela m’a fait tellement mal que je ne l’oublierai jamais. J’ai voulu faire la différence, créer un studio digne de ce nom. »

Une touche à tout…

Joueuse de tennis dans l’équipe nationale depuis sa 7e année, puis danseuse dans des clubs modernes, ensuite DJ pour finir dans le journalisme culturel. Fanny croit avoir enfin trouvé la carrière dont elle a toujours rêvé.

Elle commence à se faire une place dans le monde de la musique en rejoignant la RTNB en tant qu’animatrice de l’émission musicale Zinazopendwa, dès 2014. Elle venait de mettre un terme au métier qui lui a donné son surnom, DJ au club Archipel. « Les gens étaient surpris de voir une fille faire un métier réputé d’homme.» Elle se faisait parfois traiter de pute. Elle n’a pas supporté, d’autant plus qu’elle venait d’être recrutée à la RTNB. « Ma réputation était en jeu. »

C’est en 2018 qu’elle décidera de créer « DJ Fanny 257 » sur You tube qui deviendra « DFTV 257 ». Sa chaîne compte aujourd’hui 29 mille abonnés avec 158 vidéos sur la rencontre des artistes, des évènements culturels locaux ou régionaux, des fêtes familiales, etc.

DJ Fanny ne se limite pas au Burundi, contrairement à toutes les chaînes en ligne du pays. Elle va parfois en Tanzanie, au Kenya, etc. Elle cite notamment une émission faite avec le chanteur tanzanien assez connu, Alikiba. « Ma chaîne est passée de 7.000 à 19 mille abonnés après ma première émission en Tanzanie », se félicite-t-elle.

Cette journaliste affirme qu’elle réalise tout ce travail grâce à ses propres moyens. Elle se réserve les détails du coût de son studio. Mais elle affirme qu’un seul micro lui a coûté environ 1.500 USD.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Le parti de l’aigle, quel renouvellement ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le parti de l’aigle, quel renouvellement ?

Dès l’élection d’Evariste Ndayishimiye à la tête de la République, la question sur son successeur au secrétariat général du parti a surgi. Mais selon plusieurs sources, au CNDD-FDD, c’est le Conseil des Sages qui détient le vrai pouvoir. En fait, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 352 users online