Environnement

Des pans de la RNI s’effondrent à plusieurs endroits suite aux fortes pluies

21/04/2020 Chimène Manirakiza Commentaires fermés sur Des pans de la RNI s’effondrent à plusieurs endroits suite aux fortes pluies
Des pans de la RNI s’effondrent à plusieurs endroits  suite aux fortes pluies
« Si rien n’est fait, l’approvisionnement de la ville sera problématique »

Une partie de la route s’est effondrée vers la rivière Muhunguzi sur la RN1, c’est au niveau de la zone Benga, sur la colline Karumba, en commune Isare de la province de Bujumbura.
Cet effondrement est une conséquence des fortes pluies tombées dans la nuit de ce dimanche sur cet axe reliant la ville de Bujumbura  au nord du Burundi.

Selon les habitants de cette localité, la partie de la route qui s’est effondrée présentait déjà des fissures. Ils désignent comme coupable les bords de la rivière Muhunguzi : « Ils continuent de s’écrouler menaçant la route. » Selon ces habitants, si la route devient complètement impraticable, il sera difficile pour les gens d’écouler leurs marchandises.
Selon Herménégilde Nindorera, un habitant de la colline Karumba, c’est d’abord une partie du gabion qui s’est écroulée entraînant avec lui cette route.

Dimanche soir, poursuit-il, il a abondamment plu et nous avons assisté à une scène terrible : « Nous avons vu une partie de la route s’affaisser. Mais c’est surtout à cause d’un fossé qui ne cessait de s’agrandir menaçant la rivière Muhunguzi ».

Un autre habitant de cette localité renchérit : « C’est un axe principal, beaucoup de véhicules passent par ici, et des marchandises aussi. Nous transportons nos marchandises depuis Mubimbi vers Bujumbura-Mairie, si cette route devient impraticable, nous allons mourir de faim, même les citadins n’auront pas à manger ».

Sur cette même route, au niveau de la colline Muberure dans cette même zone de Benga, une partie de la route s’est également écroulée. Les véhicules passent un à un pour essayer d’éviter tout accident.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 726 users online