Vendredi 21 juin 2024

Société

Des jets de pierre à Kinama : un mystère!

01/10/2023 1
Des jets de pierre à Kinama : un mystère!
Une des pierres lancées et a blessé une femme à la 19ème avenue à Bukirasazi de la zone de Kinama

« Nous étions devant nos maisons quand notre voisine est tombée par terre et s’est évanouie. Beaucoup de sang coulait sur son visage. Nous l’avons vite évacuée à l’hôpital. C’était samedi, le 23 septembre à 19h », témoigne une habitante du quartier de Bukirasazi, zone de Kinama.

En tout, 11 personnes ont été blessées par des pierres lancées jusqu’ici par des inconnus. C’est à la 17ème avenue à Bukirasazi. Les habitants de deux parcelles sont les seules cibles.

Parmi les blessés, une autorité locale à la 17ème avenue (Nyumbakumi). Ce responsable avait reçu une alerte de la part des voisins et s’y était rendue d’urgence et il a ensuite reçu un coup très sérieux sur la bouche.

Il a aujourd’hui une suture. « Ce ne sont pas des cailloux mais plutôt de grosses pierres qui pèsent environ un demi kilogramme », décrivent les victimes.

Les habitants de Kinama disent que ce n’est pas nouveau. En octobre 2022, les habitants d’une seule parcelle étaient visés. Même en juin dernier, il y a eu des blessés mais pas autant qu’aujourd’hui.

Personne n’ose rester dehors le soir. « La cuisine se fait dans nos salons et pour aller dans les lieux d’aisance, nous courons en portant des bassins ou des sceaux sur la tête au cas où… », font savoir nos sources.

Certains parlent de fétiches qui proviennent d’un arbre du voisin de derrière les victimes, d’autres disent des criminels qui ne sont pas encore connus.

Une accalmie règne depuis ce lundi 25 septembre après le passage du chef de quartier et des militaires dans la localité. Une réunion a été organisée aux bureaux de la zone de Kinama et certains blessés y ont participé.

« C’était juste donner des témoignages. L’administration n’a pas voulu nous répondre sur la question du coût de soins de santé. Certains ne se sont pas fait soigner par manque de moyens », se plaignent-ils.

Aucune personne suspectée pour ce crime. Les habitants du quartier de Bukirasazi indiquent avoir essayé de veiller afin de trouver les coupables en vain.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Gacece

    Vu la taille de cette pierre, on ne doit parcourir une grande distance à partir de l’endroit où se trouvait la victime et celui à partir duquel la pierre a été lancée.

    Un enfant ne peut pas avoir lancé cette pierre.
    Les directions probables peuvent être déterminées en regardant les obstacles possibles à partir de la position où se trouvait la victime.

    Donc, il faudrait commencer par les voisins, prendre leurs empreintes digitales et les comparer à celles trouvées sur la pierre. Cela dépendra de l’existence de cette technologie, au pays.

    Et voilà! Le tour est joué!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 783 users online