Mardi 27 juillet 2021

Société

Des fidèles arrêtés à l’église adventiste de Kiriri

17/10/2020 Commentaires fermés sur Des fidèles arrêtés à l’église adventiste de Kiriri
Des fidèles arrêtés à l’église adventiste de Kiriri
Siège de l'Eglise adventiste à Kiriri

10 h. Tout a l’air normal en ce samedi matin au siège de l’Eglise adventiste à Kiriri. Un culte est en train d’avoir lieu. Pourtant, la présence de policiers, certains à bord de pick-up, montre que ce samedi n’est pas un jour ordinaire à cette église.

« Un petit groupe de fidèles qui s’étaient retirés de l’Eglise s’est présenté pour perturber le culte et empêcher de prier ceux qui sont restés », raconte une dame en pagne et en lunettes.

Assise dehors, raconte que ce sont des fidèles qui veulent en découdre avec les partisans de l’ancien Représentant légal, Joseph Ndihokubwayo. D’après elle, le conflit dure depuis deux ans.

La dame s’indigne. « Nous sommes tous de la même Eglise. Pourquoi débarquer et vouloir faire sortir ceux avec lesquels ils n’ont pas la même vision du leadership dans l’Eglise ? »

De la dame, nous apprenons que des membres des deux « clans » au sein de l’Eglise ont été embarqués par la police. « La police a dit que c’était pour aller les écouter à tour de rôle ».

En bas des marches de l’église, malgré la reprise du culte, deux hommes se disputent.

« Depuis quand fais-tu partie de l’Eglise ? » demande l’un.

« Depuis 2004 », répond l’autre. « Le pasteur Ndihokubwayo fait partie de l’Eglise depuis sa naissance et tu oses te comparer à lui ? », lui rétorque le premier. « Et qu’est-ce que cela me fout qu’il fasse partie de l’Eglise depuis sa naissance ? », riposte l’autre.
Les partisans du leader actuel, David Bavugubusa, accusent ceux de Joseph Ndihokubwayo, de refuser de se conformer à la décision du ministère de l’Intérieur qui a mis en place les instances actuelles.

Le ministère de l’Intérieur accusé d’avoir mis de l’huile sur le feu

Dans sa lettre datée du 17 avril 2019, le ministre de l’Intérieur, Pascal Barandagiye, avait pris la décision de prolonger la transition du pasteur Joseph Ndihokubwayo en qualité de Représentant légal de l’Eglise Adventiste au Burundi jusqu’à nouvel ordre.

Dans la même lettre, le ministre Barandagiye demande aux leaders de l’Eglise Adventiste au Burundi d’élire un nouveau Représentant légal consensuel afin de vider cette situation le plus rapidement possible.

Dans une lettre du 21 septembre 2020, le nouveau ministre de l’Intérieur, Gervais Ndirakobuca, a approuvé la mise en place d’une nouvelle transition dirigée par David Bavugubusa.

« Là où on s’était attendu à une réconciliation, le nouveau ministre de l’Intérieur a mis de l’huile sur le feu », se plaint un fidèle joint par téléphone avant d’accuser le ministre Ndirakobuca d’avoir eu » un penchant sur l’une des deux parties en conflit. »

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« Nyakamwe » n’est pas seul

Cinq ans après la disparition du journaliste Jean Bigirimana d’Iwacu, sa famille porte toujours le deuil avec douleur. On sent chez elle une sorte de résignation stoïque suite à la perte de son cher fils, qui était aussi un pilier (…)

Online Users

Total 1 617 users online