Politique

Cyrille Ndayirukiye : « Je ne pouvais pas croiser les bras devant le massacre des paisibles manifestants par la police ! »

Dans le procès de janvier 2016, l’ancien général et certains de ses codétenus n’ont pas mâché ont clamé haut et fort qu’ils ont agi en patriote. « Pour défendre la Constitution et l’Accord d’Arusha violés par le président de la République. »

Les détenus pendant la pause d’audience devant la Cour d’Appel de Gitega
Les détenus pendant la pause d’audience devant la Cour d’Appel de Gitega

Décontractés, ils se sont présentés hier à la barre devant la Cour suprême à Gitega. Pendant le procès, deux des 5 accusés ont plaidé coupables. Comme ils l’ont indiqué, c’est par esprit de patriotisme qu’ils ont voulu défendre la constitution et l’Accord d’Arusha. L’homme qualifié de numéro 2 des putschistes et un autre détenu ont assumé la tentative de coup d’état du 13 et 14 mai. Dans ce procès qui a duré presque toute une journée, Cyrille Ndayirukiye, Juvénal Niyungeko alias Kiroho et Zénon Ndabaneze n’ont pas manqué aussi d’accuser de partialité de la cour qui, selon eux, les prive le droit de se défendre. Dans leur défense, ils ont indiqué que la situation qui prévalait demandait un concours des personnes patriotes pour sauver le Burundi. Ils ont précisé qu’il était extrêmement urgent de couper court au troisième mandat de de Nkurunziza qu’ils ont qualifié d’extrêmement illégitime et préjudiciable à la vie nationale.

« Je ne pouvais pas rester les bras croisés alors que la police était en train de tuer la population qui manifeste paisiblement pendant que les institutions semblaient absentes», s’est défendu Cyrille Ndayirukiye.

« Chacun a agi individuellement ! »

A la question de savoir si les présumés putschistes ont agi de concert avec les organisateurs des manifestations, la réponse était sans ambiguïté.

«  Chacun a agi individuellement. J’ai adhéré à une idée de contraindre celui qui était en train de prendre la décision qui risquait de causer les malheurs pour mon pays, c’est-à-dire arrêter une candidature gênante », a lancé Zénon Ndabaneze au président du siège.

Et d’ajouter : « Notre objectif était de faire respecter l’accord de paix d’Arusha et la Constitution du Burundi qui ont été violés. »

Le général Cyrille Ndayirukiye et consort ont par ailleurs demandé une confrontation avec le ministre de la Défense de l’époque, Pontien Gaciyubwenge, et l’actuel chef d’état-major général de l’armée, Prime Niyongabo. Selon eux, ils avaient planifié ensemble le coup d’Etat  avant qu’ils ne les trahissent.

Quant à Juvénal Niyungeko alias Kiroho, il a demandé à la cour le temps d’étudier ensemble le dossier avec ses nouveaux avocats. Jean Bosco Daradangwa et Barnabé Barimbereyimana ont rejeté en blocs toutes les accusations du ministère public.

Noter que l’audience a été remise pour ce mercredi le 6janvier 2016.

Forum des lecteurs d'Iwacu

56 réactions
  1. Stan Siyomana

    @Viator: “etre realiste comme vous l’avez ete le jour de votre capitulation…Les autres se la couleront en douce a Buja ou a l’etranger…Ntusamare ahandiho baragucamwo…” (ce dernier conseil est le meme que votre camp donnait a Agathon Rwasa!)
    L’on voit bien que vous etes bien du camp de la dictature du 3 eme mandat presidentiel au Burundi.
    Donc en fin de compte, vous vous souciez peu du sort du general Cyrille Ndayirukiye, TOUT SIMPLEMENT VOUS AVEZ BESOIN DE QUELQU’UN QUI PASSE AUX AVEUX ET EN UTILISANT DES TERMES QUI VONT FAIRE LUIRE LE BLASON DE LA DICTATURE DU 3 EME MANDAT PRESIDENTIEL AU BURUNDI.
    Mais le general Cyrille Ndayirukiye n’est pas du tout votre homme, IL TIENT A SES IDEAUX.

  2. Stan Siyomana

    @Viator
    1. Quelle cause (revolutionnaire, par exemple) triompherait, quelle rebellion (ex. la rebellion du CNDD-FDD) reussirait, quelle armee du monde (ex. armee burundaise en Somalie) vaincrait l’ennemi si la consigne etait: “Si jamais vous etes captures, n’hesitez pas a trahir vos camarades de lutte, votre cause revolutionnaire, votre ideologie du mouvement CNDD-FDD, votre patrie LE BEAU PAYS DE MWEZI GISABO, POURVU QUE VOUS PUISSIEZ “SAUVER D’ABORD VOTRE PEAU PAR TOUS LES MOYENS”.
    2. Et puis, sous les deux premiers mandats et sous la dictature du 3 eme mandat presidentiel au Burundi, il doit y avoir des membres du FNL ou des “rebelles” (de Cibitoke), ou des contestataires du 3 eme mandat(dans les quartiers populaires de Bujumbura), ou des “putschistes” du mois de mai 2015 qui ont ete ligotes puis executes, ALORS QU’ILS AVAIENT NIE CECI OU CELA ET EN PLUS AVAIENT “DEMANDE PARDON”.

  3. Yves

    Vous nagez en plein délire mon bon Jérémy. Les richesses naturelles du Burundi, mais lesquelles donc ? Les mines de nickel au Sud ? le cours s’est effondré, cela ne vaut plus grand chose à l’heure actuelle. Le pétrole dans les fons du lac ? Peut-être au Congo et sûrement très cher à exploiter (et ce sont les chinois qui lorgnent dessus, pas les belges). Vos affirmations reposent sur des non-sens et du vent, en bref comme la propagande du pouvoir pour lequel vous travaillez. D’ailleurs, vous n’avez toujours pas répondu à ma question : pourquoi la Belgique aurait-elle donc attendu dix ans pour renverser le pouvoir de Nkurunziza ? Un exposé qui a de la valeur est un exposé argumenté et logique. Le votre est l’exact inverse. Constatant vos lacunes juridiques, sémantiques et géopolitiques, je ne peux que vous suggérer de refaire un tour sur les bancs de l’école 😉

  4. Abi

    @Yves
    Check the “Untold story on Rwanda” by BBC you’ll know that even in Burundi many things are not what they seem to be…

  5. BURUNDILOVER

    uwo mugani uciye nuwi ryarya. Viator gerageza ube umuntu agendera ubuntu, kuko umuntu atagira ubuntu ni umuntu wugikoko, kandi mubuzi il faut assumer kugira witwe umugabo atari akagabo.

  6. Jean Paul

    Jean, you refer to fairness and lawful but you forget legitimate! If a court is seen to render lawful jugements in totally illegitimate ways, then that court has not legitimacy. Justice does need to be seen to be not only lawful but also fair and legitimate otherwise it becomes another dictatorship in disguise especially when the executive weights heavily on the decisions and jugement rendered by that court!

  7. Yves, tu n’as rien compris. La Belgique a toujours cherche les richesses naturelles Burundaises sans succes pour te dire qu’elle a des interets economiques. La Belgique utilise la methode de diviser pour mieux regner (Hutus Tutsis). Alors, la Belgique a finances les putchistes pour obtenir gratuitement des richesses Burundaises. Elle vient encore une fois de passer par Kagame le 11 decembre 2015, mais, elle a subi une lourde defaite. Actuellement, elle passe par l’Union Africaine avec l’envoie des troupes de l’East African standby formes par les Rwandais, Ethiopiens, Ougandais….. mais, vu l’efficacite des Militaires Burundais et de la population burundaise, ces envoyes de Luis Michel risquent d’y laisser des plumes.

    Je te conseillerais alors de retourner a l’ecole si reellement tu ne connaissais pas cette triste realite.

  8. VIATOR

    mon General votre ligne defense est selon moi un suicide pur et simple.il aurait fallu essayer de trouver des circonstances attenuantes ,voir cooperer avec le pouvoir car vous n’aiderez personne si vous etes condamne.il faut quelque fois etre realiste comme vous l’avez ete le jour de votre captulation, kuko avec votre age je vous assure que NKuru va pas te rater:tu risque la perpuite et il ne vas te relacher comme il l’a fait a l’epoque pour MBONINMPA ..En regardant vers le futur si le cndd reste au manette tu vas crpupir tous ce temps derriere les barreau alors que les autres se la couleront en douce a buja ou l’etranger.Donc Mon General raississez vous le temps l’utopie est depasser , sauvez d’abord votre peau par tous les moyens .Abarundi barayamaze bati ;”Bayatereye hejuru umwe wese asama gwiwe” la fin justifie les moyens . donc ntusamare ahandi ho baragucamwo

  9. Ragiryabohambere

    Mbega basha iyihe institution iri fonctionnelle i Burundi? Tutabeshanya,Ubu pro ou anti 3 ème mandat? Justice ,institution bategerezwa kuba à la hauteur de tout,même à la présidence,itwagwa n’a 1 parti politique dans un petit pays qui compte hafi 10 partis. Igisoda,igipolis gitwagwa n’a 1 parti politique. Abatwara 1 parti se mêle dans les affaires du gouvernement, dans la diplomatie étrangère. Ubusimbira hamwe , dans l’ ingérence d’ une institution aux autres institutions. Un simple conseiller de présidence à un rang d’ un simple fonctionnaire se mêle partout et en tout. Il se fait ministre de tout les ministères porte parole présidentiel, président même, pourquoi pas . Des fois même porte parole de l’ armée et de la police. Président illégal, gouvernement illégal, parlement illégal sénat illégal . H anyuma ngo justice justices yaciye imanza, ni yagahotoro mubindi,nta mategeko ari i Burundi kuko ntagira abayagendera, yarahonyanzwe n’a bose kuva kuri À à Z. O Burundi ni vurugusi, akajagari, spécial pays sans institution fonctionnelle. J’ ai soif de voir mon pays renaître ou ressusciter. Nayo abavuga général Ndayirukiye,muvyemera mutavyemera,ni intwari,ni umugabo w’ intwari,araruta ubwo ubusimbira hamwe, batazi ico bakora. Ni umu héros national, nti mumurire umusaya ni imana yamuremye uko. c’ est un homme notable .

  10. rita

    Top, Sivyo ivyuvuze! Urashishoza neza, umuntu atarakatirwa urubanza, aguma yitwa umwera.
    Ikindi Yezu Christu yarabambanywe n’ibisuma, ariko yagumye yitwa umwana w’Imana.
    Abo nabo, baretse kunganya na Yezu, ariko bariko bacungungura abantu!

  11. Bakari

    @Rose Hakizimana
    “Monsieur Mandi reka kutuka izo Ntungane bashaka gukiza Igihugu raba nawe aho giteye”
    Mbega izo ntungane mwoba munganya ubutungane? Nivyaba arivyo ntaho twoba tuvuye kandi ntaho ntwiba tugiye!

  12. RUGAMBA RUTAGANZWA

    @Jean,
    Lisez la réponse en ouvrant le lien ci-dessous et vous comprendrez que les juges de la Cours constitutionnelle ont effectivement légitimé la candidature de NKURUNZIZA le couteau à la gorge..! Reka kwiraza i Nyanza!! Birazwi..!!
    https://www.iwacu-burundi.org/journal-dun-juge-constitutionnel/

  13. Hyan

    Mais non @ Arusha, en mais 2015 Peter n’avait pas encore terminé sons mandat, en plus, les elections ont montré qu’il est encore populaire malgré la violation de la constitution

  14. Top

    Parce que dans la Prison tous sont prisoniers

  15. Yves

    @Abi : I am usually against any form of violence. But sometimes, it may be necessary. Let’s take Kagame’s example in 1994. What was the reason which drove an end to the Tutsi genocide ? Kagame’s millitary counter strike… I really wish no one comes at that stage in Burundi but the current mafia is making every action possible to provoke a civil war. This can’t continue like this, burundi people are dying like flies. I still hope the that international community can send troops to stop him. Better this option than a new civil war… time will tell

  16. Yves

    ” les putschistes payés par le ‘colonisateur’ belge ?” — l’écran de fumée classique, mais toujours aussi peu argumenté … de un : la Belgique était le pays colonisateur il y a un demi-siècle… ce descriptif date un peu, non ? 😉 De deux : avez-vous des preuves de ce que vous avancez ? Non, bien sûr 🙂 De trois : expliquez-nous donc pourquoi la Belgique a supporté Nkurunziza pendant 10 années au lieu de chercher à le renverser, puisque c’est bien la théorie que vous avancez ? De quatre : quel serait l’intérêt pour la Belgique de financer une rébellion au Burundi ? C’est ridicule, il n’y a aucun enjeu économique qui puisse justifier une telle prise de risque de leur part… le seul argent que la Belgique ait jamais envoyé au Burundi concernait l’aide au développement. La vérité, c’est que le durcissement de la Belgique à l’égard du pouvoir burundais et l’arrêt de son aide au développement passe très mal chez Peter et sa clique (à laquelle vous ne manquez pas d’appartenir vu vos interventions)

  17. Abi

    Avec la declaration de Cyrille on peut au moins comprendre que le coup d’Etat n’etait pas organise par Nkurunziza. Il fut un moment ou Gratien Rukindikiza a voulu faire croire que le coup etait une mascarade (on a meme chante que coup d’etat yari irementanya), quelqu’un s’en souvient?

    J’ose esperer que le temps va finir par mettre a nu les mensonges des uns et des autres (du pouvoir et de l’opposition et cette partie de la societe civile qu’on a du mal a definir aujourd’hui) car nous n’avons pas affaire a de saints!

  18. Je suis contre les gens qui insultent les autorites sur ce site. Nos parents nous ont enseignes la politesse. Il revient donc aux personnes impolies d’insulter les elus du Peuple. Quant aux putchistes, ils ont recu l’argent du colonisateur Belge pensant que ca pourrait etre facile. Il paieront tres cher. Une peine maximale doit etre prononcee a cet effet. Merci de ne pas mettre mon commentaire.

  19. congo

    Mr Jean, je suis désolé de vous dire que là vous êtes en train de nous parler de l .exception dans la justice. La règle nest pas ce que vous racontez.

  20. congo

    Mr Jean , vous me dites :il faut être logique. Si je constate que notre magistrature est couchée et incapable ,vous dites que ce n’est pas logique. Souvenez vous mr Jean:déjà 400 morts bientôt , la mort de Rwagasore, de Mirerekano,de Ngendandumwe, génocide de 1972 ,génocide de 1988,1993, Kassim,zuniga et ect. Point de lumière sur aucun meurtre ,je ne parle pas de la corruption . Après tout ça vous pouvez trouver une justice. J espère une réponse pour ne pas finir illogique.

  21. Abi

    @Yves
    Since the gov. of Nkurunziza is going to suffocate, there is no need for more violence and throwing of grenades. Let us wait for the end of CNDD-FDD without violence, right?

  22. Stan Siyomana

    @Ngendambizi: “kubera ivyiza n’iterambere yatugiriye”
    Le president Pierre Nkurunziza est au pouvoir depuis plus de 10 ans (= PLUS DE DEUX MANDATS PRESIDENTIELS) et pourtant le Burundi est classe 184 eme sur 188 pays dans l’edition de 2015 du rapport des Nations Unies d’indice de developpement humain (IDH).

  23. TU L’APPELLES ANCIEN GENERAL POURQUOI!

  24. Stan Siyomana

    @Ngendambizi: “kubera ivyiza n’iterambere yatugiriye”/a cause des bonnes actions et du developpement sous le regime de Nkurunziza.
    JE CROIS QUE VOUS DITES TOUT CA OU PAR IGNORANCE OU PAR CYNISISME PUISQUE:
    1. Des citoyens du BEAU PAYS DE MWEZI GISABO meurent chaque jour a cause de la dictature du 3 eme mandat presidentiel au Burundi.
    2. Des centaines de milliers de citoyens burundais moisissent dans les camps de refugies dans les pays limitrophes.
    3. Des centaines ou des milliers d'”intellectuels?” burundais ont du fuir le Burundi;
    4. La Banque Mondiale prevoit une chute de 7,2% de l’economie burundaise pour 2015.

  25. Arusha Je t'aimeeeeeeeeeeee

    “Je voulais sauver les Accords d’Arusha”… Quelle excellente plaidoirie!!!
    En effet, entre celui qui venait de violer la constitution en s’imposer de force coe nième candidat prisidentiel du cndd-fdd, et celui qui voulait l’en empecher car ça violait la constitution, qui est putschiste et qui ne l’est pas?

    Vive le Burundi! Vive la constitution du Burundi! Vive les Accords de paix d’Arusha! Vive les restaurateurs de la démocratie

  26. BIKIRUKA

    hahha!! Ivya cour constitutionnel sha gomba ube uravyihoza gato, il suffit d’écouter le témoignage de son dernier vice président. L’actuel ayant été nommé dans l’illégalité totale (par un président en fin de mandat, donc lui-meme illégal)

  27. BIKIRUKA

    Tu penses que la menace de Nkurunziza pour renverser la constitution et balayer les accords de paix d’Arusha date après le 26/08/2015? Soyez un peu honnete envers vous meme et reconnaissez bien que toute personne pouvant bien sur défendre la constitution et les accords de paix pouvait bien le faire meme le 25 Avril 2015, càd le jour que Nkurunziza a imposé sa candidature au parti au pouvoir à l’époque, le CNDD-FDD!

  28. Gima

    Je vous aurais probablement approuvés si le coup d’état avait eu lieu le 27/8! Le 13 mai, vous avez tenté de renverser un gouvernement légitime durant son mandat. Mr Cyrille, pourquoi êtes-vous resté les bras “croisés” en 1993, quand l’armée a décapité le pays ? Et en 1994-2000, qu’as-tu fait ?

  29. NGENDAMBIZI

    Situation iriko iraba maîtrisée rindira gato utangare.
    Nta Burundi mugitaye mu manga muribesha turi maso Abarundi benshi
    turi inyuma ya NKURUNZIZA kubera ivyiza n’iterambere yatugiriye.

  30. MUSEMAKWELI

    Just be humble and inform yourself and don-t intox. The EAC court since now haven’t given an issue.. why you should dictate your position wait 2020, then 2025,2030,2035 and so of… i am sorry but Burundi deserves better than NKURU..

  31. RABA

    Mais la tentative de coup d’Etat s’est faite le 13 mai 2015 pour renverser les Institutions mises en place le 26 Août 2010 (législature 26/08/2010 – 26/08/2015).

  32. Yves

    Cher Jean, malgré vous l’avoir recommandé plusieurs fois, vous n’avez visiblement toujours pas lu l’interview du vice-président de la Cour Constitutionnelle sur ce site. Sinon vous ne tiendriez pas pareil discours sans queue ni tête. Et puisque vous faites le naïf et feignez ne pas comprendre, je vais vous expliquer ce qui disqualifie la Cour Constitutionnelle. Ce n’est ni un problème de compétence, ni un problème de légitimité (malgré la faiblesse intellectuelle flagrante des arguments juridiques pour justifier le “2ème” mandat). Non, c’est un problème d’indépendance. Et oui, figurez-vous qu’en démocratie, trois pouvoirs cohabitent en toute indépendance : le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Dès l’instant où le pouvoir judiciaire est absorbé et contrôlé par le pouvoir exécutif, il perd ce qu’il a de plus précieux, l’indépendance, et la démocratie cesse d’exister. Votre discours équivaut ni plus ni moins à promouvoir un régime dictatorial.

  33. Yves

    We won’t have to wait until 2020 buddy. Peter’s government will financially suffocate very soon. And like history showed us many times, when a government based on violence and terror agains its people is weakened, then it simply crumbles and turns to ashes

  34. Mon cher Cyrille,

    Courage .
    Vous m avez toujours impressionné, depuis le petit Séminaire de Kanyosha.
    Vous étiez notre chef de table.
    A l armée, vous étiez l un des meilleurs commandants que j ai rencontré.
    Vous n avez jamais toléré l injustice.
    Votre plaidoirie est très pertinente.
    Et sublime honneur, au fond de toi tu es sincère.
    Tu n as jamais été un démagogue.
    Le simulacre de justice du Gondwana ne te rabaissera pas.
    Ndarivuze

  35. roger crettol

    Le président est inattaquable et il n’a de comptes à rendre à personne. Quoiqu’il fasse, il aura toujours raison. D’ailleurs, Dieu même prend parfois conseil au palais du Président.

    La Cour Constitutionnelle ayant agi conformément aux demandes des dirigeants (relisez les déclarations du vice-président de la Cour Constitutionnelle, après son arrivée à l’étranger puis dans une interview publiée deux ou trois mois plus tard), la Cour Constitutionnelle est, elle aussi, au-dessus de tout soupçon. Tout baigne.

    Donc les putschistes étaient des scélérats, et les prétextes avancés – le respect de la Constitution et des Accords d’Arusha – nous font rire aux éclats.

    D’ailleurs, la douce paix qui règne dans le pays, et le fait que près de deux cent trente mille Burundais se soient tranquillement dirigés vers des camps de vacances des pays voisins, abandonnant sans inquiétude leurs biens et propriétés, montrent à quel point ces putschistes se trompaient.

    Rien ne justifiait leur démarche risquée. Ni à l’époque, ni rétrospectivement maintenant.

    Tout baigne; il ne reste plus qu’à punir les coupables … ils sont connus, n’est-ce pas ?

    [ je devrais signer JerryCan, parce que, là, vraiment, je ricane. ]

  36. Bwarikindi

    Bien dit monsieur.

  37. Jean

    Jmm Man:

    Si tu savais que les decision de justice sont parfois bizarres tu ne connais rien du jeu democratic. Le droit lui-meme est bizarre. C’est que tu trouve normal et logique ne l’est pas toujours en droit sinon on ne formerait pas des jusristes.

  38. Jean

    Congo: Posez ces question a Arusha et la constitution qui a donne le aux juges constitutionnels les sachant incapables et corrompus! Un peu de logique quand-meme!

  39. Jean

    @Kimaranyi:

    Dans ce cas il fallait protester contre la constitution et les accords d’Arusha meme qui instituent la cour constitutionnelle! Le problem avec l’opposition est qu’on veut et preserver ces textes et desobeir aux institutions (la cour constitutionnelle)qui en decoulent. Ca n’a ni sens democratic, ni fondement republicain!

  40. Jean

    Burundian in Malawi:

    I agree with 100%. Democracy is not synonymous of absolute fairness but respect of the rule of law which, on balance, brings stability and peace. People who think that we should engage in war because a sitting president controversially obtains clearance to stand in an election have no knowledge whatsoever of what democracy means. That is very worrying indeed!

  41. Jean

    @Yves:
    1) “les juges de la Cour constitutionnelle qui ont validé la candidature de Nkurunziza” … avec le couteau sur la gorge, surtout… et avec une motivation juridique tellement lamentable que même en étudiant en première année de droit ferait mieux.

    -Quelle prevue avons-nous pour dire qu’ils avaient le couteau a la gorge? Ils sont adultes, ces juges peuvent parler eux-memes. S’agissant des arguments lamentables donnees, tout analyste peut speculer decu mais comme tu dis on a meme pas a etre un etudiant en droit pour savoir que les decisions de la cour constitutionnelle ont force de loi et qu’elles sont definitives. You simply need to get the difference between fairness and lawful.

    -Les acteurs d’Arusha ont opte pour la democratie fondee sur l’Etat de droit. S’ils ont fait cela en pensant que toutes les decisions de la cour constitutionnelle allaient toujours etres au-dela de toute controverse et bien je sai pas quoi dire! Je ne connais pas de democratie ou on donne le droit a chaque citoyen de contester les decisions de la justice qui sont considerees comme mauvaises!

    2) “Toute institution judiciaire qui se range du côté du pouvoir est illégitime car elle n’agit plus selon l’intérêt général mais bien pour le profit de quelques uns. Je me permets d’insister car visiblement, il y en a qui ont du mal à intégrer ce paramètre…”

    -Ou est ce que cela est dans la constitution ou les accords d’Arusha?

  42. Burundian in Malawi

    Yves I strongly believe that you a partisan to those who attempted the coup. Otherwise you wouldn’t try to deny the Burundi supreme court ruling over legitimacy of President Nkuru to national polls. If you feel that the ruling was unfair, biased and favored President Nkuru….. What about the East African Community’ruling ??? didn’t rule in favor of Nkuru ? was the court also CNDD FDD remote controlled? One simple thing you need to know is that waiting for 5 years wouldn’t be as bloody as trying to force out or root away a strong and grassroots backed political Party like CNDD FDD. Let’s wait 2020 guys !!!!!

  43. Rose Hakizimana

    Monsieur Mandi reka kutuka izo Ntungane bashaka gukiza Igihugu raba nawe aho giteye
    Igumire hamwe n ubwo butegetsi ukunda kandi wemera

  44. Jean

    En plus Zenon Ndabaneze est juriste de formation! Pretendre defendre la constitution par un coup de force, contre l’autorite de la cour constitutionnelle! Et comment peut-on dire qu’on veut sauvergarder Arusha en testant l’unite de l’armee et de la police? Entre la limite des mandats presidentiels et des forces de securite nationales et unies, qu’est ce qui comptait le plus dans Arusha?

  45. Stan Siyomana

    @Mandi M. :”plus juristes que les juges de la Cour constitutionnelle…”
    1. Tout est possible tant que le pouvoir judiciaire n’est pas vraiment independant (rappelez-vous l’un des juges de cette cour qui a du fuir le Burundi).
    2. Et peut-etre que l’armee n’est pas “LA GRANDE MUETTE” qu’on croyait.
    Si l’on s’en tient a la 3 eme loi de Sir Isaac Newton, “For every action, there is an equal and opposite reaction”, la dictature du 3 eme mandat presidentiel au Burundi devrait se terminer ou par l’organisation d’elections libres et democratiques (=MEILLEUR CAS) ou par une tentative de coup d’Etat ou par une nouvelle rebellion.
    Normalement la BONNE GOUVERNANCE va introduire des reformes socio-economiques bien avant que l’opposition/l’armee/ certains elements de la societe ne pensent a la violence comme “seule?” voie de resoudre les grands problemes du pays.
    4.MEMES CAUSES, MEMES EFFETS.
    La dictature militaire du colonel Jean-Baptiste Bagaza a donne naissance a la rebellion des Forces Nationales de Liberation (FNL) de Remy Gahutu, la mort du president Melchior Ndadaye et la dictature militaire du major Pierre Buyoya a donne naissance a la rebellion du CNDD de Leonard Nyangoma.
    Aujourd’hui, le bras de fer et le refus (de la dictature du 3 eme mandat presidentiel au Burundi) de participer aux prochains pourparlers d’Arusha en Tanzanie N’AUGURENT RIEN DE BON POUR LE PEUPLE BURUNDAIS.

  46. Ntibwigenga

    Indépendant est à distinguer de courtisan ou de lèc.-bo.
    Essaie d’imaginer une cour ‘indépendante” qui serait composée de Doudou, Nyam, Valet, Nyab et Nzob!

  47. Bwarikindi Pierre

    Ces militaires qui ont tenté de sauvegarder les lois fondamentales du pays, ont honoré leur engagement et meritent d’etre reconnus parmis nos Héros nationaux pour leur bravoure et amour envers notre nation nation. Leur place ne devraient pas etre en prison. Ce sont des MANDELA du Burundi.

  48. Jmm Man

    @Mandi.
    Est-ce pour la même raison que tu as validee ce mandat toi aussi? Pour toi aussi 1+1+1=2 comme eux l’affirment? Faut vous le convaincre entre vous, et pas en public! C’est lamentable!

  49. Mahonda

    Ces militaires et policiers seront juges pour ce qu’ils ont tente de faire….combien aujourd’hui sont tues pour ce qu’ils n’ont meme pas fait???
    ….Juristes de la cour constitutionelle…..disons plutot qu’au Burundi, la loi du plus fort est toujours la meilleure!!! Quels juges, ceux de Mr. Bagorikunda? Y a-t-il une difference avec ceux du temps de Butasi et de “Foti”? Au Burundi, en matiere de justice, je me suis toujours pose la question de savoir si il n’y aurait pas une difference positive en renvoyant chez eux tous ces juges, ces substituts, ces magistrats et tous ces procureurs!! Parmi eux, combien jugent pour dire uniquement le droit, comme David de la bible….Etre oblige de mentir (combien de fois..) pour pouvoir faire sa vie, ce n’est pas chose louable. Curruptions, exces de zele, mauvais proces, manque d’independance etc…: ici, la justice est comme la viande, elle appartient plutot aux plus puissants.

  50. Kimaranyi

    Monsieur Mandi tu fait la honte des internautes . Est ce qu’au Burundi on a une juridiction digne de ce nom? J’en doute fort encore moins la pseudo cour constitutionnelle

  51. congo

    Quelle justice au Burundi ? Tous sont à l ordre du président alors qu’ils pouvaient être indépendants et courageux pour défendre la justice. Leur réponse est:on a eu peur pour nos vies. Avec ça ils peuvent expliquer les pertes de vies, les viols ,ect. Quand la justice se couche le pays ne se relève pas.

  52. rita

    Mandi, la décision de la cour constitutionnelle n’était qu’une parodie de justice! Et pour ce cas d’espèce, à défaut dire le droit et les acquitter immédiatement (chose que je doute fortement bien entendu!), l’histoire leur donnera raison! En ce qui te concerne Mandi, Il faudrait que tu revisites ou prennes connaissance du serment d’un officier avant de les culpabiliser aussi vite gratuitement! Une majorité silencieuse pense comme ces braves patriotes, mais il n’y a pas d’espace d’expression pour l’extérioriser! Wait and see!

  53. birahimbaye

    Oui Mandi, qu’on les condamne à la peine maximale prévue par la loi. Ce qui renvoi à la prison à vie. Désormais le pouvoir ne pourra plus attenter à leur vie. Apres ce qu’ils ont dit à la cours, on est obligé de reconnaître en eux de vrais hommes. Quand on aura chassé ses sangsues du pouvoir on les libérera. Ce seront alors des Mandéla. Toi, Mandi, pendant ce temps, tu auras avalé ta langue.

  54. Yves

    Parallèlle intéressant pour ceux que cela intéresse : une situation similaire est survenue au Niger en 2010. Le président de l’époque, Mahamadou Tandja, était atteint de la même maladie que celle qui affecte Peter et voulait un troisième mandat (sauf que lui savait compter et l’assumait bien comme troisième mandat…) et figurez-vous qui a rétabli l’Etat de droit et un gouvernement démocratique ? L’armée qui, sous l’impulsion de Salou Djibo, a destitué le président qui essayait de modifier la Constitution…

  55. Yves

    “les juges de la Cour constitutionnelle qui ont validé la candidature de Nkurunziza” … avec le couteau sur la gorge, surtout… et avec une motivation juridique tellement lamentable que même en étudiant en première année de droit ferait mieux. Toute institution judiciaire qui se range du côté du pouvoir est illégitime car elle n’agit plus selon l’intérêt général mais bien pour le profit de quelques uns. Je me permets d’insister car visiblement, il y en a qui ont du mal à intégrer ce paramètre…

  56. Mandi M.

    Ces militaires se croient toujours plus juristes que les juges de la Cour constitutionnelle qui ont validé la candidature de Nkurunziza. Ils n’ont aucun respect à la constitution, qu’on les condamne à la peine maximale prévue par les lois. Comment respecter la constitution par un coup d’état? C’est vraiment paradoxal.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Prévenir, atténuer, alerter

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Prévenir, atténuer, alerter

C’est parti. La Commission électorale nationale indépendante, CENI, annonce qu’elle présente le calendrier électoral la semaine du 17 au 23 juin. « The die is cast », les carottes sont cuites pour la préparation des élections électorales de 2020. Cependant, cette activité (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 264 users online