Dimanche 21 juillet 2024

Société

Concours national de 9e, édition 2023-2024: à Gatumba, 290 élèves se sont présentés

04/06/2024 Commentaires fermés sur Concours national de 9e, édition 2023-2024: à Gatumba, 290 élèves se sont présentés
Concours national de 9e, édition 2023-2024: à Gatumba, 290 élèves se sont présentés
Au centre de passation de l’Ecofo Gatumba I, 149 élèves sur 151 attendus se sont présentés

Le 4 juin 2024 a été le début de la passation du concours national, édition 2023-2024, à travers tout le pays. Le journal Iwacu s’est rendu en zone Gatumba de la commune Mutimbuzi, une localité qui a été fortement frappée par des inondations ayant obligé certains habitants à être délocalisés, pour voir comment la passation se déroulait. Heureusement, sur les 294 candidats attendus, 290 ont répondu à l’appel dans les deux centres de passation, à savoir, le Lycée communal de Gatumba et l’Ecofo de Gatumba 1.

Le mardi 4 juin 2024, les élèves de la 9e année du post-fondamental, cycle inférieur, ont débuté la passation du concours au niveau national qui leur donne le droit de continuer avec le cycle supérieur.

Dans la zone Gatumba, sur les deux centres de passation, il était prévu 294 élèves pour passer le concours. Il y a eu 4 absents. Ce qui signifie que 290 élèves ont passé le concours.

D’après Cassier Butoyi, le président du centre de passation du lycée communal Gatumba, la place de passation a été changée à cause des inondations. Ils se sont alors dirigés vers l’Ecofo Gatumba 6.

« Il était prévu 143 élèves pour passer le concours mais nous avons reçu 141. Il y a eu donc 2 absents. Les élèves ont commencé la passation de la première série à 9 h 8 pour terminer 10 h 8 », a-t-il précisé. La passation devait commencer à 7 h30 et durer une heure.

A ce centre, ils ont accueilli cinq établissements, à savoir, le lycée communal Gatumba, Caritas Global School, Ecofo Mushasha 1, Ecofo Walubondo et École la Grâce.

Quant au centre de passation de l’Ecofo Gatumba 1, suite au trajet, à la vérification des listes de présence et des places des élèves, la passation a débuté à 9 h 25 au lieu de 7 h 30 comme l’explique Jean-Marie Niyangabiye, le président du centre.

« On espérait recevoir 151 élèves, dont 70 garçons et 81 filles, mais nous avons reçu 149 élèves, pour dire qu’il y a eu deux absents. Ces deux absents sont des garçons qui ont abandonné les études il y a longtemps », a-t-il fait savoir.

Dans ce centre, quatre établissements, à savoir l’Ecofo Gatumba 1, 3, 4 et l’Ecofo les dindons, y ont été accueillis.

Le concours national sera fait en trois jours avec la passation de six cours.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 422 users online