Lundi 19 avril 2021

Sécurité

Buyenzi : une attaque à la grenade fait un mort et quatre blessés

10/09/2020 Commentaires fermés sur Buyenzi : une attaque à la grenade fait un mort et quatre blessés
Buyenzi : une attaque  à la grenade fait un mort et quatre blessés
Le ménage ayant fait l’objet de l’attaque.

Une double explosion de grenades a emporté la vie d’un propriétaire de la parcelle, blessant ses quatre locataires à la 3ème avenue de la zone Buyenzi, quartier III dit « Kinogono ».

Selon les témoignages recueillis sur place, l’attaque est survenue vers 2h45 du matin de ce jeudi 10 septembre dans la propriété numéro 72 du nommé Mbonihankuye Jean-Marie. Le portail était bien fermé, ceux qui habitent dans cette parcelle étaient plongés dans un sommeil profond. Le propriétaire et quatre de ses locataires étaient assis dans la cour en train de faire une conversation.

« Nous avons été réveillés par des explosions qui ont retenti à deux reprises. Après un instant, nous sommes sortis pour voir ce qui s’est passé. Un corps sans vie de ce propriétaire gisait au sol. Quatre personnes qui étaient avec lui étaient blessés et leurs habits entachés de sang», raconte un autre locataire sous le choc.

Il a précisé que les deux grenades auraient été jetées de l’extérieur, par-dessus le portail bien fermé. Après l’incident, dit-il, les forces de sécurité sont intervenues pour l’évacuation des blessés vers l’hôpital afin qu’ils bénéficient des soins d’urgence.

Larmes aux yeux, un des voisins venus réconforter la famille éprouvée a condamné un acte lâche et criminel.  « Pas de paix pour un meurtrier. Aucune raison valable ne peut expliquer un tel crime. C’est odieux d’ôter la vie à quelqu’un ». Il appelle les autorités habilitées à faire des enquêtes pour déterminer les auteurs du crime.

Ni les mobiles ni les auteurs de ce crime ne sont encore identifiés. Selon les voisins, Jean-Marie Mbonihankuye était un homme bienveillant et s’accordent tous pour affirmer qu’il n’avait de problème avec personne. Quelques voisins qui logent en face du domicile attaqué ont été arrêtés par la police pour l’interrogatoire.

Pour rappel, le 13 août dernier, 3 enfant  sont morts à la suite d’une  explosion de grenade à Gahahe, en commune Mutimbuzi, de la zone Rubirizi. Deux semaine plus tard, c’est un certain Léon Nkeshimana alias tantôt Gapusi tantôt Désiré qui sera présenté par la police comme auteur  indéniable du crime.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La grande muette invitée à redorer son image écornée

Ce ne sont pas des « faits divers ». Quelle mouche a piqué la grande « muette » ? L’armée burundaise occupe rarement les colonnes d’Iwacu. Elle s’exprime peu d’ailleurs. Mais jusqu’ici, la grande muette burundaise était relativement reconnue et (…)

Online Users

Total 1 058 users online