Mercredi 05 octobre 2022

Politique

Burundi : Washington appelle à la tenue des élections sans violences en 2020

10/07/2019 Commentaires fermés sur Burundi : Washington appelle à la tenue des élections sans violences en 2020
Burundi : Washington appelle à la tenue des élections sans violences en 2020
L’ambassadrice Reddick ( à droite) et l’ambassadeur Ntahiraja lèvent un verre pour l’amitié de leurs deux peuples.

«Même si nous ne mettons jamais en doute la souveraineté des autres pays, les droits fondamentaux de leurs peuples ne sont pas négociables », a déclaré Eunice Sharon Reddick, ambassadrice ad interim des Etats-Unis d’Amérique au Burundi. C’était ce mardi 8 juillet lors de la commémoration de l’indépendance de son pays acquise le 4 juillet 1776.

«Nous savons que nous les Américains et les autres démocraties avons la responsabilité de défendre les valeurs que nous partageons et les libertés que nous chérissons», a-t-elle indiqué.

Elle a rappelé que l’année prochaine sera très chargée à la fois pour son pays et le Burundi : «Les Etats unis et le Burundi se préparent pour les élections qui auront des conséquences profondes pour nos deux peuples».

L’ambassadrice Reddick  a demandé qu’il y ait des ‘‘élections libres de toute violence’’. Ainsi, le Burundi aura démontré à la face du monde que c’est «un endroit où les affaires peuvent prospérer et le développement se poursuivre ».

Cette diplomate a aussi souligné les attentes des Burundais des prochaines élections : «Les jeunes générations qui souhaitent ardemment un avenir meilleur et plus prospère pour eux-mêmes et pour leurs familles comptent sur les candidats pour proposer des solutions concrètes».   Et d’ajouter que l’engagement des Etats-Unis pour l’avenir du peuple burundais est « inébranlable ».

Bernard Ntahiraja, assistant du ministre des Affaires étrangères, qui a représenté le gouvernement burundais dans ces cérémonies, se veut rassurant quant aux élections de l’année prochaine : «Elles seront libres, transparentes, apaisées et démocratiques».

En plus, il a exhorté le gouvernement américain à soutenir le Burundi dans la concrétisation du plan national de développement : «Je voudrais exprimer le souhait de mon gouvernement de voir les Etats-Unis cheminer avec détermination à nos côtés dans l’amitié, dans la solidarité et dans la dignité et de la souveraineté de notre peuple ».

L’ambassadeur Ntahiraja a promis à la nouvelle représentante de la Maison blanche quant à la collaboration nécessaire pour la réussite de sa mission au Burundi.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 2 146 users online