Politique

Burundi-Médias : RFI dans le collimateur du CNC

03/06/2019 Abbas Mbazumutima Commentaires fermés sur Burundi-Médias : RFI dans le collimateur du CNC
Burundi-Médias : RFI dans le collimateur du CNC
Nestor Bankumukunzi : «L’invité en exil a visiblement l’intention de ternir l’image du Burundi »

Le Conseil national de la communication (CNC) promet ce lundi 3 juin d’interroger la loi et prendre des mesures qui s’imposent contre RFI. Cette annonce tombe au lendemain de la diffusion de l’émission « Internationales » sur la RFI, France 24 et le journal Le Monde avec comme invité Marguerite Barankiste, militante des droits de l’Homme et représentante de la Maison Shalom.

«L’invité en exil a visiblement l’intention de ternir l’image du Burundi et ses institutions en procédant par des mensonges, injures graves et outrages à chef de l’Etat», accuse le CNC. Dans son communiqué, cet organe de régulation des médias burundais dit s’interroger sur les raisons profondes de ce qu’il qualifie de manque de professionnalisme de l’entretien.

«Malheureusement les journalistes qui conduisaient l’entretien n’ont pas eu le moindre reflexe  de poser des questions de contrepoids et le déséquilibre était flagrant en violation de la loi régissant la presse»,  fait savoir Nestor Bankumukunzi, président du CNC.

Et de rappeler que RFI a déjà deux mises en garde de la part du régulateur des médias burundais.  Le CNC parle d’une attitude plutôt récidiviste de la part de RFI.

Signalons que le CNC n’est pas non plus tendre avec les médias privés burundais. Lors de sa présentation du rapport trimestriel de monitoring des médias, vendredi 17 mai, le CNC reprochera notamment à la radio  Isanganiro et au  Journal Iwacu de diffuser des informations non équilibrées. «Nous constatons que des fautes professionnelles persistent, et, parmi elles, il y en a une que nous avons qualifiée d’endémique. C’est le déséquilibre de l’information», accusera Nestor Bankumukunzi

Rappelons également que le Conseil national de la communication décidera vendredi 30  mars de cette année de  prolonger les sanctions touchant la BBC et la VOA depuis mai 2018.

Devenues très actives depuis la vandalisation des radios et télévisions privées au lendemain du coup d’Etat manqué du 13 mai 2015, ces deux radios internationales restent très écoutées au Burundi. Elles ont des programmes en kirundi, la langue nationale du Burundi.

La VOA est  suspendue « jusqu’à nouvel ordre ». Le CNC lui reproche d’avoir gardé dans sa rédaction le journaliste Patrick Nduwimana, ancien directeur de la radio Bonesha FM. Il est  visé par un mandat d’arrêt international, c’est en rapport avec les violences intervenues juste avant le putsch manqué de mai 2015.

La sanction frappant la BBC est très lourde avec le retrait de son autorisation d’exploitation. Elle est accusée de non-respect de la précédente suspension avec la diffusion d’un documentaire décrié par les autorités burundaises. Elles le qualifient de «calomnieux » pour le pays.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Sauver Nyabiraba du feu

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Sauver Nyabiraba du feu

Dans le Cid, Don Diegue disait: « Œuvre de tant de jours en un jour écartée! » C’est ce que répète, c’est ce que ressent François Habonimana, le malheureux propriétaire de la maison, qui allait abriter la permanence du parti Congrès national (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 366 users online