Société

Burundi : Cheikh Mohamed Rukara inhumé

10/12/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Burundi : Cheikh Mohamed Rukara inhumé
Burundi : Cheikh Mohamed Rukara inhumé
Les dignitaires présents au cimetière lors de l’inhumation du cheikh Mohamed Rukara

Décédé le 29 novembre à Bruxelles, Mohamed Rukara, premier ombudsman du Burundi a été inhumé ce mardi 9 décembre. La communauté islamique du Burundi garde le souvenir d’une personnalité éprise de paix et la réconciliation.

Vers 8 h, les derniers hommages pour Cheikh Mohamed Rukara dont la dépouille mortelle, a été rapatriée ce dimanche 8 décembre, commencent à l’hôpital « Kira » en zone Kinindo, commune Muha.

Elles sont rehaussées par la présence de M. Pierre Nkurunziza, président de la République du Burundi et des deux vice-présidents, des ministres. M. Edouard Nduwimana, l’actuel ombudsman et les chefs des missions diplomatiques accréditées à Bujumbura participent à la cérémonie. Des honneurs militaires sont rendus. Puis, c’est la sonnerie aux morts pour rendre hommage à cette personnalité.

Edouard Nduwimana va brosser le parcours de ce dignitaire. Il va saluer cette personnalité marquée par l’amour du travail et du développement. « Il a servi le pays par l’instauration de différentes écoles et une université. Il a également initié différentes activités pour le développement du pays».

Un leader épris de paix

Evariste Ndayishimiye, secrétaire général du parti au pouvoir dont il a été membre fondateur, a déploré le départ d’un fervent compagnon de lutte. « Il a été un grand leader, visionnaire, épris de paix et de réconciliation. Il nous a prêté main-forte lorsque le mouvement endurait les dures épreuves avec des scissions. Son nom sera toujours dans nos mémoires ».

Un représentant de la famille a remercié le président de la République et son gouvernement pour « son soutien indéfectible. » Il lui a demandé de rester à leur côté dans ces moments difficiles.

Vers 10h, le cortège funéraire a pris la direction de la zone Buyenzi, à l’Institut supérieur médical et régional (ISMR). Le temps d’une prière de quelques minutes pour le défunt. Après, le cortège a continué vers le cimetière des musulmans situé dans le quartier industriel de la zone Ngagara. A l’endroit communément appelé « Ku Barabu ». La dépouille mortelle a été inhumée selon la tradition islamique.

En marge des cérémonies, Cheikh Sadiki Kajandi, président de la communauté islamique du Burundi, COMIBU a expliqué que la mort met fin aux activités de l’homme. « La mort devrait être une leçon pour nous inciter à faire du bien tant que nous sommes encore en vie ». Lui aussi a témoigné que Cheikh Muhamed Rukara était épris de paix, de justice et de réconciliation.

M. Kajandi a tenu à conseiller aux enfants du défunt de perpétuer cet héritage. « Votre père était un leader, un visionnaire. Si vous voyez les dignitaires et les gens de tout bord présents, c’est un signe de son caractère irréprochable. Imitez-le, chercher l’honneur dans les bonnes actions » a conclu M. Kajandi.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Mention très bien à la CNIDH

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Mention très bien à la CNIDH

Le torchon brûle entre la Coalition spéciale des syndicats des enseignants pour la solidarité nationale(Cossesona) et d’autres qui n’en font pas partie. Le principal point de discorde est le montant retenu mensuellement sur les salaires des enseignants. Pour ce consortium, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 454 users online