EN

Politique

Avoir le sens de l’histoire, l’essentiel

30/04/2020 Guibert Mbonimpa Commentaires fermés sur Avoir le sens de l’histoire, l’essentiel

Au Jour 1 de la campagne électorale, pas de trêve dans l’intolérance politique… Des militants du parti Cnl originaires des provinces du sud en partance pour Ngozi ont été bloqués par la police à Gitega.

Scénario similaire pour d’autres fidèles au leader historique des Fnl sur initiative du commissaire provincial de Kayanza. Ce dernier a aussi empêché des gérants de stations-service de fournir du carburant aux opposants désireux de se rendre à Ngozi.

La police a interdit à des militants du Cnl provenant de Giteranyi et Gasorwe en province Muyinga d’accéder au stade de Muremera où se tenait le meeting du Cnl.
A la faveur de cette campagne électorale, des représentants des forces de sécurité semblent avoir repris le témoin de l’intolérance politique aux Imbonerakure, ressource mobilisable et ‘’hautement rentable’’ en campagne électorale.

Aujourd’hui, la moindre critique émise à l’encontre des Imbonerakure s’avère être le fruit amer d’un amour déçu. Tel celui d’un jeune homme éconduit qui n’aurait plus que des paroles remplies de fiel à la simple évocation de celle qui naguère lui inspirait une passion amoureuse. « Les Imbonerakure n’ont jamais eu de problème avec les gens. C’étaient plutôt des gens obsédés par les Imbonerakure. Il y a des personnes jalouses que tel parti ait un grand nombre de jeunes en son sein, qui jalousent la popularité des dits jeunes et qui aimeraient tant que ladite jeunesse adhère à leurs formations politiques. Et comme celle-ci est peu encline à le faire, elle est pointée du doigt comme ennemie», dixit le secrétaire général du Cndd-Fdd et candidat à la présidentielle, Evariste Ndayishimiye, dimanche 29 mars 2020, lors de l’émission Ku nama sur la radio Isanganiro.

Ces propos lunaires donnent l’impression que le parti au pouvoir et ses séides vivent leur histoire et que le reste du peuple vit la sienne. Ainsi sonne creux cette envolée lyrique du candidat à la présidentielle “révélé par Dieu ” : « Je voudrais demander aux Imbonerakure partout où ils se trouvent de fréquenter les jeunes responsables des autres partis. Si tu diriges la ligue des jeunes dans une commune, cherche les responsables des autres partis, échangez, parlez-vous et engagez-vous à ne plus reproduire ce qui s’est passé, ces derniers jours. Rassurez-les et, dès lors, ils comprendront que vous êtes là pour bien gérer leur pays. Ils seront rassurés que demain, à l’issue des élections, la victoire ne te mette pas en position de leur faire du mal. »

Le “Josué” du parti Cndd-Fdd, parce qu’il a connu la guerre, devrait faire montre d’une espèce de sens tragique de l’histoire lui donnant le sentiment qu’il doit avoir une vision du monde, le sens des pointillés de l’avenir. Enjeu ? Prévenir, dans un contexte de tension électorale, des lendemains de cendre.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un recensement polémique

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un recensement polémique

Il est sous les feux de critiques, accusé de tout et de son contraire. Le recensement des fonctionnaires en cours est attaqué sur le fond et la forme. Ces derniers estiment que les questions sont trop nombreuses et manquent d’objectivité. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 402 users online