Jeudi 25 avril 2024

Culture

Après le festival, le théâtre reste

25/07/2014 1

La Troupe Lampyre (Burundi) et le Théâtre de Poche (Belgique) viennent de clôturer une formation sur le jeu de scène, dans le droit fil du festival de théâtre « Buja Sans Tabou » de février dernier.

Lors de la soirée de restitution de la formation au jeu d'acteur, au Vuvuzela, ce 23 juillet ©Iwacu
Lors de la soirée de restitution de la formation au jeu d’acteur, au Vuvuzela, ce 23 juillet ©Iwacu

C’était nouveau, autour de la salle des spectacles du Buj’Art, avenue du Large (Bujumbura). Des acteurs tout de noir vêtus, qui, au fur et à mesure que le jeu change, évoluent, bougent avec le public. Tantôt, c’est une lecture de lettres successives qui commencent toutes par « Chère maman », tantôt on danse sur du R’n’B américain, puis une série de cris qui commencent tous par « Au Burundi j’aimerais que … », puis viennent des sketches qui évoquent différemment la thématique de la mort. Avant que la séance ne se clôture sur un poème hurlé « Liberté ! »

« Ce projet, Être jeune au Burundi, a été développé conjointement par le Théâtre de Poche de Bruxelles et la Troupe Lampyre, à Bujumbura » explique Freddy Sabimbona, à la tête de cette dernière. Acteur et metteur en scène, il se réjouit que les résolutions prises en février dernier lors du festival « Buja Sans Tabou » ne soient pas restées lettre morte. Il s’agissait entre autres, d’éviter un vide entre deux éditions (la prochaine est prévue pour 2015). « Nous avons donc réuni quatorze acteurs de trois troupes différentes, Umushwarara, Lampyre et les Enfoirés de Sanoladante, plus une fille, Grâce, qui montait pour la première fois sur scène. »

Le travail déployé par les quinze jeunes est fort apprécié par Olivier Coyette, directeur artistique du Théâtre de poche de Bruxelles et formateur : « Tout ce qui a été présenté ce soir est de l’improvisation. Nous avons beaucoup travaillé le théâtre de jeu », souligne-t-il. Car le plus important pour raviver le théâtre au Burundi réside dans la formation : « Comme nous n’avons pas l’équivalent du Centre de formation et de recherche en arts vivants – Cefrav d’Ouagadougou, au Burkina Faso -, nous allons continuer à organiser des formations pareilles. »
En espérant qu’à terme, « deux acteurs professionnels au moins émergent de cette première formation. »

Après 15 ans dans des projets similaires, et depuis 2011 en RDC puis au Rwanda, Olivier Coyette croit plus encore plus dans le théâtre, « cet art à l’origine très pauvre. On a juste besoin de quelque planches, parfois d’une chaise et d’une table. Pourtant, il permet de penser le monde, de le raconter d’une manière extraordinaire. »
Ce doctorant en études théâtrales à la Sorbonne (France) est optimiste pour le Burundi : « Avec des jeunes créateurs d’ici, nous rêvons de créer une Faculté des Arts à l’Université du Burundi … »

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. aimé

    komera mutere imbere kandi nibikorwa les jeunes burundais et vos parents.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 650 users online