Vendredi 23 février 2024

Société

Affaire Floriane Irangabiye : a luta continua

02/05/2023 Commentaires fermés sur Affaire Floriane Irangabiye : a luta continua
Affaire Floriane Irangabiye : a luta continua
La Cour d’Appel de Mukaza confirme le jugement rendu en première instance condamnant Floriane Irangabiye à 10 ans de prison

C’est une triste nouvelle pour la famille et les avocats de la journaliste Floriane Irangabiye en même temps défenseuse des droits de l’Homme, accusée « d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat » et condamnée en première instance à dix ans de prison ferme avec une amende de 1.000.000 de francs burundais, le 3 janvier par le Tribunal de Grande Instance de Mukaza.

La Cour d’Appel de Mukaza confirme ce jugement rendu. Selon la défense de cette journaliste de la radio en ligne ’’Igicaniro’’ initiée par l’association ’’Fraternité’’ regroupant des Burundais en exil au Rwanda, le juge d’appel a maintenu la même peine contre Floriane. « Mais nous allons interjeter appel », lance Me Eric Ntibandetse.

Après sa condamnation par Tribunal de Grande Instance de Mukaza, Floriane Irangabiye avait interjeté appel et le 30 mars dernier, cette journaliste et défenseuse des droits de l’Homme a comparu devant la Cour d’appel de Mukaza en itinérance dans la prison de Muyinga dans un procès en appel. Après l’audience, sa famille et ses avocats étaient optimistes quant à l’issue du procès.

Le procès a été mis en déliberé pour une période de 30 jours. Ce délai a expiré ce mardi 2 mai et le verdict est tombé comme un couperet annihilant les espoirs de la famille, des proches, des organisations de défense des droits de l’Homme et de la défense de la journaliste Floriane Irangabiye, arrêtée le 30 août 2022 par des agents du SNR, le Service national de renseignements.

Après quelques jours dans les cachots du SNR, elle a été amenée à la prison centrale de Mpimba à Bujumbura avant d’être transférée, dans la nuit du 3 octobre 2022, à la prison de Muyinga au nord-est du Burundi.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Démocratiser le débat sur le marché public

Brouille entre le gouvernement du Burundi et la société Sogea Satom autour des travaux de réhabilitation de la route nationale 3, tronçon Rumonge-Gitaza. Le ministre en charge des infrastructures a pris la décision de suspendre le paiement des frais additionnels (…)

Online Users

Total 1 077 users online