http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Culture

« Un spectacle vivant sur la mort »

02-03-2015

Importé de La RDC, Fanfares funérailles est un spectacle d’un genre nouveau pour le public burundais. L’avant-première a eu en extérieur au CJK le 27 février devant une assistance en grande majorité composée d’enfants.

« Une façon de résister à la douleur du deuil. » ©Iwacu

« Une façon de résister à la douleur du deuil. » ©Iwacu

À juste titre qualifié de pluridisciplinaire, le spectacle est un cocktail de plusieurs genres : slam, jeu théâtral, danse, musique (fanfares et caisses). Le thème transparait dès les premiers mots que le maitre des cérémonies adresse au public, un questionnement existentiel du vivant sur la mort.

« Les nouveaux rites funéraires sont carrément différents de ce qui se faisait avant. Maintenant, on arrive à se demander si c’est un deuil, une fête ou un festival qu’on célèbre », exprime Papy Ebotani, le metteur en scène. « Mais c’est notre façon à nous de résister face à la douleur », ajoute-t-il.

Fanfares funérailles est une adaptation d’un texte de Dorine Mokha, jouée par quatre acteurs, épaulés par quatre musiciens.

Publicité