Politique

Le président Nkurunziza s’exprime sur la journée du combattant : verbatim et réactions

Le Chef de l’Etat en tenue de son parti, lors de la campagne électorale de 2010 ©Iwacu

Le Chef de l’Etat en tenue de son parti ©Iwacu

Seul un combattant peut comprendre … « C’est compréhensible qu’on ne saisisse pas toute la portée tant qu’on n’a pas été sur le champ de bataille. Ce n’est pas comme pour celui qui a passé une décennie à se battre sans avoir de l’eau à boire, passant ses journées à enterrer ses compagnons de lutte. C’est ce dernier qui peut apprécier cette fête, ce n’est pas comme celui qui a mené une vie aisée, qui ne manquait jamais de pain, du riz ou du lait. Regardez sur les images ce que nous mangions. Si un combattant parvient à rentrer du maquis vivant, il doit faire la fête »

Pourquoi je fais la fête … « Je fais la fête parce que j’ai pu rentrer et retrouver ma femme et mes enfants. Si tu as passé toute ta vie avec ta femme et tes enfants, pour quelle raison ferais-tu la fête ? Nous sommes rentrés, nous avons retrouvé nos familles, nos voisins, nos compatriotes burundais, qui nous ont accueillis pour consolider la paix et le développement du pays. (…) Regardez sur les images, quand je suis rentré, mes enfants avaient entre 7 et 9 ans. Aujourd’hui ce sont des hommes. Retrouver sa femme et ses enfants après 9 ou dix ans de séparation, cela ne mérite pas une fête ? »

Notre combat continue … « Au sein du Cndd-Fdd cette date restera sacrée, elle nous rappelle d’où nous sommes venus et que notre combat continue. Ce n’est plus le combat à main armée qui cause des morts et des handicaps. Nous avons pris les armes pour chercher la démocratie, le développement et la justice. Pour y parvenir, il faut beaucoup d’efforts car il y a toujours ceux qui sabotent ces projets, mais l’essentiel c’est de continuer à le faire ».

Ce n’est pas une occasion de refaire la guerre … « Chaque parti politique ou ex mouvement rebelle a sa propre façon de faire. (…) Ce n’est pas seulement une occasion de penser à notre vie au maquis, nous pensons aussi à nos compagnons qui ne sont plus, nous invitons leurs familles. C’est l’occasion de se concerter avec elles sur ce qu’on peut faire pour les réconforter. Ce n’est pas une occasion de recommencer la guerre, elle est finie et a pris fin avec les accords. Notre objectif est de construire un pays où règnent la paix, la justice, la démocratie et le développement. »

Commentaire

Malheureusement, le président oublie « l’autre côté », celui des victimes des mêmes combattants. Les conséquences de la guerre ont été affreuses pour la population. Mais le discours du président insiste sur les malheurs des seuls combattants. Ainsi, il est question de la mauvaise nourriture consommée dans le maquis, en oubliant les champs dévastés et le cheptel de la population pillé.

Plus inquiétant, contrairement aux autres journées de commémoration organisées par les autres partis politiques, au vu de l’organisation, des tenues et des discours, la journée du combattant semble faire l’apologie de la guerre.

Les éloges au combat armé constituent un contraste flagrant dans le contexte actuel où un processus de réconciliation est en cours.
Il ne fait aucun doute que c’est pour des visées électoralistes. Une façon de rallumer la flamme au sein d’éventuels électeurs réticents, et surtout des anciens combattants. Une manière de leur rappeler que les dirigeants sont avec eux, sont issus d’eux. Des démobilisés qui constituent la grande majorité des Imbonerakure, la jeunesse affiliée au Cndd-Fdd et qui est, notamment, chargée de ramener au bercail les brebis égarées, ou de convaincre d’adhérer au parti ceux qui ne l’ont pas encore fait.

Et les manifestations de la journée du combattant rendent les arguments de cette jeunesse très convaincants pour la population. Car c’est une manifestation de la force, comme si la guerre avait été gagnée, n’en déplaise ceux qui affirment le contraire.
Cependant, on peut se demander si cette habitude de rappeler les années de rébellion, cette nécessité de montrer sa force, de faire l’éloge du combattant Cndd-Fd par rapport aux autres ne cache pas un certain besoin de se réaffirmer. Mais un tel besoin traduit en général une certaine crainte et, dans ce cas, que craint le parti au pouvoir ?

  41   Vos commentaires
  1. Iryo jambo niryukuri pé!shirumutimamunda mutezimbere abo benewanyu emw naho ivyo mukora tw tubona kure twamaze kubona k ari isumu!eka iryo segenya ry’abapaysans rizoguma ribarundakwamajwi kk ntivyorosh k babonamakosha yanyu!so,batezimbere nukuri yaba Rwasa yaba za Emsd ntawuzobanyiganza vuba!rka gusahuranwa ivyigihugu nkahumengo mugira musubire mwishamba!nukuri je vous le garantis naho ntabakunda nagato ndazi k niburiburi muracashigaj nka 20ans muzyega!nn muruhe murushw na ba Bagaza batwara mugihe c’ama coup d’etats ariko kitabujij k batezimberigihugu kandi bazi neza ko bukeye butira?oya nukuri subizamaso inyuma mutekane mureke kuba nkabana baryanumunoho bimw mukanwa ibindi muntoke!tuza tuza ntawuzobatsinda vuba kk naburya tuzoronka 70% de la populatio baciy mwishule kugira bashobore kwumva icarico democratie s’ejo!komera mwirambire

  2. mabinga

    Mes chers DD je vous dis toujours que dans vos faits et gestes vous passez a coté de la plaque. Abo barushwa en haillons mwiriza mu mabarabara ngo ni abarwanyi aho kubateza imbere. Ngo baratsinze .Batsinze iki. Batsinze nde. Ko bagowe ay ikivumvumvu. None batsindiye utwo dupira mubambika pour la pub de votre parti. Pauvres moutons abusés. Ahe ndabereke: Igihugu ni icanyu. Reka kuciba no kugisambura mugikorere abo benewanyu bave mu bukene. Raba autour de vous la mojorité y abakene ruhebwa ni abahutu, abo bana bo mw ibarabara ni abahutu, abenshi bishwe n amavunja na Kwashiorkor nibo, abo ba taxivelo n abo bagore badandaza ivyamwa mwirizako inembo nta mututsi arimwo,….Muca muvuga ngo intwaro za kera votre chanson de toujours quand vous vous heurtez a votre propre incompétence. Vous allez faire 10 ans a chanter de la fumée « ngo ku buntu ». Vous avez raison no kwiba, kwica ni ku buntu. Come on guys. Revenez a l essentiel: Gouvernez votre pays comme il se doit. Habuza ayo ma miliyoni y abahutu bagowe. Abatutsi bazobonerwaho. Ils se sont toujours faits de la place kandi bamye ari 10% . Ninde yombeshuza. Des fois il faut parler crument. Ukuntu aba DD mukunda inda n abo muva mu nda imwe ntaco muzobamarira nketswe abandi barundi. Ntawukunda abandi akunda inda. Arahorwa ntamarwa. Ganza musabwe.

  3. nado

    abarundi twama dushira inda imbere!si c question de manger nabo nibarye yemwe!atari indya zimwe ziturwaza à la longue kandi zitakuraramwo kabiri!

  4. Jac Sentore

    Est ce qu’il y aurait au Burundi, un Tutsi qui ne serait pas encore désillisionné?
    Est-ce qu’il y aurait au Burundi, un Tutsi qui penserait qu’il est egal à son compatriote/voisin/ami Hutu?
    Est-ce qu’il y aurait au Burundi, des Barundis pour celebrer une journée des Barundis?

  5. KAMARO

    Monsieur le Président oublie au passage de nous rappeler que les cibles privilégiées de ses combattants Hutu n’étaient pas nécessairement l’armée mais bel et bien des cibles civiles sur les grands axes routiers menant vers Bujumbura, les ménages Tutsi et j’en passe!
    Oui, Monsieur le Président le combat continue avec tous ceux qui n’épousent pas votre vision et votre façon de gouverner, avec tous ceux qui pensent, crient haut et fort tous les jours que votre leadership est mauvais et qu’il y a moyen de faire autrement en s’attaquant sérieusement à la corruption, à l’incompétence et au manque de vision de votre gouvernement… !! Mbe aba FNL bo ko mwari kumwe ko mutabahamagaye ngo mutambire hamwe mwigine instinzi kandi amatwi adusumira umengo mukwica barabarushije… !!

  6. Twikebuke

    Je suis désolée pour les Burundais!
    quand il y a des cause plus noble comme les mamans qui pleurer le capital durement acquis réquisitionner par la police et les douanes, des raisons obscure de fermeture des entreprise de l’Etat en mettant les employés à la porte sans plans social, des cadavres retrouver ici et là il est totalement aux abonnés totalement absent
    en revanche il est régulièrement à Ngozi pour ceci et cela fêter la journée des combattants

    Monsieur le président vous fêter en oubliant les orphelins qui ont perdu les membres de la famille par votre organisations!

    Monsieur le président pendant que les Burundais ne manger plus à leurs faim nous avons besoin de vous entendre pour savoir les projets pour l’élevage et l’agriculture.
    Le Président BAGAZA nous disent:  » vyose bizova mumaboko yanyu  » Il avait raison!
    A quand une campagne dans le genre avec un encadrement des agronome former réellement avec des compétence et surtout pas des militant comme dd imbonerakure

    Il faudra aussi une journée de travail sans corruption une fois par ans

  7. Didicov

    On ne peut pas se vanter qu’un Burundais a pris une arme pour se battre contre un autre Burundais- Les gens qui ont liquide Ndandaye et ses proches par le seul fait qu’ils etaient Hutus et ne devraient pas diriger le Burundi ont commis l’irreparable- Ce sang verse se payera cher. Et ce que fait le CNDD-FDD, n’est point un retablissement de la democratie-lui aussi continue de faire payer le peuple Burundais les erreurs commises par les elites de l’Uprona et des FAB qui ne savaient ce que sera lui suite de 21-10-93. Oui -le Cndd a fait ce qu’il fallait faire, mais aujourd’hui, il veut exposer sa souffrance comme si il a ete le seul a souffrir. Les respectons les hommes squi ont pris les armes, se battant pour l’ideal-Maintenant, ils doivent travailler pour consolider l’unite. Que sera votre reaction si les ex-fab se mettaient a defiler soit-disant qu’ils se sont battus pour la nation. Personnellement je sentirais de la douleur- Pourtant, ils se sont battus sous la tricolore des trois etoiles. Si nous ne voulons pas retourner en arriere-evitons le themes qui facher-Ont peut faire la fetes sans faire beaucoup de bruit.

  8. tanazi

    Mbega amahoro aho twayanyoterewe tuzoyaronka ryari. Ewe Mukama wanje!!!! Kwirikire uyu murongo mwumve ingwara abarundi bagwaye kuva kera gushika n’uyu musi: Ikinyoma (abanya-Rwanda, bene wacu bongerako ngo « cambaye ubusa »): http://www.youtube.com/watch?v=hVfPDOdNbng

  9. twenga

    Sous d’autres cieux, le parlement et le sénat se réunissait pour obliger un président pareil à démissionner pour haute trahison. Notons qu’au vu du fonctionnement global de l’exécutif, cela passe pour normal. Nous voulons un président de la nation, de tous les Barundi. Et cela va être un des plus grands défis du Burundi, les années à venir. Il va falloir travailler d’arrache-pied pour hausser le niveau moyen du Burundais, en privilégiant sa formation (base et secondaire, puis surtout pour un métier précis), pour espérer mieux dans deux à trois décennies. Un niveau pareil de la part d’un président diplômé d’une Université, ça craint vraiment. Et arrêtez de dire que nous ne pouvons trouver mieux. Cela sent une Révolution très bientôt, et ça va faire mal tant les Burundais sont dépités.

  10. fungakinywa

    Abarundi turazinanye kandi induruyacu izogarukiraha kuri internet! narirya dufise izamake mumazu tumenye ko si bose bandika kuri internet! kandi nabari mugihugu sibose bazi gukoresha za ordinateurs. Nabo ba opposition ko badatonanya abanyagihugu babo ngo baje mwibarabara bagire nkuko muri Egypt nahandi mubarabu bariko barabikora? Mbona naba Egyptien bakiriko. ivyo vyose rero tuvyita akarimi kandi biherera aha nyene kuri internet!!! kuko ndazi ntamunya politike yoza imbereyanje ngo ndamugire mwibarabara ngo ndiko ndarwanya Reta ya CNDD. ko tutarwanye ya Uprona kuri Bagaza na Buyoyo? nuko tutishira tukizana? Igihe umu Tutsi yari kuntwaro atora umumwe ajana kuri PSR (BSR) no mu mpimba banigura ko atawagiye mwibarabara ngo amurwanye? je ndazi muba Hutu hariho ivyitso nkuko vyamye kugira barokore ubuzima bwabo mugabo akaba no muba Tutsi nyene. kandi nkuko Buyoya ari Umututsi yariye arengereza mumakungu, za Malawi na Europe. nimureke na Peter yirire ko aryaneza kuko yubaka iburundi mugihugu ciwe. aba ancients combattant babikwiye kuko iyataba bo ntawari kurokoka mu Kamenge, Kinama, Bujumbura Rural, nahandi mugihugu. Bareke bisanzure igihugu nicabo barakigwaniye baratsinda umwansi. Ivyo birazwi.

  11. Ntahondi

    Je ne sais pas si vous allez de temps à temps à la messe. Chaque fois qu’il faut lire la lettre de Saint Paul on doit toujours ajouter le titre d’apotre. Et pourtant, tout le monde sait que Paul n’a jamais fait partie des douze apotres, en temoignent les Synoptiques. C’est normal que le Commandant démobilisé qui est Nkurunziza fasse tout ce qu’il peut pour se montre comme un cambattant de première heure. Vous avez combattu? Et bien montre-le nous par des actes concrettes et non pas par des paroles. Montrez-vous un homme de parole et non un homme qui se laisse flatter par les propos de certains courtisans mal intentionnés! A bon entendeur salut!

  12. Ndihokubwayo

    Mu biriko biraba aujourd’hui au Burundi sous le pouvoir du CNDD-FDD n’y cherchez pas surtout la logique mais bel et bien la solidarité. Qui comprend aujourd’hui, la logique de gouvernance uproniste sous ses différents règnes de l’ugutwara wivuna umwasi hutu et de kwivuna umwasi hutu utwara sans possibilité à vie de lui céder le Pouvoir? Ubu naho, c’est le tour des DDs de tout se permettre, excepté évidemment de massacrer les tutsi, mais sans possibilité malheureusement de leur céder un jour le pouvoir. Continuez à chercher la logique dans tout cela peut-être que vous finirez un jour la trouver. Et bonne chance!…

  13. Rwabayinkovu Emile

    Iyo ni jalousie,bamwe bamwe nabonye bafitiye intwari zacu zagarukiye démocratie.

  14. Jereve

    Donc, d’après notre cher Président, pendant que les uns (combattants) se battaient dans des conditions épouvantables, d’autres (les civils) faisaient la fête. Les premiers méritent la fête, les autres comptent pour des cacahuètes. C’est une vision simpliste de la situation. Il ne faut pas oublier que les combattants ne pouvaient pas survivre sans leur garde-manger qu’est la population. Celle-ci a payé un lourd tribut pour que Nkurunziza accède au pouvoir, tribut plus lourd que les combattants. Le Président a compté les combattants qu’il a enterrés, mais il oublie qu’il y a eu beaucoup plus de civils tués que des combattants. Celui qui a une arme peut facilement survivre que celui qui n’en a pas. Il n’est pas nécessaire d’être un combattant pour comprendre tout cela.

    • Nyenubugabo

      C’etaient des criminels qui tuaient, volaient ,pillaient… . Un combattant ce n’est pas celui qui tue une vieille femme dans son menage, qui eventre une femme enceinte, qui tue un simple voyageur car il est d’une autre ethnie que lui. Ce n’est pas celui qui detruit les infrastructures etatiques, qui tue des eleves a l’internat, qui attaque les hopitaux, les marches, les centres des deplaces, les eglises, la liste est loin d’etre exhaustive. Le temps de satan se compte au bout des doigts

      • Banziziki

        Nyenubugabo, vas-y savoir qui sont les gens qui traitent aujourd’hui les FPR-Inkotanyi de criminels qui tuaient, volaient, pillaient, écrasaient tout à leur passsage sauf les personnes évidemment de leur ethnie(tutsi)?… Ababivuga ni barya nyene qui dirigeaient intwaro pro-hutu de Kayibanda et de Havyarimana qui leur ont toujours refuser d’être des citoyens à part entière dans leur Rwanda natal et qui les avaient aussi tous condamnés à l’exil in aeternum. Ont-ils raison de le dire, oui ou non? … Continuons sur le principe. Et maintenant que les FPR-Inkotanyi basubiye kuba de vrais rwandais, et aujourd’hui à tête de leur Pays, comme ils aiment bien le dire, tu penses qu’ils resteront maître à bord du Rwanda pour encore combien de temps s’ils ont la chance de se faire réelire à maintes reprises?… None ntubona ko bibohoje de la même manière que le CNDD-FDD en luttant quotidiennement pour leur survie et séjour dans le maquis?… Il faut reconnaître que les FPR-Inkotanyi ont eu tout un défi à relever pour se tailler une place au Rwanda tout comme les Cndd-Fdd au Burundi. Ahubwo, tu ferais mieux d’interpeller ces DDs sur la cause qui les a conduit au maquis pour éviter qu’eux aussi ne fassent la même erreur que les Upronistes d’antan. Sais-tu ce que sait exiger à ton épouse en tant que patron w’urugo/famille, de ne jamais poser son pied dans votre chambre à coucher tant que tu n’es pas à la maison, pourtant ababoyi ataco mupfana na kimwe bakacinjiramwo uko bashaka au moment où la patronne de la maison ari quelque part ngaho sans qu’elle ait la possibilité même de surveiller ko hari ivyo bononayo alors que musangiye ibiri mu nzu vyose, c’est inconcevable!!!… Comment certains burundais continuent à fermer les yeux sur les raisons qui ont fait même que notre Constitution nationale soit issue d’Arusha, vyumvikana que les burundais ne veulent plus de rébellions sur leur territoire, mais aussi et surtout ne veulent plus rien savoir de tous ces incrédules gens (je n’irai pas quand même jusqu’à parler d’hypocrites burundais kuko si vyiza), qui continuent de pleurer les leurs sans aucune bonne volonté évidente d’en découdre avec les haines et divisions interethniques au Burundi.

  15. Anaclet

    To :Jean-Pierre Ayuhu
    Je crois qu’il faut d.abord remercier le President de la Republique car tu peux dire du n’importe quoi. Tu crois que si c’etait du regime de Bagaza ou Buyoya tu pourrais meme parler de tes lettres ouvertes ? je ne pense pas. pour ce qui est de la journee du combattants je crois qu’il faudrait louer ce geste, et au lieu de critiquer, plutot prendre ca comme un bon example a suivre. Imaginez-vous si tous les Burundais avaient le meme esprit d’etre reconnaissant. Mais par contre si vous etes opposant a son pouvoir je vous comprends c’est ca l’opposition et c’est un bon signe de la democracie c’est votre droit de vous opposer a ces actions and it makes sens. Mais du reste ubonye nkibimuga vyamugariye ku rugamba, ukibuka nka ba Ngurube abo bafatanije kurwanya irya ntwaro yari yatumye baja mwishanba, ukibuka nkabarwanye mugabo baherutse barwana bibagiwe rwose, ico kirabaremesha. Harya ubona ni ukwibuka amagorwa bagowe si umusi mukuru w’umunexero kandi dans un pays democrate abantu barishira bakizana and ils s’organisent librement iyo atari bintu bihungabanya uburenganzira bwa kiremwa muntu, Kandi umuntu utegerezwa kwumubahiriza ivyiyumviro vyiwe.

  16. Terimbere

    En aucun cas, la constitution d’un Etat comme le Burundi, devrait permettre à un chef d’Etat au milieu de son mandat de porter publiquement les couleurs d’un parti politique!
    A moins que l’on soit déjà en campagne électorale!!
    Le Président de la République devrait à tout moment incarner l’unité nationale et représenter tous les symboles de notre patrie et ceci dès le premier jour de son investiture!
    Ici, on voit un chef qui s’adresse à son clan!

  17. le president du gondwana

    Un clin d’euil cher burundais, cette histoire d’organiser la fameuse journée du combattant qui n’en est pas un est une manœuvre ni moins ni plus du CNDD FDD en perte de vitesse et de popularité sur tous les plans d’agir sur la seule variable plus au moins sensible a leurs croire du clivage ethnique pour rappeler au peuple HUTU que la nébuleuse CNDD FDD a combattu pour les libérer afin de regagner confiance sur l’électorat de la masse hutu toujours myope de l’ethnisme ,ils le savent les DD dans un système dit démocratique du moins irrationnel pour le burundi avec comme paramètre système  »UN HOMME UNE VOIX »=80% DE CHANCE POUR LES DD de gagner les élections! comme disait quelqu’un: »CE QUI M’EFFRAIE BEAUCOUP CE N’EST PAS L’OPPRESSION SAUVAGE DES MÉCHANTS ENVERS SON PEUPLE MAIS L’INDIFFÉRENCE DES BONS INNOCENTS’. Wait and see. Qui dit mieux?

    • Musinga

      Cher President du gondwana,

      Si le CNDD-FDD est en perte de vitesse et de popularité, pourriez-vous nous dire, Excellence Monsieur le Président, cet autre parti qui récupère ce que perd le CNDD-FDD? Je me propose de demander que la myopie soit inscrite dans les droits de la personne humaine, 5ème génération. Ainsi, on pourra dire que Son Excellence Monsieur le Pésident du Gondwana a le droit d’être myope et ne rien voir.

  18. Jacques

    Musinga wahora hehe? Ntitwari duherutse amajambo mabi yawe envers les tutsis

    • Muganga

      Mushingantahe Yakobo,

      Jewe nibaza ko uri mu bantu bafise ico bita trauma. Kuko ivyandikwa vyose kubwawe bivuga abatutsi. Mbega ko wikeka abansi hose, ubwo nta mabi wakoreye abarundi? Biba vyo canke bitaba vyo, ehe mugenzi ndaguhanure uje ku mu psychologue, agukuremwo iyo trauma ishobora kuba yatewe n’amabi wakoze muri kahise. Ayo nayo agutuma ubonye canke wumvise umwe mu bo wayakoreye uca ushaka guhunga. Tsinda ubwoba, nta n’umwe agukeneye.

  19. Doris

    Le Président Nkurunziza s’exprime sur la Journée du combattant mais aucun passage de son discours n’appelle aux génocides ou tuéries interethniques hutu/tutsi d’après les analystes de ses textes. On parle de catégorisation des DDs, ceux qui se sont retrouvés sur le champ de bataille et de ceux qui ont combattu autrement lesquels tous ensemble forme toujours la grande famille des bagumyabanga et de bakenyererarugamba. Soyons des fois réalistes dans nos jugements. Et n’est pas parce que Nkurunziza est devenu Sebarundi qu’il doit se soustraire non plus de ses engagements et activités partisans. Erega nous ne sommes plus au temps du monopartisme où l’ordre du président ou de son implication était pris comme national. Bivuga qu’aujourd’hui uwuvyipfuza wese kandi abirekuriwe n’amategeko ashobora gukorera aussi mu mugambwe wiwe ata nkomanzi et ce, mu ntumbero yukubaka Uburundi. Si pour eux revenir sur le combattant DD babona ko bibashemeye pourquoi ils ne le feraient pas? Ntaho vyanditse que l’Uprona, l’ADC-Ikibiri et tous les autres partis ne doivent pas souligner eux aussi cette journée au sein de leur formation politique. None ayo matati yose ava kuki?

  20. Gondwanais Lamda

    Rendre hommage à ses compagnons de lutte ce n’est pas mauvais, venir en aide aux veuves et orphelins laissés derrières par des compagnons de lutte, ok c’est bien. Mes questions sont les suivantes:
    1. La meilleure façon c’est de porter les treillis militaires et les bottes pour faire peur à l’adversaire politique puisque nous ne sommes plus au maquis?
    2. Combien d’anciens combattants ont bénéficié de quoi de la part des milliardaires anciens maquisards ?
    3. Quels sont les moyens réservés à ces anciens combattants dans la part du budget du ministère de la défense nationale et des anciens combattants ? Ceci pour leur permettre d’initier des microprojets, pour s’en sortir sur le plan social???
    4. Combien de ses pauvres anciens combattants non proches des généraux ont bénéficié de quoi que ce soit ???? Nimubarye mubicayeko ntakundi mais, mais, croyez moi chers milliardaires one day you will pay back.

  21. Que le CNDD-FDD se souvienne de ses combattants, c’est de leur droit autant que les autres factions y compris l’ancienne armée régulière contre laquelle ils se battaient. Mais que le Président de la République qui est le garant de l’unité des burundais mette de côté la casquette de président de la République pour mettre celle d’ancien combattant FDD est inacceptable. Lorsqu’il a été élu et qu’il a prêté serment devant le peuple burundais, il s’est engagé à mettre de côté son penchant partisan pour devenir le père de toute la nation. S’il l’a fait, c’est probablement pour d’autres mobiles et les spéculations électoralistes ne sont pas à exclure.

    • Bucumi

      Uratubwira ahanditse muri Constitution national que Nkurunziza atagomba kwitabira activités et conseils généraux z’umugambwe wiwe CNDD-FDD. Ushaka rero kuvuga ko atagomba no kwiyamamaza kw’izina rya CNDD-FDD kuko ari Sebarundi? Abarundi, on exagère mu vyukuri!

  22. Musinga

    Voici encore une manifestation de la haine que les Madirisha et consorts nourrissent contre le CNDD-FDD. Le Président a été on ne peut plus clair. Le CNDD-FDD organise une journée en mémoire des combattants qui ont lutté pour que la démocratie soit assise au Burundi, et surtout qui ont réussi. Ils se rappellent de leurs compagnons de lutte qui ont péri sur le champ de bataille. De toutes les façons, le CNDD-FDD est différent de l’Etat. Comment voudrais-tu que le CNDD-FDD organise une journée en mémoire de ceux qui l’ont poussé à faire le maquis? Ou à tous ceux qui ont été victimes de l’armée monoéthnique? Ou encore à ceux qui ont été victimes de la guerre provoquée par les binywamaraso? Ceci ne rentrerait plus dans ses compétences. Mon cher Madirisha, laisse chacun pleurer ses morts.

    Quant à la peur que tu projettes sur le CNDD-FDD, tu as tort car ce Parti Politique n’a pas peur. Le CNDD-FDD n’a apparemment peur d’aucun autre Parti politique, encore moins des analystes sans arguments comme ceux qui se reconnaîtront. Plutôt, je trouve que certains démagogues ont perdu la boussole et étalent comme réalité une fausseté notoire. Tout ça à cause de la haine qui habite leurs cœurs.

    • moi

      You are Right Mr

    • Akitsa

      Je constate que nos cher journalistes n’apprendront rien et continuent de nous montrer leur penchants !!! Mr Nkurunziza a été extrêmement clair , je cite  » Chaque parti politique ou ex mouvement rebelle a sa propre façon de faire.  » Alors pour ceux qui ont envie de faire de même tout en prouvant leur coté « copieur » c’est leur problème ! Le CNDD-FDD n’a pas la même histoire que les autres partis , il est né dans des circonstances précises ! Et le fait qu »ils décident de rendre hommage à leur combattants , c’est leur droit le plus absolu !!! Cependant je déplore le comportement des journalistes du Journal IWACU qui est fort décevant car ils viennent d’exprimer leur penchants personnels : La question que je pose à MADIRISHA , ABBAS , et Rénovat est très simple : Vous critiquez en disant je cite « Malheureusement, le président oublie « l’autre côté », celui des victimes des mêmes combattants. « … AVEZ VOUS PRIS LE TEMPS DE PENSER AUSSI AUX VICTIMES INNOCENTES FAITES PAR L’ARMÉE RÉGULIÈRE PENDANT LA MÊME CRISE ???? Le conflit burundais a occasionné des dommages collatéraux ! Ayez l’honnêteté de prendre cet aspect en considération plutôt que de vous focaliser sur « la vérité qui vous arrange » !!! IWACU vous êtes pitoyables !

      • Federation

        @Akitsa:

        Où avez-vous u L’ARMÉE RÉGULIÈRE fêtait la journée du combattant pour lui demander de « PENSER AUSSI AUX VICTIMES INNOCENTES »??? C’est pourtant ce que font les imbonerakure….

        Drôle de logique…

      • BURUNDILOVER

        Que ça soit une fête du CNDD FDD et nom une fête national, il faut voir pendant cette fête ce qui ce fait dans notre chère patrie.
        Que Dieu nous protège.

  23. Critiquez-nous

    Chers amis d’Iwacu.org ! Critiquez-nous !
    « Iwacu ce sont toutes les voix du Burundi.
    Lisez Iwacu, écrivez-nous, critiquez-nous, débattons, bâtissons ensemble une vraie démocratie au Burundi ! »

    Mais pour vous lire, pour vous critiquer, chers amis d’Iwacu.org, apprenez-nous à lire et à vous lire. Apprenez-nous à vous critiquer. Apprenez-nous à être critiques pendant que, pour le moment, nous ne faisons qu’à réapprendre « peroquetter ».
    C’est parce que hélas ! vous ne cherchez les témoins de votre pensée que parmi vous-mêmes : Comme le serpents qui se mord la queue. Or l’homme est comme le poisson. Il pourrit par la tête. C’est la tête qu’il faut guérir. Vous en êtes le médecin. Oubliez ce que pensent vos amis : Prof Salathiel Muntunutwiwe ©Iwacu, Prof Gertrude Kazoviyo ©Iwacu ; et quoi encore de plus savants !

    • Le Refuge dans Solitude

      VISION de La SOLITUDE

      « La NUIT de NOVEMBRE

      Je ne suis ni dieu ni démon,
      Et tu m’as nommé par mon nom
      Quand tu m’as appelé ton frère ;
      Où tu vas, j’y serai toujours,
      Jusques au dernier de tes jours,
      Où j’irai m’asseoir sur ta pierre

      Le ciel m’a confié ton cœur.
      Quand tu seras dans la douleur,
      Viens à moi sans inquiétude,
      Je te suivrai sur le chemin ;
      Mais je ne puis toucher ta main
      Ami, je suis la solitude. »

      A. de Mu…, La Nuit, 1835.

  24. Norris

    Dans cette crise que nous Burundais avons traversée, il ya eu des morts, blessés, des disparus, des spoliés, et que sais je encore. Tous cela s’est fait sur le terrain burundais et les acteurs ou victimes étaient les burundais. Les mouvements rebelles ou les forces regulières se battaient sur le terrain burundais et ils se battaient contre des burundais. D’un coté ou de l’autre, il y a eu des morts, des déplacés. Les rebelles ont perdus beaucoup des leurs, les FAB aussi (il suffit de faire un apercu des dégats pour voir que toutes les ethnies ont soufferts presque à égalité).
    Hélas,chacune des parties se disait se battre pour la bonne cause: la démocratie, les droits de l’homme, l’équité, la lutte contre le génocide, le regionalisme, le favoritisme,la luttre contre la corruption, les assassinats ciblés, les enlèvement. CERTAINS CROYAIENT MEME QU’ILS SE BATTAIENT CONTRE UNE ETHNIE.
    Mais au fond, ces grandes maisons, ces luxueuse voitures, ces grandes écoles: est ce que ce sont tous les burundais qui en ont ou qui y ont accès? ou ce sont les hutus, ou les tutsi? ou les anciens rebelles? ou les ancien forces regulières?ou ceux d’une region quelconque….
    Comprennez qu’aujourdh’ui comme hier, il ya eu des manipulateurs d’opinions. C’est à nous citoyens labda de les scruter et voir là où ils veulent nous mener car nous partageons les memes problèmes.

  25. Jean-Pierre Ayuhu

    Cher Président,

    Si je ne le pouvais, je vous enverrais une lettre ouverte pour fustiger cette attitude, celle de commémorer la journée du combattant. Elle est en contradiction avec ce que vous prétendez être, « Umuhuzu ».

    Un président de la République ne peut brandir les insignes de sa famille politique que lors d’un meeting pour les élections présidentielles uniquement.

    Ce que vous avez fait lors de la semaine de vos combattants est contre l’esprit de la RECONCILIATION. Dans d’autres contrées du monde, on vous demanderait d’en tirer les conséquences politiques, c’est-à-dire la démission.

    Voulez-vous que Domitien, président à l’époque des signatures des accords de Prétoria, crée la journée du combattant de l’ancienne armée nationale?

    Voulez que RWASA en fasse la même?

    Et que deviendrait l’unité nationale, chèrement acquise, avec comme modèle de sa réussite notre armée nationale?

    Ikebuke.

  26. Patience

    J’ai besoin de quelqu’un pour m’aider à comprendre notre president. On dirait qu’il a oublier qu’il est le sebarundi. Et les militaires ex fab qui ont peri dans cette guerre,n’etaient-ils pas des burundais, et les orphelins de cette guerre dont leurs parents ont ete massacres par ces meme dd sur les collines du burundi? a quand ils seront consoles? quand on est pas president rassembleur,on perd directement sa qualite de dirigent et on devient un simple citoyen burundais. Il devient alors Mr Nkurunziza Pierre. Et la guerre qu’il chante n’a pas ete gagnee par ces dd a ce que je sache, elle a ete gagnee par ces braves burundais qui ont decides de se confontrer dans les negociations pour arreter les tueries qu’epargnaient personne. Nkurunziza parfois oublie ou fait maldroitement ce qui endommage son statut de sebarundi. Est-qu’il a des conseillers pour l’aider au moins?

  27. Bugesera

    aba porona nta vyabo barindiriye akanya ko kurya ivya dd ,,nuwo busokoza ntaco yokora kuko peter yamutoye abizi ntuzi ko hari aba dd bamwanse ariko bikaba impfabusa…

  28. Kazoviyo Parfait

    L’idee de faire la fete et de se souvenir du combattant est salutaire. Mais lequel?Pour quel combat?
    C’est tout le probleme. Ici il ne parle que des Fdd. Malheureusement.Et a sa facon. Car les Fdd il les connait moins, lui selon l’avis de ses propres anciens compagnons. Il n’a jamais tire sur un ennemi. Il n’a jamais forme. Il n’a jamais commande. Il n’a jamais ete forme au combat. Ce serait mieux s’il parvenait a s’entourer de ses anciens compagnons de lutte qui ont initie la lutte. Et de faire la reconciliation avec les rescapes du gouvermenent de Ndadaye qui ont decide de se battre. Rappeler que des Tutsi que j’appelais deja des heros ont accepte de lutter: Sendegeya, Kaduga, Ndarubagiye etc..
    Rappeler que des jeunes officiers ont quitte l’armee pour defendre la democratie au moment ou toute l’armee etait en rebellion contre les institutions democratiques . Et que certains sont morts pour la cause dont le grand combattant Ngurube. Montrer les grandes etapes de la lutte depuis Octobre 1993.
    Rappeler que des tutsis ont defendu les hutus et vice versa.
    Rappeler que des sites de formation ont ete eriges dans la Kibira( selon les informations a notre disposition)et elever au rang des braves les premiers instructeurs et les premiers combattants qui y sont entres. Montrer leurs photos. C’est cela la grandeur de l’ame.
    Je suis de ceux qui ont suivi de loin la lutte mais en y participant de pres vu la grandeur de la cause defendue. Mais aujourd’hui je suis decu et desole par l’inconsistance de la conscience de la lutte.
    Meme si le President serait dans la lutte tardivement il ne faut pas ceder aux sollicitations de ceux qui ne veulent que recolter ce qu’ils n’ont jamais seme en se rendant heors de l’Histoire.Car quand ca balde, ils s’en lavent les mains pour se prostituer au nouvel assureur de survie. L’essentiel pour le President est que quand il est entre, Dieu l’a eleve jusqu’a etre president. Pour quel interet a t il a contourner la verite? Qui ne vient toujours que de Dieu. Le tripotage contre l’histoire se paie toujours cher. N’est il pas dit que vaut mieux se rabaisser et laisser Dieu agir!
    En outre il faut tout faire pour amener les autres groupes a integrer la fete:surtout les vaillants combattants des Fnl qui ont toute une histoire a raconter pour le combat de la liberte.
    Du reste, le President aurait mieux fait de ne pas se meler a cette mascarade, en attendant l’instauration d’une journee plus inclusive et comprehensive, au niveau national..Entretemps la Cvr nous aura revele d’autres hauts faits et/ou efaits de la guerre; donc d’autres heros-martyrs ou d’autres traitres.
    Sinon et enfin le combat du peuple en armes etait legitime n’en deplaise aux nostalgiques de l’apartheid burundais: les impies.

  29. Barumwete

    Et qu’est-ce que le Premier vice-président Busokoza Bernard en dit ainsi que les sénateurs et députés de l’opposition?

    • Terimbere

      Aho harico witeze kuri Premier Ministre kweri?
      Uratwenza!

  30. Muhirwe

    Yavuga ba Gaston na ba Nduwimana bavuye mu Masekanya baja kuba abaja ba DD!

Publicité