Politique

Obsèques du président Bagaza : son épouse Fausta demande pardon au nom de son mari

17-05-2016
Fausta Bagaza : "Même un président de la République reste humain, il se fatigue, il peut être distrait, il peut se tromper."

Fausta Bagaza : « Même un président de la République reste humain, il se fatigue, il peut être distrait, il peut se tromper. »

Mardi 17 mai à la cathédrale Regina Mundi en pleine messe de requiem, Mme Fausta Bagaza, dans son message, a demandé que les erreurs commises par son illustre mari soient pardonnées.

«Même un président de la République reste humain, il se fatigue, il peut être distrait, il peut se tromper, il commet des erreurs. Aujourd’hui, je me mets à genoux devant le chef de l’Etat pour demander pardon au nom du président Bagaza pour toutes les fautes commises. Que chaque Burundaise et chaque Burundais qu’il aurait offensé ou blessé lui pardonne».

C’est des larmes dans la voix que l’ex-première dame a lancé cet appel. Ce message solennel était entrecoupé de salves d’applaudissements, il s’est terminé en sanglots. L’émotion était grande.

Les plus hautes personnalités du pays ainsi que d’anciens hauts dignitaires ont pris part à cette messe dite par l’Archevêque Evariste Ngoyagoye.

Il a révélé qu’il s’est entretenu à maintes reprises avec l’ancien président Bagaza. «Il a demandé pardon pour toutes ses erreurs à l’endroit de l’Eglise. Quant à nous, nous l’avons déjà pardonné».

Signalons qu’une messe de requiem en mémoire de l’ancien président de la République Jean-Baptiste Bagaza est prévue pour ce mardi 17 mai dans l’après-midi à l’église Christus du quartier Remera au Rwanda.

  23   Vos commentaires
  1. Buheta

    Mme Fausta, mère et grand-mère, vous avez fait une bonne chose de dire ce qui est difficile, voire impossible à certaines personnes (demander pardon), c’est un exemple instructif que nous devrions tous imiter de notre vivant. Ne vs arrêtez pas là, votre ex-mari n’est plus et c’est dommage que le temps que vous avez vécu ensemble fut court par rapport aux temps écoulé depuis que vous vous êtes connus….Pour continuer sur la même ligne que celle d’hier, du moment que vous êtes encore vivante, faites un autre pas vers la réconciliation et le pardon avec et envers vous-même (parce que le vieux n’est plus pour que vous puissiez remettre certaines choses en ordre étant ensemble), et demandez à Dieu la force de partager cette vie avec les enfants afin de construire une famille libérée des effets de la « trahison » et de « l’infidélité ». C’est une voie difficile mais salvatrice. Ainsi, vous aurez réussi le pari d’une vraie vie, celle à laquelle nous aspirons tous en tant qu’humains, une vie faite de hauts et de bas mais toujours fixée sur le suprême bien à la fin et soutenue par l’humilité et la sincérité face à la vérité.

  2. Mike

    Merci beaucoup madame pour demander pardon au nom de votre mari.
    Vous pouvez être fier d’avoir réussi à dire ce mot.
    C’est un acte louable qu’aurait pu faire votre Mari lui même de son vivant.
    Et croie-moi, un mot, un seul mot venant de lui aurait eu plus d’effets curatif sur la société et bien de milliers de gens
    que tous les remèdes du monde réuni.

    Si les autres aussi le faisait de leur vivant, si Dieu pouvait leur inspirer ne fut-ce qu’une minute, le temps de dire la même chose, cela libérerait la nation toute entière pour que les jeunes puissent grandir avec des cœurs léger et moins de poids sur leurs épaules. Ils arrêteraient alors de se battre sans savoir vraiment pourquoi et s’occuperait de bâtir leur avenir et celui de la nation!

    Madame, ne vous laissez pas dominer par cette peur qui emprisonne! Vous avez la chance unique de faire renaître cette nation détruite . Allez témoigner auprès de la commission vérité et réconciliation!

  3. Kimaranyi

    Moi plutôt je crois que Fausta Bagaza a voulu faire un clin d’œil à Nkurunziza qu’avec 10ans de règne on se fatigue et on commence à faire des bêtises et à offenser son peuple. Heureusement pour son mari il s’est attaqué à l’Eglise mais a pu éviter au maximum des victimes humaines . Peut être que s’il était resté encore 5 ans il serait arrivé à violer la constitution et d’autres textes légaux . Ou au pire des têtes auraient tombés et bon nombre de sa population aurait pris le chemin d’exile. C’est un bon conseil qu’il faudrait peut être suivre avant qu’il ne soit trop tard surtout que l’actuel président répète chaque fois à qui veut l’entendre que le président Feu Bagaza fut son modèle . Ikibwirwa n’icumva icerekwa n’ikibona aho kwa Magufuri n’aho ngo « Kinywa ca Mzee kinanuka alakini hakiseme uongo « 

  4. Claude NAHAYO

    Aujourd’hui, la meilleure lecon pour nous: Systeme Judiciaire Independant pour eviter les derives Presidentielles potentiellement quand le President « se fatigue », « fait des erreurs », « commets des injustices », « offenses », etc. etc. Le Pardon est Grand mais il vient trop tard car le mal est fait…Mzee Mkapa peut donner l’occasion aux Leaders Burundais de mettre en place une « vraie » separation des pouvoirs par « INDEPENDANCE » de la magistrature qui corrige les erreurs/injustices/offenses en temps reel…Sinon, nous sommes a l’ere des Tribunaux Internationaux et de la Mondialisation de la Justice (CPI)…. President Bagaza: Un Grand homme pour ses travaux, et sa demande tardive de Pardon, Grande Dame et Grand Coeur. La CVR est aussi tres en retard….God bless.

  5. Ntahitangiye

    Mes condoléances à toute sa famille!
    « «Même un président de la République reste humain, il se fatigue, il peut être distrait, il peut se tromper, il commet des erreurs.  »

    C’est ce que je vous ai toujours dit dans mes commentaires sur ce site

    1) Les Evêques, les pasteurs, les Imams, les Présidents des Associations politiques et civiles, etc. dirigent chacun une petite partie de la population et sont à l’abri des pressions pour des intérêts internationaux.
    2) Le Président de la République gèrent toute la population et est fortement soumis aux pressions pour des intérêts internationaux. Il reste humain (c’est vrai car ce n’est pas un ange tout puissant) , Il se fatigue ( c’est vrai car trop de choses à régler pour tout le pays), il peut être distrait ( c’est vrai les gens peuvent le distraire pour le désorienter pour des raisons d’intérêts), Il peut se tromper (c’est vrai, car ceux qui cherchent à le tromper sont nombreux), Il commet des erreurs( c’est vrai, il a de lourdes charges et des situations compliquées à gérer. Personne ne peut gérer tout un peuple avec perfection).
    Quiconque aspire à la fonction du Chef de l’Etat, devrait réfléchir mille fois avant de s’engager.

    .

  6. Girubuntu

    Personnellement, j’ai du grand respect pour cette femme ! Les gens doivent comprendre que la demande de pardon est un acte de courage et un long processus d’acheminement personnel. Elle a demandé pardon en tant que femme, qu’épouse et mère. C’est un acte de bravoure

  7. Fofo

    C’est vraiment touchant! C’est un message qui devrait nous inspirer tous!
    En tant qui a été étranger et ayant appris comment son régime a traité les étrangers(malgré qu’ils avaient contribué à la lutte pour l’indépendance et au développement), je voyais toujours en lui une personne injuste qui a expulsé les étrangers injustement et spolié leurs biens en faveur de ses proches! Par ce message, Mme Fausta Bagaza vient de me libérer et j’inviterai tous les étrangers de lui pardonner afin que son âme repose en paix!

  8. Kabingo Dora

    Madame Fausta n’a aucune qualité pour parler en tant que politique , en moins que ce soit elle qui dictait ses actes à son illustre mari, ce qui m’étonnerait . Ceci dit le combat de Bagaza était bon , la séparation du pouvoir temporel et du pouvoir spirituel est un préalable à toute démocratie .Seulement il a commis l’erreur de s’en prendre personnellement aux représentants du pouvoir spirituel et leur intégrité, ces derniers s’exprimaient au nom de leurs ouailles et non en leur noms personnels. La question de l’église et de l’Etat aurait du se résoudre dans la paix et le respect mutuel. C’est dommage .
    Ceci dit le régime actuel de Bujumbura devrait comprendre qu’il ne sert à rien de menacer l’eglise comme ca se fait actuellement , ils parlent pour nous , le pouvoir devrait les écouter au lieu de chercher à les réduire au silence . D’ici 4 ans j’espère que Madame Denise nous demandera pardon . Aussi. Mais comme aujourd’hui elle n’aura aucune qualité de le dire .

    • Stan Siyomana

      @Kabingo Dora
      1. CONTRADICTION:
      Comment pouvez-vous dire: « D’ici 4 ans J’ESPERE que Madame Denise nous demandera pardon », quand vous etes deja convaincue que « Mais comme aujourd’hui, ELLE N’AURA AUCUNE QUALITE DE LE DIRE ».
      2. Peut-etre que ce qui vient de se passer devrait servir de lecon : BARUNDI MWE, NTIDUSIGIRE ABACU UMUZIGO W’IVYATUNANIYE KURANGURA. TWIRINDE GUSIGA AHA KW’ISI IMPARI ZIKOMEYE NK’IZI.

      • Fofo

        @Kabingo Dora, tu veux dire que Madame Fausta s’est trompée en demandant pardon pour un SAINT!!! Pour toi le pécheur c’est Nkurunziza!!! Certes, Nkurunziza n’est pas saint car je l’ai déjà vu se repentir publiquement! Toi qui es saint(e), merci de demander pardon pour nous qui sommes pécheurs!

        • Callixte

          Demander pardon et refaire la même offense, sinon pire, veut dire qu’il n’a eu aucune envie de repentence, donc une fausse demande de pardon.

        • Kabingo Dora

          @ Fofo
          Ai je dit que Mr Bagaza était saint ? Ou Nkurunziza ? Ni saint ni diable

      • Kabingo Dora

        @Stan Siyomana
        Le système politique burundais n’accorde pas de statut spécial à l’épouse du président de la republique , ceci veut dire qu’elle ne peut pas répresenter son mari vivant ou mort , encore moins parler en son nom . Ceci devrait s’appliquer à Madame Fausta qu’aux autres .Mais les choses étant ce qu’elles sont et surtout lorsqu’on s’arroge le droit de faire ce qu’on veut dans ce pays ou les liis comptent pour du beurre , ce n’est pas exclu que Madame Denise dise- dans quelques années -ceci ou cela , au nom de son mari. Madame Denise n’a jamais eu de mandat du peuple burundais . Contrairement à l’epouse de l’ex président ivoirien Mr Gbagbo qui était à la tête d’un petit parti politique ayant fait coalition avec le parti de son president de mari. Et puis , je pense que ceci ne vous a pas echappé , je relève les faits et les souligne pour éclairer les lanternes de ceux à qui ca pourrait s’adresser. Comprennez vous ou je veux en venir ?

    • Yohani Mitagato

      @Kabingo
      Qu’est ce qui se passe pour qu’un etre humain soit aussi inhumain comme on le sent dans tes propos?

      • Kabingo Dora

        @yohani Mitagato
        Qui est inhumain dans tout cela ? Moi ou ceux qui tuent les innocents .

  9. Esperons que monseigneur Ngoyagoye a dit la verite, il a demande pardon. En effet, sa politique de I et U pour refuser les Hutus de frequenter l’ecole constitut un Genocide Intellectuel contre les Hutus en plus du Genocide de 1972 que son cousin Micombero a prepare et execute contre toujours les Hutus Burundais. Que Dieu le pardonne

  10. Nzobandora

    President Bagaza niwe yari yavuze ati abarundi batahura batevye, utegerezwa kwitonda ukabasigurira kugira batahure.Ntiyabeshe kandi murundi ntiyigeze. PresidentBagaza yaravuze kenshi ivyo bamuvuzeko vyose arongoye abarundi, bamwe bavyita amakosa kuko batabitahuye.Yararonse umwanya wo kubisigura akatari gake, mugabo nubu hari abatatahuye.Nta kigongwe yasavye Ngoyagoye, ahubwo yaramusiguriye arateba aratahura naho yamutegereye ateba.Abo bamusabira ikigorwe bose kuvyo atakoze barabanza nyabuna bamusabe ikigorwe .Mureke yisinzirire amahoro

    • Ferdinand Texas

      @Nzobandora, soma neza ivyo umugore wiwe yavuze. None umugore wiwe nawe yoba atamutahura? Canke Iwacu ntiyatahuye ivyo Fausta yavuze asabira ikigongwe umugabo wiwe?

    • Musita

      Ewe mugenzi,
      Bagaza twese twaramukunda ariko uraraba neza ntuhave umuvigira ivyo atavuze. None igihe bayaga na Musenyeri mwarikumwe??? Reka sha dufate ivyo uwobayaze avuga.

    • Martin

      None ga Nzobandora, naho twofata ko Bagaza yakoze neza gute, ugomba uvuge ko il était un ange sur la terre? Ko ata erreur n’imwe yakoze? Uti vyose n’uwutarabitahura azobitahura hanyuma? Tu risque de l’adorer comme ton Dieu, et tu sera en train de commettre plus d’erreurs qu’il n’en a commises. Tu veux nous faire comprendre qu’il avait raison de cautionner le système des I et U et que nous finirons par comprendre qu’il avait raison d’exclure les Hutus de l’éducation, pour finalement les exclure de l’exercice de toute fonction dans la vie publique du pays. Tu nous concaincra difficilement. Et tu as beau l’adorer , ou il a beau etre ton mentor, tu ne pourras pretendre mieux connaitre Bagaza que sa femme ou les Ministres qui ont servi son régime et mis en exécution ses programmes.

      • Godefroid

        Uwo mugabo wiwe naho (bavugako) ya developye igi hugu ciwe (relativement), il n’a pas sorti le pays de l’aubaine (nukuvuga gu créya un etat de droit par définition). un leader repondant a ce critere nubu niwe abuze!

        • Martin

          « Abarundi batahura batevye! » « Ntiyabeshe, kandi Murundi ntiyigeze »… Nzobandora, urashobora kuba wibaza ko atabeshe,canke atigeze (n’aho atari vyo, kuko justement wewe uri muri abo Barundi batahura batevye, n,ubu bataratahura ivyabaye), mugabo ngira urabona ko yibeshe au moins. Uti « nta kigongwe yasavye Ngoyagoye, ahubwo yaramusiguriye aratahura ». Comme si Bagaza était le seul Burundais à comprendre je ne sais quoi? Le seul à comprendre dans ce Burundi, plus que même les hommes de cette Eglise qui a eu raison de lui? Ahubwo nibaza ko witiranije Abarundi: burya si ukuvuga ngo ntibaba batabona ibintu canke batabitahura, ahubwo Abarundi « bagona bari maso » . Aho ni ho banagoreye

        • Godefroid

          Correction: Lire plutôt … auberge et non … aubaine

Publicité