http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Santé

Le président de la République inaugure Kira Hospital

04-03-2015

Construit pour plus de 28 de milliards Fbu, Kira Hospital a ouvert ses portes, ce 3 mars, en présence de la plus haute autorité du pays. Désormais rares seront les Burundais qui se rendront à l’étranger pour se faire soigner

Lors de la coupure du ruban par le président de la République ©Iwacu

Lors de la coupure du ruban par le président de la République ©Iwacu

C’est sous un soleil accablant que Pierre Nkurunziza a coupé le ruban aux côtés de la ministre de la Santé, du directeur général de la Socabu et du promoteur et président du conseil d’administration de Kira Hospital. Par la suite, ils ont visité une partie des locaux.

Des discours ont été prononcés à l’occasion. « Bujumbura et même tout le pays peut être fier d’acquérir un hôpital de qualité aux normes internationales. C’est une réussite d’un partenariat innovant entre les secteurs public et privé », a déclaré Saïdi Juma, maire de la ville de Bujumbura.

Pour la Socabu, un des actionnaires de Kira Hospital, c’est une référence sur le territoire national et même dans la région. Onésime Nduwimana, son directeur général, a tenu à remercier le Dr. Christophe Sahabo, promoteur du projet et directeur général de Kira Hospital. « Il ouvre ses portes au moment opportun puisque nous avons mis en place une assurance santé et allons travailler ensemble. »

L’évolution du système de santé n’a pas encore atteint le niveau souhaité, a indiqué le président de la République, dans son allocution. Et d’ajouter la faiblesse du plateau technique, l’insuffisance du personnel soignant, le mauvais accueil, etc. « Nous remercions les actionnaires suisses, la Socabu, la Camebu et les médecins burundais qui ont préféré revenir de l’étranger pour développer leur pays. »
Il a félicité spécialement le Dr. Christophe Sahabo pour son abnégation dans la conduite du projet. Il précise que sa finalité est le bien-être de la population et le travail déjà effectué est immense. Le président du conseil d’administration de Kira Hospital a remis un recueil de protocoles médicaux au Dr Sahabo.

  15   Vos commentaires
  1. sylvie

    Très sympa tout ça….mais qui va pouvoir s’offrir les prestations de cette hospital?
    De plus, L’hospital n’est même pas ouvert et ne pourra être vraiment opérationnel pas avant au moins 6 mois!!!

    Ne soyons pas péssimistes….si cela fonctionne c’est un plus! heuuuuuuu pour les riches….

  2. mami

    Quelle bonne nouvelle! Intererano yanje ni uko mwoshiraho service ikomeye yerekeye kubungabunga isuku ryo soko ry’amagara meza kuburyo abahivuriza bose bamenyeshwa inyifato bategerezwa kugira kugirango isuku ryubahirizwe. Mwoshiraho amapancarte yamamaza isuku, ibigunguru vyinshi vyo kwegeranirizamwo umucafu kandi ugaseswa kira kumusi, kwerekana za video zamamaza isuku, kugene amasaha yo gusuhuza abarwayi n’igitigiri c’abokwakirwa mu vyumba n’ibindi. Abanyagihugu boheza bakabimenyera kurya mu Rwanda ingenzi zose zihagendera zizi ko ata sachet irekuriwe kwinjira. Murakoze

  3. Karundi

    Il y a aussi le Prix ABETO, sans en chanter les mérites, il faut ne fut-ce que l’évoquer. C’est une actualité, non?

  4. Raphael

    Vois-ci un Burundi que nous souhaitons. Un Burundi qui innove, un Burundi qui investit, un Burundi qui se développe.

  5. Raphael

    Vois-ci un Burundais que nous souhaitons. Un Burundi qui innove, un Burundi qui investit, un Burundi qui se développe.

  6. Video

    Coup de chapeau à ce Journal qui dans ces derniers jours mettent de tels articles d’intérêt général plus que la redondance de discours politiques vides qui font peur aux Burundais. Il faut parler de tous les secteurs pas seulement la politique

  7. kibwa

    Le dévloppement d’un pays c’est un tout uni; il est systémique. J’avais 50ans quand on a ouvert l’hopital de référence universitaire à Kamenge. Tout était beau et bon. Aujoud’hui, j’ai demandé à mes fils de ne plus m’y conduire, sauf si c’est pour la chambre froide. Il ne faut pas vous leurrer. Au Burundi de 2015 quand vous êtes malades, même pour un petit rien de benin, vous devez mourir. Il ya plus de medecin ni de médicament, encore moins d’infirmiers(que l’on produit dans tous les coins de Bujumbura). Les bâtiments de Kira hospital sont jolis , le reste est pitoyable!!!! Je suis sûr d’y croiser demain ce que nous avons de psudo-medecins à la recherche de l’argent. Ils seront toujours pressés en vous consultant, puisqu’ils seront toujours attendus quelque part ailleurs……..Ils vous produiront une sale ordonnance et vous acheterez de faux médicaments dans une boutique honteusement appelée pharmacie……ect
    Du haut de mes 95 ans j’ai tout vu, reste que ma progeniture et celle des autres vieux comme moi me font pitié
    Bon…… c’est la vie
    Kibwa

    • Murundi

      @Kibwa: Du haut de tes 95ans, pour reprendre ton expression, quelle a ete votre contribution pour le developement du Burundi? Reka tukugarukeko ko mbona uriko uragaya ivyo abandi bakoze. Were you able to make any difference in someone else’s life? And how? Toujours du haut de tes fameux 95ans, woba warubatse ibitaro (canke ikindi kintu) bisumba CHUK ou Kira Hospital? I am talking about your achievements, and not only those that stand out, but all of your achievements, well…if you have any! Pour ratisser large, combien de medecins ou infirmiers as-tu deja forme? Toujours pour une vision plus large, quelles sont les lacunes que tu as deja corrige et dans quel domaine?
      Kugaya ivyo abandi bakoze et une critique positive sont deux choses differentes.

      On the other hand, nihagira ico ubona twoterera pour ameliorer le service yo kuri CHUK canke Kira Hospital, urantera akamo aho nzogufasha.

      Peace out!

  8. Racso69

    Excellente nouvelle!!! Ca nous change des élucubrations politiques des uns et des autres qui pour la plupart n’ont d’autres projets que de se remplir les poches.

  9. Emeline

    Moi je veux bien que l’on inaugure des hôpitaux,c’est très bien!Mais qu’en est-il du matériel qui se trouve à l’intérieur? Il est complètement insuffisant. Débrouillez-vous pour trouver les bons outils pour que les gens soient bien opérés, achetez des machines pour les dialyses, etc. Parce que construire des hôpitaux sans le matériel nécessaire….ça ne sert à rien!Merci

  10. DUBOIS

    « …Construit pour plus de 28 de milliards Fbu… » Bon financement. Pourriez-vous nous en dire plus sur le montage du financement, le coût des soins,… Merci.

  11. MACONCO

    Comprenons-nous sur une chose essentielle cependant. Pour être rentable à long terme, vous comprendrez que cette institution ne pourra compter sur la seule clientèle potentielle de ce pays. A moins que le pouvoir d’achat local ne bondisse comme par miracle du jour au lendemain, les services qu’offriront cet hôpital ne sauraient être à la portée que de certaines bourses bien garnies. Et oui, la qualité a un prix! Par conséquent, cette institution, née d’un montage classique de type PPP, vient naturellement combler la demande que représente la frange la plus aisée, non seulement du Burundi, mais certainement celle de la sous-région également. Pour ce segment de population ciblé, c’est effectivement une nouvelle rafraichissante qui va permettre à ses membres de couper drastiquement dans le budget frais de voyage et séjour à l’étranger pour raison de santé. La direction de l’établisssement pourra probablement compter aussi sur l’essor d’un tourisme médical de clients potentiels venus de pays limitrophes et peut être même plus lointains. De ce point de vue, l’annonce de l’ouverture de cet hôpital n’est certainement pas une bonne nouvelle pour monsieur et madame tout le monde. A moins que la direction de cette institution n’ait déjà prévu au départ une part de prestation caritatives pour rendre la qualité de ses soins accessible au plus grand nombre. Ou bien mettre en place une grille de prix tenant compte du pouvoir d’achat limité. C’est ça le véritable développement! Autrement, ce projet ne serait ni plus ni moins qu’une entrepise, somme toute, banale.

  12. Datus

    Merci Dr Sahabo, courage car le chemin qui reste est plus grand que celui déjà parcouru!!!

  13. Jean-Pierre Ayuhu

    Bravo Dr Sahabo.
    Tu viens de démontrer qu’il existe au Burundi des hommes et femmes qui pensent et qui innovent.
    Songa mbere….au vrai sens du terme, j’entends!

  14. Bikomagu

    J’espere que les infirmiers de Kira Hospital ne se comporteront pas comme ceux de la CPLR ou du Prince Regent Charles. Felicitation et bonne chance Kira Hospital.

Publicité