Politique

Immunité provisoire : le camp Agathon Rwasa lève les équivoques

12-09-2013

Me Isidore Rufyikiri propose que des poursuites judiciaires soient engagées contre quiconque serait accusé de crimes, sans désemparer. Mais le porte-parole d’Agathon Rwasa estime que cet homme de droit fait un amalgame entre les accords signés par le Cndd-Fdd et ceux de son mouvement.

Aimé Magera : « L’immunité provisoire reste valable pour Agathon Rwasa » ©Iwacu

Aimé Magera : « L’immunité provisoire reste valable pour Agathon Rwasa » ©Iwacu

Pour les crimes commis par Agathon Rwasa et son mouvement, Me Isidore Rufyikiri, bâtonnier du barreau de Bujumbura, déclare qu’ils peuvent être poursuivis : « La période mentionnée dans la loi no 1/022 du 21 novembre 2003 accordant l’immunité provisoire aux leaders politiques a expiré au mois d’août 2005. »
« Faux et archi-faux », rétorque Aimé Magera, le porte-parole d’Agathon Rwasa. Il soutient que Me Isidore Rufyikiri entretient une confusion totale entre les accords de 2003 et ceux de Dar-Es-Salam : « En 2003, c’est le Cndd-Fdd qui a signé, quand il était encore au maquis et non le mouvement Palipehutu FNL, qui était toujours en guerre contre le pouvoir en place. » Le porte-parole d’Agathon Rwasa rappelle qu’en juin 2006, les accords de principe ont été signés et que l’accord global de cessez-le-feu l’a été en septembre 2006.

Entre autres engagements signés entre le gouvernement du Burundi et le mouvement FNL, précise M. Magera, l’immunité est accordée ainsi que l’entrée des éléments FNL dans les institutions. Selon toujours le porte-parole d’Agathon Rwasa, l’accord sera traduit par la loi du 22 novembre 2006, promulguée par le président de la République. « Que des gens fassent attention lorsqu’il s’agit de parler du parti FNL parce que la connaissance de tout le processus de négociation s’impose», fait-il remarquer. « Notre mouvement figure parmi les mouvements qui ont signé beaucoup d’accords parce que le pouvoir Cndd-Fdd n’a jamais cru à la paix. »

Quant aux massacres des Congolais Banyamulenge, M.Magera persiste et signe : « Agathon Rwasa n’a jamais revendiqué l’attaque. Pasteur Habimana doit répondre individuellement. »
Il affirme que Rwasa Agathon et Pasteur Habimana n’étaient pas alors en bons termes : « Dans un mouvement politico-militaire, il est parfois difficile de prendre des sanctions à cause du risque d’effritement du mouvement. » Et de souligner que quand le mouvement a été reconnu comme parti politique, Pasteur Habimana a été exclu des rangs du parti.
Le mandat d’arrêt contre Agathon Rwasa, dans la fraîcheur des faits, fustige M. Magera, sans une enquête préalable, montre que c’est un procès politique.
Contacté, Pasteur Habimana, signale qu’en aucun cas, il ne répondra aux propos tenus par le porte-parole d’Agathon Rwasa.

  25   Vos commentaires
  1. stop

    ni mureke guta amajambo , on est fatigué.

  2. iuyt

    FNL, courage!Dieu est avec vous.umwansi agucira icobo Imana ikagucira incanzo!

  3. mardi

    Rwasa komer!; bagishakako iki?ubugabo burihabwa.

  4. The Brain

    Emwe, mbega iyo muriko muravuga aba DD na Nkurunziza muba mushaka kuvuga iki? Jewe ntaho negamiye muri Politike, ariko abo bandi muvuga ntawurabitwarira ngo turabe ico ubutungane bw’Uburundi canke mpuzamakungu bubivugako. Kimwe gusa, Nkurunziza yaritwariwe hanyuma arezwa ( si nzi ko vyaciye mu kuri!!!!!!!!!!), igikenewe n’uko haboneka abitwarira abo ba DD bavugwa, tukaraba igikurikira. Ibivugwa kuri Rwasa na Habimana, birumikana, na bo ivyo bashikiriza birumvikana ( Ko ubutungane bwokora kuri bose). Ariko Uburundi bwacu bwarahumanijwe, bukwiye gusabirwa, bugatabarwa. Ukuri ntikuraja ahabona, kandi amabi yo akomezwa gukorwa. Mbe ko ba Rwembe n’abandi bejejwe kandi bagashimirwa, mwibaza ko abo ba DD bavugwa bobo batazokwezwa hanyuma bagashimirwa????????????Nibaza ko igihe co guca izo manza no kwitara mu masentare y’Uburundi kitaragera, kiretse twiyambaje CPI.

    Mana zigama Ubuurndi bwacu na bene Burundi!!!!!!!!!

  5. Patience

    I Burundi twinjiye phase de l’enfer. Aho abicanyi bagirizanya izuba riva.
    Nkahamwe ubwicanyi ari nk’ubuhizi. Justice y’uburundi nayo iti natevye kuvyivangamwo.
    Ntibanyaruke kuvuga ngo crime de guerre ou crime contre l’humanite ntizigira immunite ahubwo barabe mu ma tiroirs kumbure ntihabuze n’izindi dossiers kumbure zishobora gufata na Peter Nkurunziza ubwiwe. Comme Buta, turazi neza ko Jerome Ndiho yavyemanze bene umurango bakoranye ntanibindi vyinshi bikenewe gutohozwa. Rwasa yemere agende Mpimba ariko na Peter Nkurunziza bace banyaragasa justice imurungike nawene amusangeyo. Eka nahandi hose hakorewe ubwicanyi nka za bugendana,teza,kivyuka nahandi bose babajane mpimba. Justice izoba yerekanye ko itariko irakoreshwa kunyungu zaba dd buno munsi.
    Tugire amahoro.

  6. Muhoza

    kuba Rwasa yorenguka imbere yubutungane si icaha, ariko nukumenya ko amabi yose amae gukorwa aha kugataka k’Iburundi yuko ari Rwasa wenyene akwiriye kubanza gucirwa urubanza. Ngo ruriye abandi rutakwibagiye!! Aba DD nibareke kwigira ko aribo bafise ubwenge gusumba abandi kuko nta politike bazi, ico bashoboye turakizi rero nibareka abazi gutwara batware twibere mu mahoro. Mbe abishe abantu i Bugendana, i Buta, ….. ko atanumwe ararengutswa? mbe urwo rukundo ubucamanza bw’iburundi bukunda abanyamulenge gusamba bene gihugu nurwahe? abanyamurenge rero bishwe baruta abarundi bapfuye kandi nababica bahari!! Ba bwenge bari benshi havamwo umwe arapfa

  7. Kirinyota

    Mwiha immunité provisoire ou définitive. Umuntu yakoze amaraso y’inzirakarengane, il n’aura jamais de paix dans son esprit. Donc Magera arrête de justifier n’importe quoi. Uwishe muri 10ème siècle, ou 20ème siècle, uwariwe wese yinyegeza atinyegeza; AZOVYISHURA imbere y’IMANA uyemera utayemera. umugani w’ikirundi uvuga uti : « guhakana ico wariye si ubugabo ». Mwemere akabi murakuze.

  8. Muzane

    Abantu barahonye naho mutera urwamo none abanyamurenge nibo bapfuye bonyene konzi bari 160 kw’Itaba bari bangahe? Buta bari bangahe? Bugendana bari bangahe? n’ahandi… Ni mureke kwihwnda ico nzi n’uko muriko murasotora inzuki. Ntimuzorire mundaba Nkuru nziza baravuze ngo ni Umututsi ndaharira ubu ndavyemeye.

  9. Coldman'Zi

    Le pouvoir CNDD-FDD, naho ntari Umuyoboke wayo, d’apres son courage de travailler n’incabwenge ufise par rapport y’iyindi Migambwe mu Burundi, nashima ko babandanya kutuyobora. Ariko rero, cette accusation des Banyamulenge saluee par la Cour Supreme a l’encontre d’Agathin Rwasa, ni nk’agaka CNDD-FDD yikwegeye mu gashambara. Turetse abahutu qui risquent de se desolidariser avec Nkurunziza, cette affaire risque de diviser tous les Tutsi de la Region des Grands-Lacs. Ceci dit, selon la situation geo-politique de la Region y compris le peuple congolais, les elections de 2015 risquent de tourner mal pour le CNDD-FDD. A moins que Nkurunziza et ses proches collaborateurs bisubiyeko. Nay’ahandi, biragaragara ko ataho ataniye na Kagame canke Museveni.

  10. Barekebavuge

    Komeza ubamwirire ndugu yangu Magera ngira bazoteba bumve ukuri, ahandi ho  » inyanka kubwigwa ibwigwa n’uko amaso atukuye ». Ubu aba dd ivyo basagase mu myaka 7 yose ntibibahagije ngo batubise twibogorere igihugu? Erega n’amavoka batubwiye ntayo tubona; ikitavuzwe coco ni ukuvyara ku buntu abo tutaronka ico tugaburira kubera ubukene. Uwugowe ni Peter yihenda ngo afise aba jenero bamushigikiye: bazomwigarama nirwaramuka rukamvye kuko urwabo bararurangije kera. Ugira bazomufasha kuriha Falukoni 50 canke kuburana urwa Manirumva? Ndakurahiye mwene mutama, azowunywa nigaramiye kuko niwe yabatumye.

  11. Barekebavuge

    Courage cher ami Magera. Dites aux Me Rufyikiri et surtout Nyarugabo du M23 que ce dossier soulevé est politique dans tout son contenu. Ce n’est pas pour occulter les congolais morts à Gatumba en 2004. Nous avons aujourd’hui un certain monsieur Pierre NKURUNZIZA qui est en train de confirmer dans les coulisses ce que son lieutenant disait hier publiquement, et je le cite  » en politique on ne tue pas, on élimine les obstacles ». Une tête a été mise à prix dans cette perspective, celle du très présidentiable Agathon RWASA. La cause? On ne doit pas être un grand bâtonnier de Bujumbura pour le savoir. Me NIYOYANKANA qui a défendu bec et ongles le pauvre Hussein Rajabu doit y voir une certaine ressemblance. L’histoire nous dira les raisons qui motivent ce réveil lourd de toutes les conséquences.

  12. Joseph Bitita

    None ubu niho bakigira enquete! Something is very wrong some where!
    Je persiste et signe:le carnage de Gatumba comme celui de Tingitingi etc ou des refugies etrangers sont sauvagement assassines relevent d’un contexte geopolitique de la sous region bien connue.
    Nous avons davantage besoin de la verite pour mettre fin a l’horreur. Umubabaro usa n’uwundi. Tuer des banyamulenge n’est pas plus grave que tuer les comptariotes.
    Nos freres Banyamulenge a qui nous avons donne refuge depuis longtemps doivent nous comprendre. Autant ils ont besoin d’etre justifies autant les Hutus burundais tues a Tingitingi en ont besoin.Il n’y a pas de race superieure devant Dieu et il n’y en aura pas. S’ils ont la paix dans leur ame je leur conseille d’attendre les resulats de la commission verite -Reconciliation au Burundi. Le carnage de Gatumba serait peut etre mieux etaye.
    Le Burundi avait le devoir et le droit de les eloigner loin de la frontiere. Mais il est reste compatissant comme les Banyamulenge le demandaient.Ce qui est arrive apres est connu!
    S’il s’avere quye dans cette precipitation du dossier Gatumba les Mayi Mayi sont aussi impliques, ceci signifiera que le Gouvernement burundais est responsable de ne les avoir pas protege en les eloignant de la frontiere comme le droit international le stipule!
    Couteau a double tranchant.
    Et je reste convaincu que Nyarugabo chereche moins la justice apres dix ans de silence coupable qu’une reconnaissance aupres de la communaute Internationale du martyr des Banyamulenge qui ne s’offusquent guere de se declarer peuple de Dieu a l’instar des juifs>
    De quoi alimenter davantage les haines et les rancoeurs chez les Bantous.
    Let’s pay attention please!

    • Ndabaza

      Mbega yemwe Tingi Tingi ni he? Japon? Y a-t-il des Hutus là-bas aussi? Erega turi hose !!!

  13. Barekebavuge

    Jusqu’à quand aurons-nous affaire aux avocats du diable? Les burundais ne sont plus dupes. Même la communauté internationale l’est de moins en moins depuis 2010. Nous arrivons dans un tournant décisif pour notre pays. L’histoire de Hussein Rajabu veut se répéter sur une autre victime, un nouveau bouc-émissaire. Fermez donc vos syllabus de droit pénal et regardez la réalité en face, messieurs Me Rufyikiri et surtout Nyarugabo. Ce dossier est politique dans tout son contenu, que vous le vouliez ou pas. Son traitement sera tout sauf transparent et judiciaire. Une tête a été tout simplement mise à prix: celle du Président et présidentiable Agathon RWASA du FNL. Le reste n’est que diversion et distraction. Nkurunziza est décidé à tout faire pour succéder à lui même, contre la loi. Même s’il faut se suicider. Certains de ses généraux n’y comprennent plus rien. Il vient de placer ses pions à la cour constitutionnelle dans cette perspective. Voilà le noeud du problème. Quelqu’un nous disait hier publiquement qu’en politique on ne tue pas mais qu’on évacue les obstacles. Il est proche si pas membre du gota. Sa voix a été enregistrée. Il a dit haut ce que les services de Nkurunziza font aujourd’hui dans les coulisses contre RWASA. Nous risquons décidément d’avoir un autre NDADAYE ou NDIZEYE Charles, si le CNDD-FDD continue à cette allure.

    • Monarchiste

      Ndagusavye ureke kugereranya ibitagereranywa. En français on dit qu’il ne faut pas comparer les pommes et les oranges. Les plus méchants disent qu’on ne met pas ensemble les serviettes et les torchons (O.k. Iwacu vous pouvez effacer ça).
      Umwami Karoli Ndizeye yari umwami w’abarundi bose. Yishwe atigeze akora amaraso na rimwe. Yishwe ataco azira.
      Ntusubire kumuvanga na Gwasa yamaze inganda.

  14. Barekebavuge

    Fermez vos syllabus de droit pénal, messieurs Me Rufyikiri et Nyarugabo. Ce dossier est politique, que vous le vouliez ou pas. Une tête a été mise à prix: celle du Président et présidentiable Agathon RWASA. Le reste n’est que diversion et distraction. Nkurunziza est décidé à tout faire pour succéder à lui même, contre la loi. Voilà le noeud du problème. Quelqu’un nous disait hier publiquement qu’en politique on ne tue pas mais qu’on évacue les obstacles. Sa voix a été enregistrée. Il a dit haut ce que les services de Nkurunziza font aujourd’hui dans les coulisses contre RWASA. Ibindi vyose ni ibihendwabana.

  15. Barekebavuge

    Courage cher ami Aimé Magera. Ce n’est pas du tout le droit qui est en train de travailler dans cette histoire. Nous sommes dans un tournant où des têtes sont mises à prix. Fermez tous vos syllabus de droit pénal, de droit constitutionnel ou je ne sais quoi encore. Ni Maître Rufyikiri, ni Nyarugabo le congolais, personne d’autre ne tire les ficelles de ce jeu contre le nom d’Agathon RWASA, sauf monsieur Pierre NKURUNZIZA. La raison? Aux politologues de répondre, sans parti pris ni confondre BUYOYA et RWASA.

  16. Barekebavuge

    Courage cher camarade Magera Aimé. On veut que les gens apprennent à lire l’histoire et les faits, au lieu de nourrir des sentiments revenchards. De mèche avec le rwando-congolais Nyarugabo du M23, Maître Rufyikiri ignore qu’au Burundi les procès politiques ont toujours fait des victimes à la place des vrais coupables. Il n’a qu’à revisiter les dossiers Nyangoma Gervais, Mirerekano et autres de 1971 pour constater les parodies de justice vécues par le peuple murundi. Mais là où je suis d’accord avec Rufyikiri, c’est que Nkurunziza tire les ficelles de toutes ces comédies pour distraire l’opinion et nous conduire à un autre « Pierre III ». Tout ça ne fait que confirmer la peur pour le CNDD-FDD de devoir croiser le fer avec RWASA en 2015. Retenons et rappelons tjrs que Nkurunziza n’est pas Bashar El Assad qui jouit d’un puissant lobbing au conseil de sécurité des NUnies; il est au contraire assis sur un siège très éjectable étant donné que tout le monde sait comment il y a accédé depuis 2005.

  17. Bimbabampisha

    Un adage dit que lorsqu’on pointe un doigt accusateur vers les autres, il y’en as tois qui pointent sur soi.
    On en a assez avec ceux qui s’evertuent à donner des leçons à d’autres après avoir évolué dans un système dont ils continuent de bénéficier les avantages visibles et invisibles des fortaits de toutes sortes infligés aux autres avec impunité.
    Je l’ai toujours dit et je le répète encore: Il n’ya pas seulement que ceux qui ont tué ou commis des crimes visibles qui devraient être poursuivis pour avoir péché par action. Nombreux sont aussi ceux qui ont péché en parole, par omission y compris par complaisance (de se taire et fermer les yeux et la bouche) lorsque les crime et les injustice commis sur les autres ne les concernaient pas, pourvu qu’ils leur profitaient.
    Au lieu de se regarder dans le mirroir déformant, aujoud’hui, de telles gens sans aucun scrupule continuent à rater une occasion de plus de se taire et osent pointer des doigts accusateurs vers les autres…
    De même que la Constitution, les Accords d’Arusha, et tous les autres accords qui ont suivi qui incorporent une « immunité temporaire » sont imparfaits. Même s’ils constituent un mal nécessaire, ils symbolisent aussi la parole donnée et doivent être honorés pour nous permettre d’avancer.

    Sinon, on ne doit pas être expert juriste pour comprendre que « immunité provisoire » ne veut pas dire « prescription »: pour autant que le système judiciare soit à la hauteur de la tâche et inspire la confiance des justifiable, tout crime doit pouvoir être poursuivi selon le contexte où il a été commis.
    Mais dans l’entretemps, que seuls ceux qui ont les mains propres ou n’ont pas bénéficié de forfaits commis les autres et n’ont rien à se reprocher jettent la première pierre et portent plainte les premiers! Tous les autres DEVRIONS avoir l’humilité de nous taire…

  18. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Pourqoui seulement les massacres de Gatumba? Parce que cela arrange le pouvoir DD? Et Buta, Bugendana, Teza, Titanic? Quand est-ce que les enquetes vont commencer pour ces massacres la?

  19. karenzo

    Celui qui tuera avec épée périra par épée! disent les écriture sainte .
    Je ne dis rien plus!

  20. mvugakuri

    Jewe ndababwire, ivyo vyose ni kugira ngo Rwasa agire ubwoba ahebe politique. naho ubundi crimes wabaye muri kino gihugu, nibaza ko atari rwasa yokurikiranwa wenyene. kira noneho aho gatumba yaterwa rwasa yari kwivuza i Nairobi. Uwo wese rero yibaza ko azohava aronka ico yagiriza rwasa nwe ndamubonme. none konwi neza Parquet ifise dossier ya gatumba kuva kera, ko itari bwigere imufata. kira noneho na nkurunziza arazi ko yabuze ico avuga imbere yabagiye kumubaza igituma ashaka gukurikirana rwasa wenyene. ndabarahiye Rwasa ntazigera afatwa kuko siwe mwicanyi yahekuye igihugu. abahekuye bugendanam, buta nahandi ni bashengezwe nkubure nawe azoheza ashikirwe. Kira noneho abo banyamurenge bo nyene babimukuyeko mwikete bandikiye ecretaire general wa ONU uno mwaka nyene mu kwezi kwa gatatu. None bazorifuta gute. nzoba mbona

  21. Ruhago

    Rwasa bientôt en prison ?
    Source article : RTNB
    L’immunité provisoire dont jouissent les politiciens burundais ne concerne pas le carnage de Gatumba, telle est la déclaration du secrétaire général et porte-parole de la Cour suprême, Agnès Bangiricenge, dans une conférence de presse animée à Bujumbura ce jeudi matin.
    La Justice burundaise va commencer à enquêter sur le massacre de Gatumba pour connaître leurs auteurs, a-t-elle indiqué.
    Elle a demandé à quiconque dispose d’une information concernant le massacre de Gatumba de la livrer à la justice burundaise.

    • Terimbere

      Ivyo bintu niyo vyaba aruko vyavuzwe, birakomeye!
      Ba bategetsi bacu bwabundi baratetemera! Ubwoba bubageze mu …
      Rwasa n’urwo azorusimba, muzombarira!
      Kiretse nimba bashaka kumurungika la haye nayo mu mpimba ho, bwoba ari bwabundi batagira!!
      Icovamwo ndakizi!
      Merci pour l’information!

  22. kamenge

    L’essentiel abanyepolitike nibab babanza kwiyumvira avant yokuvuga ninkabimwe biheruka kuvugwa na SINDUHIJE hamwe na Patrick ejo hakaba inkurikizi barondegwa impari zigatangura,rero hazoba igishoboka kuko ivyabay vyemejw bnababikoz atawubibabajij,kandi turaziko le porte parole avuga ivyo sebuja amuhay abarundi bose turabizi akazi kabavugizi ntawutakazi kwari kuvugira basebuja

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité