Iwacu Web TV

Gouverneur de Muramvya : « Pierre Nkurunziza, président de la République seconde Dieu »

06/06/2016 Edition : La Rédaction 3

Ce lundi 6 juin, une réunion des parents avec le gouverneur de la province Muramya a été tenue au Lycée de Muramvya. La réunion se focalisait sur les 11 élèves emprisonnés accusés d’avoir barbouillé la photo du président de la République

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Jereve

    Oui, la tradition voulait qu’on respecte le roi. Mais, malgré tout cela, les rois ont été chassés comme des malpropres. Où sont-ils maintenant? La comparaison du gouverneur ne tient pas debout, à moins qu’il veuille nous dire que le nouveau roi risque de subir le même sort que les anciens rois, respectés et bien-aimés.

  2. Bakari

    @Theus Nahaga
    “Seulement la République stipule que tout est discutable et qu’on peut même se torcher le cul avec la photo du président.”

    Tout reste discutable comme vous dites; même dans les royaumes ou les empires. On peut faire tout ce qu’on veut de la photo de n’importe qui; autant la tienne que la mienne; à fortiori celle de celui qu’on déteste.
    Un royaume n’a rien de plus qu’une république! C’est une question de choix ou de contrainte des peuples!

  3. Theus Nahaga

    Maintenant on veut nous faire passer de Gisabo à Nkurunziza? Pour ceux qui rêvent de monarchie, je rappellerai seulement que nous avons encore des descendants directs de Gisabo, nous n’avons pas besoin de Nkurunziza sorti de je ne sais où. Pour lui la République qui appelle des citoyen égaux est une option autrement plus logique que la monarchie dans laquelle il faut naître. Seulement la République stipule que tout est discutable et qu’on peut même se torcher le cul avec la photo du président.
    Mais qu’importe, Bokassa se fut couronné empereur, Kaddafi chef des rois traditionnels et voilà notre Nkurunziza national qui se rêve Pape voire fils de Dieu.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.