Politique

Gitega : un cadre du SNR tire sur un ouvrier

La balle a traversé l’épaule gauche avant de sortir par la poitrine. La police indique que les enquêtes ont déjà commencé.

Emery Nsengiyumva dans la salle des urgences.

Il s’appelle Gérard Ndayisenga, chef provincial du service national de renseignement (SNR) à Muyinga. Il aurait ouvert le feu sur les ouvriers qui étaient en train de décharger un camion de marchandises ce lundi 28 août à 22h près de chez lui dans le quartier Shatanya III. « Il a tiré pour nous tuer car nous étions couchés sur le ventre », soupire Emery Nsengiyumva sur son lit dans la salle des urgences avant d’être transféré à Bujumbura.

Pour cet homme d’une vingtaine d’années, et ses amis, Gérard Ndayisenga a intimé l’ordre de descendre du camion et coucher par terre. Il était seul et personne d’autre n’était dans les parages.

Interviewés, les autres ouvriers qui étaient avec la victime au moment du forfait abondent dans le même sens qu’Emery. Selon eux, ce chef du SNR à Muyinga leur a d’abord demandé ce qu’ils faisaient devant sa maison.

« Nous lui avons indiqué que nous voulons décharger vite les marchandises pour que le camion soit prêt pour faire le voyage le lendemain ». C’est à ce moment même qu’il leur a intimé l’ordre de descendre et de se coucher à plat-ventre. Tout à coup il a commencé à tirer et fauché la personne qui était devant lui.

« Nous n’avions pas vu avant qu’il tenait un pistolet dans sa main. C’est après le premier coup de feu que nous avons tout de suite réalisé qu’il voulait nous tuer et ceux qui le pouvaient ont pu fuir.» Ils appellent la justice de poursuivre ce haut cadre du SNR.

« La justice fera son travail »

D’après les habitants du quartier Shatanya, ils ont entendu deux coups de feu. Comme c’était la nuit, ils n’ont pas bougé de peur d’être touchés par une balle perdue.

« Je l’ai su ce matin quand j’ai vu des policiers devant la maison de Gérard, mais je n’ai pas approché car c’est une personne qui inspire la peur », confie une femme de Shatanya. Mêmement pour le chef de quartier, il fait savoir qu’il a pris connaissance des faits le lendemain matin. Selon Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police nationale, le dossier suit son cours normal.

« Nous avons des informations selon lesquelles il se serait rendu ce matin même à Muyinga mais la police le cherche assidûment pour qu’il s’explique. Quel que soit l’endroit où il se trouve, il pourra être interrogé comme tout autre citoyen. » Pour ce porte-parole, le code pénal du Burundi est clair et n’épargne personne s’il a commis des bavures. Il indique en outre qu’une fois les enquêtes terminées et qu’il plaide coupable, il ne pourra pas échapper à la justice.

« Il sera déféré au tribunal pour être jugé. La responsabilité pénale est personnelle quelles que soient les fonctions.»
Au moment où nous mettons sous presse, nous avons tenté de joindre Gérard Ndayisenga, sans succès.

Forum des lecteurs d'Iwacu

23 réactions
  1. Akabanga

    @ Gacece
    La victime a reçu une balle de par derrière ( La balle a traversé l’épaule gauche avant de sortir par la poitrine). Je vois mal comment ça serait une légitime défense si on tire quelqu’un par le dos? Même pour le deuxième cas je me demande comment quelqu’un qui refuserait de vous obéir deviendrait automatiquement un criminel qui mérite d’être tiré dessus. Au moins je suis d’avis avec toi qu’il faut des enquêtes. Mais je pense qu’avant toute chose même si vous êtes face à une personne avec un tempérament difficile comme “ABAKOKAYI” , si vous êtes policier ou militaire il y a une attitude à prendre. Suko ufise inkoho uca witwaza ngo ndayikoresha.

  2. Gacece

    C’est vous qui êtes dans les vapes! Si le régime était indéfendable, pourquoi est-ce que je le défends alors? Pourquoi se défend-t-il lui-même alors? Est-ce parce qu’ils ont des arguments qui ne valent pas les vôtres? Ou est-ce parce que vous l’avez décidé ainsi!

    Êtes-vous sûr qu’il n’a pas été menacé? Comment et par quel moyen pouvez-vous le prouver?

    Et soit dit en passant, j’ai le droit de me ridiculiser et de me discréditer moi-même, même si parfois de gens comme vous me volent mon travail!… Mêlez-vous de ce qui vous regarde!

  3. Gacece

    @Meulsaut @Yves
    Ça y est! Vous êtes devenus des psychiatres maintenant? Où avez-vous lu que j’avais peur? De qui? De quoi?

    Je n’ai pas besoin de savoir que vous êtes la même personne. Cela ne changera rien au débat.

    Pour ce qui concerne le régime, ils n’ont pas besoin de moi pour les défendre, ni pour se mettre dans l’embarras! Ils sont capables de faire cela tout seuls!

    En ce qui concerne le monsieur qui a tiré sur un autre monsieur qui était avec ses amis en train de décharger tranquilement de la marchandise devant chez lui, lui non plus je n’ai pas besoin de le défendre.

    Puisqu’apparemment il a tout un régime et une injuste justice pour le couvrir dans ses torts et crimes, pas besoin de moi pour le tirer d’affaire!

    Les épouvantails!… Vous êtes une illusion! Doublée!

    Amusons-nous quand même!

  4. Gacece

    @Rurihose
    NON, JE NE VOUS CONNAIS PAS!

    Et si j’étais Napoléon, je lui aurais répondu : « On vit dans le présent! Ne vous inquiétez pas pour l’avenir de ma cruauté, on ne s’en souviendra moins! Mais mon oeuvre sera légendaire! »

    Et vous, qui croyez-vous est le plus illustre entre les deux. Napoléon Bonaparte (si c’est de celui-là qu’il s’agit) a fait de la France ce qu’elle est aujourd’hui! Ce n’est pas pour rien que la France est le pays le plus vaste de l’Europe.

    Sa cruauté a pris fin! Mais l’avenir lui appartient toujours! Tout dépend de comment on le perçoit.

    Notez que je n’excuse en aucun cas la cruauté, sous quelque forme qu’elle soit, d’où qu’elle vienne.

  5. Rurihose

    J’aimerais connaître personnellement ce Gacece qui maîtrise si bien ubwatuzo.
    Peut être étions nous ensemble à l’école secondaire.
    Tu me reconnaîtras Cher Gacece , j’étais dernier en Ubwatuzo.
    Souvenez vous de la lettre que Victor Hugo écrivit à l’Emperreur Napoléon, qui au sommet de sa gloire, se prenait pour le sel de la terre.
    “Sire, l’avenir n’appartient à personne, sauf à Dieu…,Rien n’est immuable, même votre cruauté aura une fin”.
    Notre professeur nous avait donné cette maxime comme sujet de dissertation

  6. Gacece

    @Lieutenant General Goliate Nikiza
    Adressez-vous aux intéressés! Votre Mutama n’a rien de nouveau à me dire que je ne sais déjà! Donc, pas intéressé!

    Moi, je ne parle pas pour les autres…. Si vous étiez en train d’appeler aux manifestations pour l’accueillir (« ne fauxbecuez* » svp), ou si vous vouliez simplement savoir s’il allait y en avoir, aux intéressés de vous répondre!… Ils ont réçu le message!

    Pour ma part, je ne peux, ni ne veux l’empêcher de s’adresser à ceux qui voudront l’écouter. Mais je ne suis pas obligé de l’écouter, ni de le voir. Je vote « Abstention ».

    J’ai mieux à faire!

    (*) Du verbe gufobeka, « faux bec »!

  7. Gacece

    Vous ignorez une autre vérité. Si c’était possible, cela ne serait pas « Rira bien qui rira le dernier » comme vous le dites, mais bien « Rira bien qui rira le dernier… en dernier! »

    Avec votre version, si vous y arrivez, c’est l’autre côté qui va vous dire la même. Et s’ils y arrivent encore une fois, vous reprendrez votre refrain! Et ainsi de suite… et ainsi de suite! Le cercle viscieux ne s’arrêtera jamais si l’on suit votre raisonnement!…

    Avec ma version, je peux dire qu’elle a le mérite d’être plus précise, mais elle ne donne aucune limite, ni dans le temps, ni dans l’espace.

    Le seul moyen d’arrêter ce cercle vicieux, c’est d’arrêter de rire, d’arrêter d’accuser les autres de rire, d’arrêter de chercher aussi à rire, pour ne pas être accusé de rire par ceux qui veulent vous forcer d’arrêter de rire, pour pouvoir encore rire après vous mais pas en dernier.

    Le rire, c’est seulement utile quand c’est drôle, et c’est seulement drôle quand c’est utile!

    Pour tout le reste de ton commentaire, mwāmbwīye ngo nīrékere kwìírirwa ndîsigūra. Mwākóze kùúntēra itêká mu kùúndamika amajāmbo amajāmbo ntīgeze mvúga!

    Mūnyibukije umūntu arâho ntīríwe ndavúga.

  8. Yves

    @Gacece : prenez garde de ne pas me confondre avec Fofo tout de même, je pourrais trouver cela soudainement moins divertissant 😉 Je ne peux que vous encourager à contacter Iwacu et de leur demander de rendre public leur conclusion. Cela afin de vous soulager de ce lourd fardeau. Cela sera plus efficace et moins cher qu’une thérapie adaptée à votre délire de persécution ^^

  9. Pappy Pick

    @Gacece
    Cher Mr. Gacece, irekere kwirirwa urisigura uta umwanya… Vous êtes un gouvernement élu!!!! Par qui? — ne me posez pas la question! Pouvoir céleste oblige! Par ailleurs, tuer force kokaye, bipinga, sindumuja, …, et sotte espèce, comme ce fut le cas des FNL, MSD et autres sorciers du genre, est-ce un péché???, Non, Sire, c’est beaucoup d’honneur que vous leur faites en les zigouillant, …., Courage messires!!! A tout ceux qui refusent l’iDDolatrie vous devez immédiatement leur administrer une bonne dose de votre médicamment miracle de la “messa-tion” et procéder rapidement à leur “twanga-tion” … et que guérison/sommeil éternel(le) s’en suive.
    Que vous feront-ils ces “maso y’ibikere” de je ne sais quels donneurs de conseil? …., Votre burundi se porte à merveilles dans votre âme iDDolatre. Malheur à celui qui le voit autrement! Courage!!, messire!!!, songa mbele, broyez, mesa, pingura, twanga, bizoca aho bishaka mujane n’abakunze…., Abavuga nabo ngo nta mvura idahita, …, inyishu ni ya yindi ngo “ariko ihite ibanyagiye”,…, jusqu’au jour où, RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER.
    Je voudrais vous rappeler cependant ces belles paroles de Mahatma Gandhi qui disait: « Quand je désespère, je me souviens que tout au long de l’histoire, la voix de la vérité et de l’amour a toujours triomphé.
    Il y a eu dans ce monde des tyrans et des assassins et, pendant un moment, ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin, ils tombent toujours ».

  10. Meurlsaut

    @Gacece
    “C’est toi [email protected]?” Gacece, on dirait que Yves est devenu un épouvantail pour vous! Vous le voyez désormais partout!! Le site Iwacu peut bien vous attester que je n’ai aucun lien avec lui.Je lis souvent ses interventions sur ce site Iwacu,c’est un intellectuel critique(à l’égard de l’oligarchie maffieuse à Bujumbura) et un homme d’une maîtrise incomparable de la langue de Molière. En tout cas,il n’a rien d’un affidé et fanatique du pouvoir celeste à la manière d’un Gaccece!!
    Je comprend votre peur et votre émoi. Yves vous inquiète,vous dérange et vous affole par ses reproches, blâmes et analyses pertinentes.
    Quant à Gaspard Ndayisenga dont vous faîtes l’avocat du diable, il est parmi les agents (du tristement célèbre SNR burundais) qui se croient au-dessus de la loi. Sa barbarie et brutalité est aussi signalée dans l’attaque dite de Mukoni! On dirait que c’est devenu une habitude chez les dd que tous les problèmes doivent être résolus par la violence. C’est triste!!
    S’il était menacé comme vous semblez l’insinuer pourquoi n’a-t-il fait appel à la police pour qu’elle vienne lui porter secours et arrêter les bandits qui les menacer au lieu de se faire justice.En tant qu’agent du SNR il ne manque pas(je suppose) un moyen de communication pour demander le secours des agents de l’ordre. Aussi après avoir tiré sur sa victime(que vous semblez incriminer) pourquoi n’a-t-il pas alerté la police pour qu’elle vienne s’en quérir de la situation et lui dire qu’il venait de tirer sur quelqu’un qui l’agresser? Mais il s’est retiré chez lui comme si rien ne s’était passé ou encore comme s’il venait d’abattre une bête sauvage parce qu’il se croit au-dessus de la loi.Je dis un peu d’humanité,de décence et du respect de la personne humaine aux béotiens du régime dd.

  11. Lieutenant General Goliate Nikiza

    General Gacece, il vous est demande, exceptionnellement dans le cadre y’akigoro turimwo, de mobiliser ton equipe pour preparer la meilleure reception qui soit en faveur de la delegation de Mutama qui sejournera au Canada aux mois de Septembre et Octobre. Il faudra lui derouler un tapis rouge semblable au moins a celui que nous deroulons ici pour notre autre Mutama.

  12. RUGAMBA RUTAGANZWA

    @Gacece,
    A force de défendre un régime indéfendable et qui vous contredit tous les jours par ses faits et gestes, vous devenez de plus en plus ridicule et vous discréditez complètement. Même les gens que vous essayez de défendre comme ce Gérard NDAYISENGA, apparemment au-dessus de la loi depuis pas mal de temps déjà doit se moquer de vous..! A-t-on le droit de tirer sur quelqu’un qui n’est pas armé et qui ne vous menace en rein? Seul au Burundi cela est possible surtout quand on travaille pour les SNR.

  13. Gacece

    @Rurihose
    Relis bien l’article. D’après le récit, ils étaient plusieurs, et il était seul, personne d’autre dans les parages! L’article ne précise pas s’ils se sont exécuté et se sont couchés. Quand bien même il était un agent du SNR, s’ils n’avaient pas remarqué le pistolet (ils le disent eux-mêmes), je comprends mal comment ils auraient obéi. Je crois qu’il a tiré parce que soit c’est eux qui voulaient peut-être s’en prendre à lui, soit parce qu’ils ne voulaient pas lui obéir (sans vouloir s’en prendre à lui).

    Dans le premier cas, c’est de la légitime défense. Dans le second cas, c’est un acte criminel. Aux enquêteurs de trouver ce qui s’est passé.

    À ta question, je te réponds qu’un agent du SNR sans arme est une personne ordinaire, qu’on peut confronter (ou affronter) comme tout le monde. Et dans ce cas-ci il était tout seul alors qu’ils étaient plusieurs. Ils n’avaient pas vu le pistolet! Kandi bitwa « abakokayi »! Je ne sais pas si vous êtes au courant du type de tempérament ils peuvent avoir quand ils se sentent agressés. Mais bon! C’est un stéréotype aussi.

    Il se pourrait que rien ne se soit passé comme cela.

  14. Rurihose

    Il y a des gens qui sont au dessus de la loi (qui n’existe d’ailleurs que pour les uns) au Burundi
    1)Est ce qu’un Uwamahoro peut par exemple être condamné? NENNI
    2) Un ministre de la Justice a occupé illégalement une maison de la Brb. Vyahereye hehe?
    D’ailleurs vous voyez que Gacece commence à préparer les idées.
    Uti ga Gacece ntiworyama hasi ubibwiwe par un agent du SNR?😣😣😣😏
    Nous sommes au Burundi pas au Kenya.
    Congratulations,by the way , to the president of Kenyan Supreme Court

  15. Gacece

    @Meurlsaut
    C’est toi encore @Yves? Soit dit en passant, je n’ai aucune autre idôle que moi même… mais seulement à un niveau très négligeable… de façon intermittente!

    Non et non! Je ne soutiens aucune criminalité, d’où qu’elle vienne : les autres non plus ne doivent pas être considérés comme des saints.

    Je n’ai jamais vu, ni entedu parler de quelqu’un qui accrpte de se coucher « à plat ventre » seulement parce qu’il vient d’en entendre l’ordre, sauf s’il est conscient d’être en train de commettre un crime. Et puisqu’il s’agit de cette scène, pourquoi ne pas écouter ce que l’agent en question a à dire? Et s’il a tiré parce qu’il se sentait menacé? Cela pourrsit s’appeler de la « légitime défense »!

  16. My bad

    Qui controle qui,arabarasa nyene,numwe mwamuhaye?Ubutungane nabwo ndibaza ko atamutegetsi bufata nubwa abanyagihugu batobato bivye igitoki.nayo uwo nyakubahwa ninde yomuhagarika.muzoba mumbwira tubiteze amaso .

  17. Gacece

    @Mafero
    Voilà! C’est parce que tout le monde le condamne sans avoir enquêté et sans l’avoir jugé. La présomption d’innocence, c’est de laisser à la justice le soin de le juger et de le condamner.

    Non! Je ne le défend pas! Si il a commis un crime, qu’il soit jugé et puni. Mais il faut qu’il y ait justice. Et il ne s’est pas aidé en fuyant et en se cachant.

    Regardez bien mon commentaire. Soit c’est la description des faits qui n’est pas claire, soit les propos de ces témoins et victimes ne sont pas cohérents. C’est cela que je demande d’éclaircir.

  18. Meurlsaut

    @Mafero
    “Pourquoi…tous les témoignages convergent sur ce diable du SNR sauf les tiens”.Vous avez oubliez que pour les thuriféraires du régime celeste comme Gacece tout ce qui émane de ce pouvoir est vu avec des lunettes admiratives!
    Ne soyez donc pas étonné qu’ils arrangent leurs communications et leurs faits à leur avantage afin de continuer d’assurer le culte et l’idolâtrie de leurs maîtres et leurs sbires criminels.

  19. Amani

    Amani a vous tous incluant ceux qui s’opposent a notre parti CNDD-FDD et notre President.
    Amani a nos voisins du nord, de l’est et de l’ouest.

  20. Mafero

    @Gacece: Pourquoi est-ce que tous les témoignages convergent sur ce diable du SNR sauf le tien? Et les coups de feu ont retenti dans Shatanya III. Merci quand même de tes explications (néfastes, je dois préciser) de comment vous vous y prennez quand il s’agit d’éliminer de paisibles citoyens.

  21. Gacece

    C’est quand même invraissemblable! Ou c’est la description qui laisse à désirer, ou ces mecs-là sont en train de mentir!

    Ils n’avaient pas vu qu’il avait un pistolet et ils ont accepté, à plusieurs, alors que lui était seul, de secoucher à plat ventre? Qui trompe qui?

    Quand on veut tuer juste pour tuer, on ne dit pas aux gens de se coucher. On tire sans réfléchir, sans poser de question!

    Iwacu ou la justice devraient pousser les enquêtes plus loin et découvrir la vérité… ou du moins écouter l’autre partie.

    J’ai l’impression que si on confronte ces fuyards individuellement on va pouvoir relever des contradictions qui pourraient indiquer la nature des interactions qui se sont déroulés au cours de cet incident.

  22. Munyangeri

    Murahumba mwa bantu mugomba ko uwo mu SNR yishe umuntu bamujana muri Sentare. Abantu bo muri SNR barabakorako? Kuva ryari? Nizeye ko atari umu DD.

  23. Nahayo

    Voilà les amis de Gaston Sindimwo, le numéro de l’exécutif burundais. Ce Gérard est celui là même qui lui a offert une génisse l’année passée au grand renfort des média.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

559 utilisateurs en ligne