Société

Assistance aux Batwa : une cérémonie contrariée

06/02/2018 Egide Nikiza 13

L’Association Espoir pour les jeunes Batwa devait procéder au lancement du projet de distribution des cartes d’identité à plus de 900 autochtones de la commune Muhanga. Cette activité sera suspendue par le gouverneur.

L’ambassadeur Casper jubile au milieu d’une foule de Batwa.

L’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Burundi finance un projet de distribution de cartes d’identité aux Batwa. Dans le cadre du lancement de ce projet qui consiste également à la régularisation des unions, l’ambassadeur Casper a effectué, mardi 30 janvier, une descente.

Depuis 9 h30, l’entrée de la ruelle qui mène au village des Batwa de Ndava grouille de monde. Nous sommes sur la colline Mibazi. C’est une foule immense. Ils sont de tous âges. Jeunes et moins jeunes. Ils chantent sans se lasser.

Aux environs de 10h, le cortège de l’ambassadeur Casper, arrive sur place. Les danseurs accompagnés par les chanteurs s’exhibent avec élégance. La joie se lit sur les visages.

Dès la sortie de son véhicule, l’ambassadeur se lance au milieu de la foule. Elle danse, élève les bras, fait les mêmes gestes qu’eux. L’ambiance est festive. Ils la soulèvent et l’élèvent au-dessus d’eux. Les gardes de la diplomate tentent de les en empêcher, en vain. Ils sont submergés. Ils laissent s’amuser.

Après cette scène de liesse, l’immense foule dirige les pas vers l’endroit préparé pour les festivités. C’est sur la localité de Ndava, dans le village des Batwa. L’ambassadeur Casper et sa compagnie sont en tête de cette parade enthousiaste.

Activité interdite

Le gouverneur de la province Kayanza, Anicet Ndayizeye, va interdire cette activité. Il a donné une instruction à l’administrateur de la commune Muhanga. Une trentaine de minutes après l’arrivée de l’ambassadeur, des policiers sont envoyés pour l’application de cette décision. Le nombre n’est pas impressionnant. Trois ou quatre. Ils échangent quelques mots avec les organisateurs. Ces derniers s’exécutent.

Impuissant, Evariste Ndikumana, président de l’Association Espoir pour les jeunes Batwa, n’en revient pas. Il a des invités de marque. En plus de l’ambassadeur Casper, des députés et sénateurs, des représentants de l’ONU en charge des droits de l’Homme au Burundi, des cadres du ministère de la Solidarité, etc. Tous vont rebrousser chemin.

D’après une source sur place qui a souhaité garder l’anonymat, le gouverneur n’était pas informé de la participation de l’ambassadeur des Etats-Unis dans cette activité. Il devait être informé par le ministère de l’Intérieur.

Des informations à notre disposition assurent que l’ambassade des USA avait bel et bien informé préalablement le ministère des Relations extérieures de ce déplacement.

A la presse, l’ambassadeur Casper exprimera sa joie de connaître les Burundais, d’être avec des enfants : « Ils sont l’espoir des Burundais. » Elle confiera que le projet sera exécuté pendant une année.

Pour Mme Casper, cette initiative leur permettra de vivre comme d’autres Burundais, d’être protégés. Elle n’a pas fait de commentaire par rapport à la suspension de cette activité.

Vers midi, tous les invités ont quitté la commune Muhanga et sont retournés dans la capitale.

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. Harerimana pacifique

    Mbega ntimuzi ko gukorana na cnddfdd uburiko ukorana nintashima. Ukore ivyo bagutumye, ejo baguca umutwe.eka icuzokora cose uzocishurwa mukuguca umutwe. Quel drole des personnes?

  2. Harerimana pacifique

    Inzigo yabo nayo.

  3. Harerimana pacifique

    Je ne pense pas que les batwa peuvent soutenir le cnddfdd.

  4. MBARIZA

    Les Batwa sont-ils susceptibles de ne pas donner les voix aux CNDD-FDD ?

  5. karegeya

    Donc au Burundi,il faut in sponsor pour distribuer les I D aux citoyens. Et si il en manque , que se passe t il pour ce paysan

  6. karegeya

    Donc au Burundi,il fautn sponsor pour distributors les I D aux citoyens. Et si il en marque que se passe t il pour ce paysan

  7. Stan Siyomana

    @Yohana Mutama: “Quel mepris!”
    Le gouvernement americain a (par exemple) accorde au Burundi (a travers U.S. Agency for International Development -USAID) une aide de 62 millions de dollars ($) en 2017, $ 61 millions en 2016 et $ 46 millions en 2015.
    (Voir U.S. Foreign aid by country: Burundi. https://explorer.usaid.gov…).

  8. Gacece

    @Murongo
    Qu’est-ce que j’ai à voir avec cela? C’est le protocole ou les organisateurs qui semblent avoir mal fait leur travail!

  9. Rurihose

    Ayubu est entrain de s’informer en haut lieu.
    Mais nous connaissons la chanson.
    “Nous sommes un pays indépendant, …..😋😊😊😊😋😋”
    Même si nous sommes le pays le plus pauvre.
    D ailleurs ceux qui dirigent le pays ne sont pas si pauvres que cela. C’est moi qui ajoute.
    Walah

  10. kimeneke

    Mugabo aba dd murimaramaza none uyo nawe yabaye un opposant politique canke nuko bamuteruye namwe batarabaterura.

  11. Behappy

    Murongo,
    Pour celui qui a un nez (trop) fin, effectivement ça peut sentir mauvais; par contre il y en a qui n’y trouvent qu’une tempête dans un verre d’eau.

  12. Yohane Mutama

    Voila le type de projet que les americains font au Burundi , distribution des carte d identite en lieu et place des projets de developpement. Quel mepris!

  13. Murongo

    Gacece ne s’est pas encore exprimé là dessus!!!! Oh là Ca sent mauvais

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

737 utilisateurs en ligne