Jeudi 17 juin 2021

Politique

Urgent : Le président Nkurunziza est mort suite à un “arrêt cardiaque”

09/06/2020 Commentaires fermés sur Urgent : Le président Nkurunziza est mort suite à un “arrêt cardiaque”
Urgent : Le président Nkurunziza est mort suite à un “arrêt cardiaque”
Le président Nkurunziza dirigeait le Burundi depuis le 26 Août 2005

C’est officiel. Selon un communiqué sorti dans l’après-midi de ce mardi 9 juin 2020, le Gouvernement de la République du Burundi annonce « avec une très grande tristesse le décès inopiné de Son Excellence Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi, survenu à l’Hôpital du Cinquantenaire de Karusi suite à un arrêt cardiaque ce lundi 8 juin 2020 ».

Ce communiqué revient sur les circonstances de sa mort : « Alors qu’il avait passé l’après-midi du samedi 6 juin 2020 à assister à un match de volley-ball à Ngozi, c’est pendant la nuit du 6 juin 2020 allant vers le dimanche 7 juin que son Excellence Pierre Nkurunziza a senti un malaise et s’est vite rendu à l’hôpital de Karusi pour se faire soigner ». Toujours selon ce communiqué, son état de santé s’est amélioré dimanche et le chef de l’Etat s’est entretenu avec les personnes qui étaient à côté de lui.

« A la très grande surprise » de chacun, poursuit ce communiqué, dans l’avant-midi « du lundi 8 juin 2020, son état de santé a brusquement changé avec un arrêt cardiaque ».

Les médecins ont alors fait tout leur possible : « Une réanimation immédiate a été entreprise par une équipe multidisciplinaire de médecins pendant plusieurs heures avec une assistance cardio-respiratoire. Malgré une prise en charge intense continue et adaptée l’équipe médicale n’a pas pu récupérer le patient ».

Citons encore le communiqué signé par le porte-parole du gouvernement, Prosper Ntahorwamiye : « Le gouvernement de la République du Burundi présente ses condoléances les plus émues au peuple burundais en général et à sa famille très éprouvée en particulier. Le pays vient de perdre un digne fils du pays, un président de la République, un Guide suprême du patriotisme national. Que Dieu Tout Puissant ait son âme ».

« Comme il a été un exemple pour tous les Burundais de quelqu’un qui aime et respecte Dieu, le gouvernement de la République du Burundi, demande au peuple burundais de rester calme et serein et d’accompagner son Excellence le président de la République avec beaucoup de prières. »

Le gouvernement annonce enfin qu’ « un deuil national est ouvert pour sept jours à partir d’aujourd’hui. Durant cette période les drapeaux seront mis en berne. Les livres de condoléances sont ouverts au Palais présidentiel « NTARE RUSHATSI » pour les Burundais ainsi que les représentants des missions diplomatiques et consulaires accréditées au Burundi. Pour les Burundais et autres personnes vivant à l’étranger, les livres de condoléances sont ouverts dans les missions diplomatiques et consulaires du Burundi. »

Fin de citations.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« 1972 », à chacun sa vérité ?

Depuis le 28 avril, cinq grandes conférences de témoignages et de réflexion sur les « événements de 1972 » sont prévues par le Sénat du Burundi. Elles vont se clôturer le 25 juin courant. Le but est de se souvenir (…)

Online Users

Total 1 231 users online